« La majorité c’est vous, les extrémistes ce sont eux » : le 7e Forum de la Dissidence aura lieu le 27 novembre [Vidéo]

A LA UNE

Le temps de mettre genou à terre et de courber l’échine est révolu. Le 7e Forum de la Dissidence porté par Jean-Yves Le Gallou et son équipe, qui se tiendra le 27 novembre prochain, est là pour rappeler que les Français résolus à ne pas voir leur pays disparaître sont, contrairement aux messages véhiculés par les médias mainstream, majoritaires.

Face à la partialité médiatique : la majorité c’est vous !

Rendez-vous politiquement incorrect incontournable, le Forum de la Dissidence organisée par la Fondation Polémia est de retour pour sa septième édition. Il aura lieu le samedi 27 novembre de 14 h à 18 h dans un château au cœur des Yvelines, l’adresse précise n’étant communiquée qu’après inscription.

Le thème de cette année, particulièrement d’actualité : « La majorité c’est vous, les extrémistes ce sont eux ». Car oui, comme l’ont rappelé plusieurs études d’opinion successives, 60 à 80 % des Français n’en peuvent plus de l’immigration, de  l’islamisation, du laxisme judiciaire ou encore de la partialité médiatique.

Cette même partialité médiatique qui, à force de propagande et de matraquage incessants pour imposer les thèmes chers à une minorité, finit par faire croire à certains Français réfractaires qu’ils sont isolés. Mais Jean-Yves Le Gallou et sa fondation Polémia vont leur prouver le contraire : la majorité de la population française pense comme eux !

7e Forum de la Dissidence : l’heure de l’insurrection ? 

En clair, l’heure n’est pas au défaitisme mais à l’insurrection car les lignes bougent dans une Europe où, comme le rapportait une étude du think tank Fondapol au mois de mai dernier, les Européens basculent progressivement à droite de l’échiquier politique, ce qui constitue l’aveu d’une forme de défaite idéologique progressive de la gauche. Et la France n’échappe pas à ce mouvement.

Toutefois, ces idées « de gauche » sont encore souvent majoritaires dans les petits cercles dirigeants, économiques ou médiatiques. Aussi, le Forum de la Dissidence est là pour le rappeler, les oligarques qui nous gouvernent ont installé la tyrannie des minorités activistes pour vous réduire au silence : racisme anti-Blancs, disparition des frontières, incitation des enfants à changer de sexe,  négation de notre culture et de notre histoire, déboulonnage des statues. Ce sont des fous dangereux qui imposent leurs délires par la surveillance de masse, une propagande permanente, et des interdits professionnels.

Quant aux réservations pour ce 7e Forum de la Dissidence, la billetterie en ligne est d’ores et déjà accessible.

En attendant, revivez ci-dessous la 6e édition en vidéo. S’étant tenue en novembre 2020, le précédent forum abordait l’année dernière un autre thème toujours dans l’ère du temps, et pour cause : « Assimilation ? Séparation ? Communautarisation ? Remigration ? »

Crédit photo : Fondation Polémia (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Dans les cités de Marseille avec Stéphane Ravier

Marseille, le Pastis, le vieux-port, la culture, la cuisine, la pétanque... Oui, mais pas que. Parce que Marseille c'est aussi...

Naufrage d’un chalutier au large de Saint-Cast (22)

Un chalutier qui pêchait la coquille Saint-Jacques a été retourné par une puissante vague vers midi ce mercredi 1er...

2 Commentaires

  1. Les esprits aujourd’hui sont attaqués par un tsunami de nouvelles idéologies en roues libres déconnectées de la réalité et du bon sens, plus délirantes les unes que les autres. La recherche de la vérité ne semble pas être leur préoccupation première. Chacune évoluant dans son domaine (politique, religieux, philosophique, écologique….).
    S’apparentant à de nouvelles religions, elles possèdent leurs dogmes et leur clergé. Bien qu’elles semblent se démarquer des courants politiques traditionnels, un vague gauchisme semble être leur fond commun.
    Le temps qu’on explique aux gens, leur dangerosités, elles auront eu le temps de produire leur petits effets.
    Nous aurons tout loisir, de disserter et de nous lamenter sur les ruines de notre civilisation disparue:  » Je vous l’avais bien dis, vous ne m’avez pas cru…!! ».

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés