Mélenchon veut libérer Nantes de Louis XVI

Jean-Luc Mélenchon a des pudeurs de gazelle. On lui a fait de mauvaises manières, il s’en est plaint sur Face à BFM jeudi dernier : « Regardez, moi j’ai dû supporter de passer sous la statue de Louis XVI, qui est à Nantes, parce qu’il y a encore une place en France où il y a une statue de Louis XVI. Si je n’écoutais que mon tempérament, je la ferais retirer de là vite fait. »

Il venait de faire l’éloge de la cancel culture qui, dit-il, « a commencé le 14 juillet 1789 ». La Révolution, c’est vrai, a été une catastrophe pour le patrimoine architectural et artistique : il suffit de voir les niches vides de leurs statues sous les porches de nos cathédrales. Mais la cancel culture est bien plus ancienne. Des siècles plus tôt, en Bretagne et ailleurs, la christianisation a ravagé les lieux de culte païens. Au temps des guerres de religion, quantité de temples et d’églises ont été brûlés.

À chacun son vandalisme

Mais pour Mélenchon, il semble qu’il ne se soit rien passé avant la Révolution. Les autres exemples qu’il cite sont largement postérieurs : à La Roche-sur-Yon, une association a demandé qu’on débaptise la place François-Mitterrand. Dans « pas mal d’endroits » en France on a décidé de supprimer les places Lénine (il n’ajoute pas : et aussi des rues Youenn Drezen). À Bagdad, les Américains ont abattu la statue de Saddam Hussein. On enlève aussi des statues dans « plein de pays de l’Est ». Il débite cela avec le plus grand sérieux. On ne sait pas très bien s’il approuve ou pas la démitterrandisation de la place vendéenne.

Apparemment, c’est oui. « Des places débaptisées, des statues enlevées, cela arrive tout le temps », poursuit-il. « Cela me paraît naturel que l’Histoire évolue et qu’on s’approprie l’histoire de sa patrie. ». Qu’on s’approprie l’histoire de sa patrie ! C’est donc au nom d’une privatisation du passé que Mélenchon abattrait la statue de Louis XVI* à Nantes. Apolline de Malherbe l’écoute en hochant la tête. La destruction de Palmyre ? Des bouddhas de Bamyan ? Il n’en sera pas question. Mais le résultat est là : si n’importe quel Mélenchon passant par là détruit ce qui ne lui convient pas dans ce qui l’a précédé, rien ne restera. L’islamisme et le gauchisme se rejoignent dans la détestation des représentations humaines.

* Si cette statue a survécu à 1789, c’est d’abord parce qu’elle a été installée en 1823, avant d’être remplacée par une copie en 1926 ! Mais elle a quand même survécu à des épisodes destructeurs, notamment en 1943 lors des bombardements américains (que Jean-Luc Mélenchon n’a pas mentionnés non plus : il s’intéresse plus à la statue de Saddam Hussein).

Colonne Louis XVI à Nantes, photo Breizh info, droits réservés.
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

5 réponses

  1. C’est la France qu’il faut libérer de Mélenchon , rolland, rousseau, jadot, obono, les antifas (ou du moins ce qu’ils prétendent), les cinglés dangereux et islamo gauchiste sont pas si nombreux que ça pourtant ils sont de plus en plus écoutés par nos dirigeants et bien qu’étant des extrémistes ils ne sont jamais nommés comme tel par les médias par contre si on les dénigrent là on est de suite des fachos, des gens d’extrême droite mais attention ils sont bien plus dangereux que les extrémistes de droite !!!

  2. Tous ces politicards qui prétendent que la France a commencé à exister en 1789 occupent de magnifiques palais et hôtels particuliers construits bien avant.

  3. que mélanchon vive au 21è siècle, louis16 est mort depuis longtemps, qu »il s’occupe de l’insécurité, des salaires qui n’augmentent pas les grands patrons utilisant la main d’oeuvre très bon marché des migrants qui veulent travailler, qu’il s’occupe des travailleurs virés parce qu’ils refusent de se faire vacciner etc.

  4. Faut vraiment regarder et être rageux pour reconnaître Louis XVI, tout en haut de son pylône…..
    En tout cas, si je trouve une pièce d’or à son effigie, je l’a donnerais pas à Mélenchon !

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !