Thorgal est de retour (bande dessinée)

A LA UNE

Créée il y a plus de quarante ans, la bande dessinée Thorgal, teintée de fantastique, est aujourd’hui encore la plus connue sur les vikings. Le nouveau tome opère un véritable retour aux sources !

Vers le VII ème siècle, une expédition Viking découvre un bébé dans une mystérieuse embarcation (en réalité une capsule spatiale). Le chef Viking, Leif Haraldson, adopte l’enfant et le nomme Thorgal Aegirsson en référence à Thor, le dieu de la foudre, et Aegir, le dieu des mers. A l’adolescence, Thorgal devient un formidable guerrier doté d’une exceptionnelle habileté au tir à l’arc. Il rencontre la jeune Aaricia, avec laquelle il va vivre ses premières aventures. Thorgal et son épouse Aaricia décident de quitter le peuple viking pour vivre à l’écart de la cruauté des hommes. Thorgal apprend qu’il est le dernier descendant du « peuple des étoiles », la civilisation atlante qui a fui la Terre des siècles auparavant. Au fil de leurs aventures, Thorgal et Aaricia donnent naissance à deux enfants : d’abord Jolan, qui développe rapidement des pouvoirs de modification de la matière, puis Louve, qui possède le don de communiquer avec les animaux. Thorgal a également eu un enfant, Aniel, avec Kriss de Valnor, aventurière sans scrupules, alors qu’il avait perdu la mémoire. Mais il devra sans cesse lutter contre la folie des hommes et des dieux…

Un nouvel album, intitulé Neokóra, vient de sortir. C’est un « bon Thorgal », qui opère un retour aux sources. A bord de leur embarcation, Thorgal, Jolan, Louve et leurs amis font route vers leur village. Mais une tempête fragilise la coque du bateau. Ils font escale dans le village de Nuuk (aujourd’hui la capitale du Groenland) et découvrent la tribu des Skraelings. Ils comprennent que les habitants, y compris Aaricia, sont soumis à un sortilège qui les réduit en esclavage. Ils vont affronter Kriss de Valnor. Thorgal revient enfin à l’île des mers gelées, contrée glaciale dans laquelle se tient le vaisseau spatial atlante qui l’a amené sur terre. Il espère ainsi détruire les armes terrifiantes qu’il renferme. Mais Kriss de Valnor souhaite s’emparer de ces armes…

Cette prestigieuse série est née de la rencontre improbable, en 1976, entre le scénariste belge Jean Van Hamme, passionné par la mythologie nordique, qui venait d’abandonner son métier de cadre commercial, et Grzegorz Rosinski, dessinateur polonais qui en avait assez de participer à la propagande communiste. Le choix du thème de cette série résulte de la situation politique en Pologne. A cause de la censure communiste, il faut éviter tout sujet politique ou religieux contemporain. Leur choix se porte alors sur le monde des vikings, avec une touche de science-fiction et de fantastique qui s’y greffera au fil des albums. Ainsi créée en 1977, cette série décrit les aventures d’un guerrier viking qui aspire, malgré la folie des hommes et des dieux, à vivre en paix avec sa famille. Après l’instauration en 1981 de la loi martiale en Pologne, les scénarios ne passant plus la frontière, Grzegorz Rosinski franchit le « rideau de fer ». Jean Van Hamme devient à cette époque le scénariste de bande dessinée le plus connu, grâce à ses trois principales séries : Thorgal (1977), XIII (1984) et Largo Winch (1990). La série Thorgal a ainsi suscité l’intérêt du jeune public pour l’histoire des vikings et la mythologie nordique. Si Jean Van Hamme imagine que les dieux nordiques existent réellement, il dénonce la brutalité des vikings, assoiffés de conquêtes. Le succès grandissant de la série tient au héros Thorgal, particulièrement charismatique, même s’il rejette la violence, le pouvoir et les richesses. Courageux, guerrier hors-pair, il ne se bat que pour défendre sa famille ou sa liberté. Son épouse Aaricia tient le rôle de la femme aimante au foyer, l’exacte inverse de Kriss de Valnor, aventurière malfaisante. Mais l’originalité de cette série résulte du mélange des genres (historique, science-fiction, fantastique) dans un ensemble qui reste exceptionnellement homogène.

A partir de 2007, la série Thorgal est scénarisée par Yves Sente. Dans le tome 32, Jolan doit se rendre dans le monde des dieux nordiques : il y rencontre Odin. C’est un changement radical et déroutant qui s’opère dans les tomes 34 et 35, sous des décors orientaux imprégnés de magie noire. On regrette un tel déracinement, Thorgal évoluant bien loin des mondes vikings et de la puissance des dieux du nord. Pour le tome 35 arrive un nouveau scénariste : Xavier Dorison, qui parvient à clôturer de façon cohérente et bien rythmée un dytique oriental imaginé à l’origine par Yves Sente. Mais le héros Thorgal, depuis de nombreux tomes, manque de charisme et de dynamisme. On peine également à admettre la bisexualité de Kriss de Valnor, les tromperies conjugales de Thorgal et Aaricia, le dépucelage de Jolan par une déesse, et même une pointe horrifique notamment dans les albums orientaux… La série semblait essoufflée, en deçà de la qualité scénaristique des débuts. Le scénariste Yann reprend le flambeau à partir du tome 37. Il imagine un Thorgal plus posé, tourné vers sa famille. Dans ce tome 39, Yann utilise un ingrédient habituel de cette série : le recours à l’aventurière Kriss de Valnor. Il a surtout la bonne idée de rappeler l’origine de Thorgal, enfant du peuple des Atlantes, avec un retour dans leur mystérieux vaisseau spatial. On retourne ainsi, enfin, à l’esprit des premiers tomes de cette série.

Le dessinateur Grzegorz Rosiński a également quitté la série. Il est remplacé par Fred Vignaux, dessinateur talentueux ayant déjà fait ses armes dans deux albums des Mondes de Thorgal. La colorisation de Gaétan Georges est maîtrisée.

Parallèlement à la série Thorgal ont été créées, dans les Mondes de Thorgal, trois séries parallèles : Kriss de Valnor, Louve et La jeunesse de Thorgal.

Dans la série Kriss de Valnor, scénarisée par Yves Sente puis Xavier Dorison, dessinée par Giulio de Vita, Roman Surzhenko puis Fred Vignaux, cette aventurière, après sa mort, doit convaincre les Walkyries qu’elle mérite d’entrer dans le Walhalla.

Scénarisée par Yann, la série Louve s’inspire des mythologies scandinaves. Yann construit son récit, riche en surprises, en y incorporant des personnages déjà rencontrés dans les albums des aventures de Thorgal : le nain Tjahzi, la Gardienne des clés, le méchant Volsung de Nichor. Le dessin de Roman Surzhenko, qui reste dans l’esprit de la série originelle, est si soigné qu’il ne fait pas regretter celui de Rosinski.

La série parallèle La jeunesse de Thorgal raconte, sur le mode initiatique, les aventures du héros entre ses 15 et 20 ans. Le scénariste Yann nourrit souvent son récit, bien rythmé, de traditions Vikings. Le superbe dessin de Roman Surzhenko rappelle celui de Rosinski. Cette série va encore durer, alors que les deux autres séries parallèles (Louve, Kriss de Valnor) ont pris fin en se raccordant à la série principale.

Kristol Séhec

Thorgal, t. 39, Neokóra, 12,45 euros. Editions Le Lombard.

Illustrations : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes. Ivre et drogué, un « mineur » né au Maroc interpellé après avoir foncé sur les policiers avec une voiture volée

À Rennes, les policiers ont été contraints d'ouvrir le feu pour stopper la course d'un fuyard alcoolisé et drogué...

Valérie Pécresse chez les islamistes : l’Observatoire de l’Islamisation publie une vidéo accablante

Voici une vidéo qui va faire tâche dans la campagne présidentielle de Valérie Pécresse. Intitulée « Pécresse chez les...

Articles liés