#NousToutes suspend son décompte des féminicides car… les trans n’y figurent pas !

Illustration de la guerre interne que se livrent actuellement deux branches ennemies du féminisme : les pro-trans et les anti-trans (qualifiés de « TERF »* par les premiers), le collectif #NousToutes a décidé de suspendre le relai du décompte des féminicides conjugaux que faisait un autre collectif intitulé féminicidesfr. Et les explications données sont un reflet du véritable conflit idéologique et parfois physique dans lequel sont engagés les protagonistes :

Certains arguments des pro-trans peuvent laisser rêveur :

Tout ceci dans l’indifférence générale de la population.

* Les TERFs ou « Trans-exclusionary radical feminist » sont accusés de ne pas considérer les « transexuels femmes », c’est à dire des hommes déguisés, comme de vraies femmes.

Crédit photo :

[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

  1. aucune mesure réelle pour prévenir , l’espagne réussit dans ce processus, les français seraient ils plus stupides ?

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !