Chouette un nouveau média à Fougères, merde c’est la Boboche !

La Gauche n’existe plus. Car la Gauche a aimé le Peuple. Duclos, Pierre Georges, Cachin ou Krazucki aimaient le Peuple, les gens. Ils en étaient issus. Ils se sont trompés sur le communisme mais étaient sincères. Au moins, il étaient sincères.

Ce qu’on appelle la « Gauche » actuelle n’aime pas le Peuple. S’en méfie ou le déteste. « Le peuple c’est les beaufs » nous dit ce chargé d’études à la ville de Rennes à propos de la polémique « Boulangerie-Bagnoles » à Craon. La Gauche actuelle n’est pas la Gauche, elle n’est que la Boboche, cette verrue qui a poussé sur la Gauche et a fini par l’engloutir.

La Boboche a donc rejeté le Peuple, la classe ouvrière pour des prolétariats de remplacement : les « femmes », les « immigrés », les « 50 nuances de LGBT » et le « climat » qui a comme principale qualité de savoir fermer sa gueule. La classe laborieuse autochtone, elle, a filé chez Le Pen, Zemmour ou l’abstention.

Dans le Pays de Fougères, une bande de copains veulent créer un nouveau média. Parfait ! Média local, fougerais. Ce n’est point à Breizh Info qu’on critiquera l’initiative ! Vive la presse libre ! Que se développe une presse locale loin de l’enfermement mental de la presse convenue parisienne !

Hélas…

Hélas, dès l’intitulé de la déclaration en préfecture de l’association Dérush ! qui est sensée porter le projet, on a compris. Compris ce qu’allait être ce nouveau média.

Vocabulaire pénible. Ultra-convenu. Truffaillé de « Citoyen ». De « Solidaire ». Tous ces mots trustés par la Boboche qui veulent tellement dire autre chose.

Et en regardant les profils sur les médias sociaux des « porteurs du projet » on ne peut que maudire son propre a priori. Maudite boboche ! Arnaud Sauvaget, l’une des chevilles patronales du truc affiche même toujours sur son profil Facebook une affiche annonçant qu’il ne participerait pas au mouvement du blocage du 17 novembre 2018 contre la hausse des carburants qui a constitué l’acte 1 du mouvement des Gilets Jaunes. A l’époque, la Boboche hurlait que ce mouvement était « récupéré par l’extrême-droite ». En fait, les Gilets Jaunes ont été un gigantesque mouvement populaire qui aura fait trembler Macron et son monde. Le mec qui avait tout compris ! Génie politique !

Quant aux autres futurs journalistes, le constat est tout aussi affligeant. Insupportable boboterie. On peut d’ores et déjà parier sur la tonalité des articles de ce média « citoyen » et « solidaire » : le lundi ce sera « migrants », le mardi «femmes battues », le mercredi « comment apprendre à pisser debout », le jeudi « féminisme » et le vendredi compte-rendu du concert du dernier groupe de nouvelle chanson française à la mode. Ce milieu ne nous déçoit jamais. Tellement convenu. Tellement prévisible. Tellement mouton.

Dérush sera donc le média du Pays de Fougères des bobos néo-ruraux, des rares adhérents EELV et LFI et des traînes-concerts du coin sur fond de coopérative bio ultra-chère qu’aucun prolo ne peut se payer.

Le tout dans l’indifférence générale du Peuple du Pays de Fougères qui votera Le Pen ou Zemmour en attendant la guerre civile qui menace…

Pierre Martin

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Crédit photo :

[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !