Meurtre d’une journaliste par la New IRA en Irlande du Nord : saisie de vidéos à Paris

A LA UNE

Des républicains dissidents de la NEW IRA ont été filmés par une équipe de tournage française dans les jours qui ont précédé et suivi le meurtre de Lyra McKee.

Les inspecteurs de la Police Nord Irlandaise qui enquêtent sur le meurtre de la journaliste et auteur ont perquisitionné hier les bureaux d’une société de production télévisuelle à Paris.

Le raid a été mené par deux juges français, avec l’aide de la police. Ils ont saisi des images prises dans le quartier de Creggan, à Derry. L’équipe, qui avait un accès exclusif aux membres de la Nouvelle IRA, a quitté la juridiction sans remettre ce qu’elle avait filmé.

Selon les informations reçues, notamment via le Belfast Telegraph, les enquêteurs pensent que l’équipe de tournage se trouvait sur place la semaine du meurtre et que des images susceptibles d’éclairer sur le déroulement des faits pourraient être trouvée.

L’équipe française était présente depuis un certain temps et avait été à Derry pendant la semaine du meurtre de Mme McKee, restant pour filmer une commémoration de Pâques au cimetière de Milltown à Belfast, organisée par Saoradh deux jours plus tard.

Pendant cette période, ils ont bénéficié de l’aide d’un membre du parti, qui a pu leur assurer un accès exclusif à des républicains dissidents de haut rang.

Cet homme s’est depuis retiré du parti.

L’équipe est rentrée en France avec les images, qui n’ont pas été rendues publiques, mais qui comprendraient une interview d’un membre de la Nouvelle IRA.

Le PSNI a déclaré : « Une ordonnance d’enquête européenne a été soigneusement étudiée, demandée et accordée par la Belfast Crown Court et la recherche a ensuite été approuvée et soutenue par de hauts membres de la justice française.

« Un certain nombre d’objets ont été récupérés pour un examen plus approfondi ».

Lyra McKee avait été tuée par balle par un membre de la NEW IRA tandis qu’elle couvrait des affrontements entre dissidents républicains et forces de l’ordre le 18 avril 2019, dans le quartier catholique de Creggan, à Londonderry.

Deux hommes, Gearoid Cavanagh, 33 ans, et Jordan Devine, 21 ans, avaient été inculpés mi-septembre du meurtre de Lyra McKee, accusés de s’être trouvés avec le tireur, avant d’être libérés sous caution par la justice. Un troisième homme,Paul McIntyre, âgé d’une cinquantaine d’années, a également été inculpé de meurtre mi-février 2020. Selon son avocat, il a ramassé les douilles de la balle liée au meurtre, mais n’est pas le tireur. L’arme du crime avait été retrouvée et identifiée mi-juin.

L’adolescent qui a tiré le coup fatal n’a jamais été inculpé. L’arme utilisée a été retrouvée en juin de l’année dernière dans le quartier de Ballymagroarty, dans la ville.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Brest. Un nouveau commandant pour le chasseur de mines Tripartite Andromède

Le vendredi 14 janvier 2022 le vice-amiral Arnaud Provost-Fleury, adjoint organique à Brest de l’amiral commandant la Force d’action...

Eric Zemmour : « Je suis l’objet d’une justice politique qui veut m’interdire de lier l’immigration à l’insécurité »

Eric Zemmour condamné à 10.000€ d’amende : “Je suis l’objet d’une justice politique qui veut m’interdire de lier l’immigration...

Articles liés