Châteaubriant. Véhicules incendiés et pompiers attaqués au mortier dans le quartier « prioritaire » de la Ville-aux-Roses [Vidéo]

A LA UNE

Châteaubriant et ses 12 000 habitants viennent de connaître plusieurs soirs de tension dans le quartier « prioritaire » de la Ville-aux-Roses, où des bandes de racailles ont attaqué les pompiers et incendié des véhicules.

Les pompiers visés par des tirs de mortier à Châteaubriant

Si l’une se situe en Normandie et l’autre en Bretagne, le portrait que nous avons dressé il y a quelques jours de la ville d’Alençon (Orne) pourrait presque s’appliquer à Châteaubriant, sous-préfecture de Loire-Atlantique, qui connaît des nuits agitées depuis plusieurs jours.

En début de soirée le dimanche 7 novembre, les pompiers ont été appelés pour intervenir sur un feu de voiture dans le quartier de la Ville-aux-Roses, classé « quartier prioritaire » (ce que chacun pourra traduire en version « politiquement moins correcte »).

Sur place, ils sont tombés dans un guet-apens et ont fait l’objet de tirs de mortier d’artifice de la part de plusieurs individus. Les pompiers ont annoncé qu’ils allaient porter plainte. Par chance, aucun blessé n’a été à déplorer. Le service départemental d’incendie et de secours de Loire-Atlantique a dénoncé, ce même 7 novembre au soir, des « faits intolérables », qui ont conduit les sapeurs-pompiers à se « désengagés rapidement » une fois l’incendie éteint.

Nuits de violences à répétition à la Ville-aux-Roses

Ces faits viennent s’ajouter à plusieurs jours d’incidents dans ce quartier sulfureux de la Ville-aux-Roses. C’est dans la soirée du mercredi 3 novembre que les premières violences urbaines ont eu lieu. Les gendarmes et les pompiers furent alors appelés pour un premier feu de véhicule ainsi que pour un départ de feu de poubelles.

Jeudi 4 novembre, le scénario se répète avec deux véhicules incendiés rue Hector Berlioz. De la végétation située à proximité sera également détruite en partie par les flammes.

Un peu plus tard dans la soirée, vers 22 h 30, les soldats du feu sont de nouveau sollicités pour intervenir sur deux véhicules incendiés rue Galilée. Ils parviennent également à rapidement circonvenir un départ de feu dans une poubelle située à proximité. Malgré les patrouilles de gendarmerie dans le quartier, aucune interpellation n’a eu lieu à la suite de ces incendies.

Le samedi 6 novembre, des voyous locaux déclenchaient une nouvelles fois plusieurs feux de poubelles en début de soirée.

Des racailles mécontentes suite à une interpellation ?

À l’instar de ce qui s’est passé Alençon, c’est l’interpellation, le 3 novembre, d’un « jeune » du quartier, par ailleurs défavorablement connu des services de justice, qui semble être la cause probable de cette flambée de violences.

L’individu en question, âgé de 19 ans, a été placé en garde à vue puis déféré le 5 novembre pour être jugé en comparution immédiate pour refus d’obtempérer, conduite sans permis et sans assurance, rodéo motorisé.

De son côté, la gendarmerie de Châteaubriant citée par L’Eclaireur, confirme l’hypothèse d’une volonté de vengeance et pense qu’il s’agit « d’actes gratuits » de la part des racailles de la Ville-aux-Roses, et ce « pour montrer leur colère, leur mécontentement ».

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Skol-veur Stellenbosch (Afrika-ar-Su) : ar xhosa lakaet da drede yezh ofisiel

Amzer a oa bet ma oa skol-veur Stellenbosch kreizig-kreiz ar bed afrikaaner ha ma veze roet kentelioù a live...

Les Tuche 4, Au coeur du bois, West Side Story, Les Amants sacrifiés, Un endroit comme un autre, La Beauté du monde : au...

Les Tuche 4, Au coeur du bois, West Side Story, Les Amants sacrifiés, Un endroit comme un autre, La...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés