Radar tourelle en Ille-et-Vilaine. « Une situation piégeuse pour les usagers »

A LA UNE

La presse a rapporté ces derniers jours l’histoire aberrante de ce radar-tourelle breton situé à Miniac-Morvan, petite commune d’Ille-et-Vilaine, dont la vitesse de contrôle a été abaissée de 90 à 80 km/h du jour au lendemain, sans raison apparente et surtout sans que les usagers de la route n’en aient été informés. Résultats : des centaines de contraventions adressées en quelques semaines aux automobilistes qui empruntent cette route nationale, pour la plupart des habitués.

Ce mercredi 1er décembre 2021, l’association « 40 millions d’automobilistes » a envoyé un communiqué à la presse pour dénoncer un dispositif particulièrement piégeux pour les usagers, puisque les panneaux informant de l’abaissement de la limitation de vitesse n’ont été implantés que la veille du recalibrage du radar et que celui-ci – un radar-tourelle – n’émet pas de flashs lorsqu’il enregistre un excès de vitesse. L’association appelle les autorités à faire davantage de prévention et de pédagogie, et milite pour que les petits excès de vitesse de moins de 10 km/h hors agglomération ne soient plus sanctionnés.

Pour Daniel QUÉRO, dirigeant de « 40 millions d’automobilistes », le récit de ce radar est révoltant et profondément injuste, et révèle toute l’hypocrisie de la Sécurité routière lorsqu’elle prétend vouloir sauver des vies sur les routes : « Si cela était le cas, les usagers auraient été informés du changement de réglementation nettement en amont de son entrée en vigueur, pourquoi pas avec la mise en place d’un radar pédagogique ; une période de tolérance aurait été mise en œuvre le temps que la nouvelle limitation de vitesse soit bien assimilée par les habitués ; le radar émettrait un flash bien visible pour que l’automobiliste prenne conscience immédiatement de son infraction et soit plus vigilant la prochaine fois. Mais en France, on préfère piéger les automobilistes et les sanctionner à tour de bras pour des infractions mineures non accidentogènes, dont ils découvrent l’existence dans la boîte aux lettres plusieurs jours, voire plusieurs semaines plus tard. C’est écœurant et inacceptable » estime-t-il.

« Les petits excès de vitesse représentent plus de 90 % des infractions relevées par les radars automatiques. La France est le seul pays européen à sanctionner aussi sévèrement ces petits dépassements de la limitation de vitesse, souvent involontaires et quasiment jamais accidentogènes. La preuve, c’est que malgré la multiplication du nombre de radars et des contraventions pour excès de vitesse, la mortalité routière n’a plus diminué significativement depuis 2013. Depuis des années, notre association appelle à une réforme de la politique de Sécurité routière pour une meilleure prise en compte des véritables causes des accidents de la route. Nous nous battons également pour que les peines sanctionnant les petits excès de vitesse hors agglomération soient plus mesurées et plus justes, au regard de la moindre dangerosité qu’ils représentent », explique Pierre CHASSERAY, délégué général de l’association.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes. Ivre et drogué, un « mineur » né au Maroc interpellé après avoir foncé sur les policiers avec une voiture volée

À Rennes, les policiers ont été contraints d'ouvrir le feu pour stopper la course d'un fuyard alcoolisé et drogué...

Valérie Pécresse chez les islamistes : l’Observatoire de l’Islamisation publie une vidéo accablante

Voici une vidéo qui va faire tâche dans la campagne présidentielle de Valérie Pécresse. Intitulée « Pécresse chez les...

Articles liés