Pass vaccinal. Le vote des Parlementaires du Morbihan

Ce jeudi 6 janvier un peu avant 6 heures du matin, l’Assemblée nationale a adopté le projet loi gouvernemental qui vise à remplacer le passe sanitaire par un passe vaccinal ainsi qu’à renforcer l’ensemble des mesures d’exception introduites dans le contexte de l’Etat d’urgence sanitaire.

Le texte, intitulé « projet de loi renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire et modifiant le code de la santé publique », a été adopté avec 214 pour et 93 contre (334 votants, 307 suffrages exprimés, sur un total de 577 députés).

Ce jeudi 6 janvier au matin, les 6 députés morbihannais ont voté comme suit:

  • Jimmy Pahun, député de la 2e circonscription (LREM), qui inclut Belle-Ile:  pour (sollicité en amont de l’examen du projet de loi quant à son intention de vote, Jimmy Pahun n’avait pas souhaité répondre).
  • Nicole Le Peih, député de la 2e circonscription (LREM): absente (présente la veille pour voter contre plusieurs amendements de l’opposition).
  • Hervé Pellois, député de la 1ère circonscription (LREM): absent (présent la veille pour voter contre plusieurs amendements de l’opposition et contre la suspension de séance).
  • Paul Molac, député de la 4e circonscription (Libertés et territoires): contre
  • Gwendal Rouillard, député de la 5e circonscription (LREM): absent lors des séances des 4 et 5 janvier.
  • Jean-Jacques Michel, député de la 6e circonscription (LREM): absent (présent la veille pour voter contre plusieurs amendements de l’opposition)

Voir le détail des votes: https://www2.assemblee-nationale.fr/scrutins/detail/(legislature)/15/(num)/4279

A présent, le texte doit passer en commission des lois au Sénat, le mardi 11 janvier, avant le vote en séance publique par les sénateurs, prévu pour le lendemain, mercredi 12 janvier, suivant le calendrier de la procédure accélérée.

Sollicités par le média Belle-Ile en diagonales quant à leur intention de vote, les sénateurs morbihannais ont fait les réponses suivantes, relayées par leurs attachés parlementaires:

  • Murielle Jourda (LR), sénatrice du Morbihan:« Mme Jourda préfère étudier le texte avant de se positionner».
  • Joël Labbé (groupe écologiste): «Joël Labbé se trouve actuellement en arrêt maladie et ne pourra donc pas participer aux votes» (en octobre dernier, Joël Labbé avait voté contre la prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 31 juillet 2022).
  • Jacques Le Nay (UC): « Jacques Le Nay attend de voir les amendements du Sénat mais a une position plutôt favorable au passe vaccinal. En revanche, il voudrait éviter des sanctions financières trop sévères pour les entreprises ».
Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

ARTICLES LIÉS

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

7 réponses

  1. résultat : un seul Député, Paul Molac, et un seul Sénateur, Joël Labbé, sont des démocrates en votant contre ces textes liberticides.
    Citoyens de Bretagne, vous savez désormais qui vous trahi et donc qui renvoyer dans ses pénates au mois de juin.

  2. Dès le début, en avril 2020, je pressentais que toutes les promesses (dont celles de revenir à une vie normale) seront des parjures et que les buts n’ont rien de sanitaire mais économiques et surtout de contrôle des populations comme en Chine.
    Tout est expliqué depuis quelques décennies (dont le rapport de la fondation Rockefeller de 2010 qui décrit très précisément cette « pandémie » pour faire The Great Reset, le rapport du sénat de juin 2021, etc., etc.).
    On ne fait plus la guerre entre pays, mais contre les populations (70% d’inutiles qui ne rapportent rien et qui coûtent trop cher d’après Klaus Schwab, le président du forum de Davos qui regroupe tous les ultra milliardaires dont Big Pharma, GAFAM, Soros, etc.).
    Quand les populations s’en rendront compte, il sera trop tard car elles seront complètement contrôlées 24h sur 24 et punies si elles pensent mal (disparition de la monnaie physique et revenu universel sur smartphone – ou puce implantée – contrôlé, vidéo avec reconnaissance faciale généralisée, etc.).
    Bien sûr, tout ceci « pour notre bien ».

  3. j’espere que les Francais ont bien compris que ce projet de loi n’est pas la pour leur sante ou leur bien etre physique….bien au contraire

    1. Non, on n’a ni les parlementaires ni les présidents qu’on mérite : les candidats sont imposés même si personne n’en veut. Et comme le vote blanc, qui veut dire qu’aucun candidat ne nous convient, n’est toujours pas reconnu en France, on va de record d’abstention en record d’abstention.
      On obtient ainsi des élus avec 80% de gens qui n’en veulent pas (Macron n’avait que 16% au premier tour, soit 84% des votants n’en voulaient pas, sans compter les abstentionnistes).
      A noter que la plupart des pays d’Europe reconnaissent le vote blanc et certains pays annule l’élection en cas de 50% de vote blancs pour la refaire avec d’autres candidats.

Les commentaires sont fermés.

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !