Nantes. Tirs de mortier et outrages, trois interpellations après le match Algérie – Qatar

La victoire de l’Algérie face au Qatar le 15 décembre dernier lors de la Coupe Arabe (avec 19 minutes de temps additionnel…) ne fait pas parler que pour son arbitrage. Des rassemblements plus ou moins festifs et plus ou moins colorés ont eu lieu, notamment à Nantes vers 23 heures devant le CHU, où des policiers de la BAC ont été visés par des tirs de mortier.

Deux hommes dont un qui se dit mineur ont été interpellés rue Gaston Doumergue ; l’un des deux a carrément affirmé avoir été arrêté par hasard, après qu’un inconnu leur a mis un mortier dans les mains. Plus c’est gros…  Néanmoins les caméras de vidéo-surveillance confirmeraient leur implication dans les heurts, encore une coïncidence. Plusieurs mortiers d’artifice de 50 cm ont été saisis sur place.

Un autre homme, drapeau de l’Algérie dans une main, a fait des doigts d’honneur avec l’autre aux policiers présents. Arrêté, il est en situation irrégulière, mais le laxisme judiciaire va lui permettre de faire un doigt d’honneur à la justice : il a été relâché avec une composition pénale le 25 avril prochain. Le procureur risque d’attendre longtemps.

Par ailleurs, suite à des dégradations à répétition de vitrines place Rosa Parks à Malakoff, deux mineurs de 14 et 16 ans ont été interpellés l’après-midi du 15 décembre alors qu’une dizaine de jeunes délinquants venaient de vandaliser de nouvelles vitrines. Ils ont été relâchés quelques heures après leur interpellation, tandis que les policiers essaient d’identifier d’autres auteurs, avec l’aide de la vidéoprotection.

Toujours le 15 décembre, des tags appelant au meurtre de policiers (« un flic 1 balle justice sociale » écrits à la peinture rose et visiblement inspirés de slogans d’ultra-gauche ont été découverts derrière le Palais de Justice, rue La Noue Bras de Fer. Le syndicat Alternative Police dénonce « une banalisation des menaces envers la police. Que des individus ou des groupuscules se permettent à Nantes de faire ça en toute impunité est grave ».

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

ARTICLES LIÉS

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

Une réponse

  1. ah si les djeunes se mettent à être zemmouriens en faisant des doigts d’honneur et en recevant de l’extrême droaaaate des mortiers ….

Les commentaires sont fermés.

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !