Professeur Didier Raoult : « Les civilisations meurent de jalousie » [Vidéo]

A LA UNE

Dans le bulletin d’information scientifique de l’IHU Méditerranée Infection du 16 novembre dernier, le professeur Didier Raoult, Directeur de l’IHU, fait un point édifiant et documenté sur le déclin de la recherche en France et avance ses explications.

Une corrélation entre la production scientifique et la gestion de la crise sanitaire ?

Durant cet entretien d’une vingtaine de minutes, le célèbre professeur marseillais relève notamment que les pays qui ont la meilleure production scientifique, via le nombre de publications par millions d’habitants, sont aussi ceux qui ont le mieux géré la crise sanitaire si l’on prend pour référence le nombre de décès par Covid-19 pour 100 000 habitants.

Et, à ce classement de la production scientifique, Didier Raoult rapporte que la France ne figure qu’au 29e rang mondial, coincée entre le Qatar et la Croatie…

Par ailleurs, le directeur de l’IHU note qu’en observant « l’évolution des publications de la France dans les 20 pays qui ont fait le plus de publications entre 2017 et 2020, la France a régressé de 6 %, elle est 19e sur 20. » Un constat qui contraste clairement avec les discours d’autosatisfaction de certains responsables de la santé du pays tels Olivier Véran ou Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Didier Raoult : la France « se casse la figure à une vitesse effrayante »

À l’inverse, Didier Raoult incite le secteur français de la recherche scientifique à « revenir sur terre » car « on est en train de se casser la figure à une vitesse qui est effrayante ». Il ajoute : « pour être au niveau de la Croatie et être derrière le Qatar et la République tchèque, c’est que l’on a vraiment des problèmes ! »

Le professeur Raoult résume ainsi la situation hexagonale en synthétisant : « On est moyen-bas dans la production scientifique, on est moyen-bas dans la lutte contre le Covid et on est un peu plus haut dans le PIB par habitant […] mais avec une évolution qui n’est pas bonne ».

Comparant la France à une autruche qui, « en mettant la tête dans le sable, ne se dissimule pas du tout », il explique qu’il y a « des choses à faire dans ce pays » pour redresser la situation tandis que, tel l’animal mentionné, « la France a un risque de ne plus voir les choses ». Une France qui, par ailleurs, ne représente plus que 2,2 % de la production scientifique mondiale tandis qu’au début du XIXe siècle, cette part atteignait les 40 %…

Enfin, autre marqueur pris à témoin par Didier Raoult dans son intervention vidéo pour mettre en évidence ce déclin français, le nombre de scientifiques très hautement cités par pays suite à la récente publication du rapport annuel de Clarivate Analytics.

Raoult

L’Hexagone ne brille guère plus en la matière puisque « la France a une régression du nombre de gens qui sont hautement cités » alors que la Chine augmente. Plus généralement, « la plupart des pays occidentaux qui ont mal géré le Covid sont aussi ceux qui ont eu une régression de leur production scientifique et de leurs stars ».

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Nantes. L’évêque ferait-il de la propagande en faveur de l’invasion migratoire pour célébrer Noël ?

Alors que le Pape François ramène cinquante migrants – et une mauvaise langue – dans son avion depuis Chypre,...

Skol-veur Stellenbosch (Afrika-ar-Su) : ar xhosa lakaet da drede yezh ofisiel

Amzer a oa bet ma oa skol-veur Stellenbosch kreizig-kreiz ar bed afrikaaner ha ma veze roet kentelioù a live...

2 Commentaires

  1. qu’il ferme sa gueule hurlait cohn-bendit
    le voilà maintenant accusé par des journaleux d’avoir truqué des résultats! bientot ils vont lui mettre sur le dos l’enquête du lancet !
    oui, l’europe occidentale meurt de jalousie

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés