Quimper : un collectif « trans », des fesses et des réunions non-mixtes

Une affaire a secoué dernièrement le micro-microcosme transexuel de la ville de Quimper : fin 2021, un homme « devenu femme » selon la terminologie officielle, a voulu faire changer ses papiers à la mairie de Quimper pour être officiellement enregistré en tant que femme.  Refus du service de l’état civil de Quimper estimant que sa demande « ne revêtait pas un intérêt légitime ». Son dossier est désormais entre les mains du procureur de la République.

Émus par tant d’injustice, les quelques transexuels et alliés du secteur ont fondé le 28 novembre dernier un collectif appelé CTEFS (prononcer« C’est Tes Fesses ») dont le logo représente une paire de fesses stylisée. Ce collectif est censé défendre la personne sub-citée, victime, selon lui, de « transphobie ». Notons que le dit-collectif est également« intersectionnel »,  ce qui augure de belles rencontres avec d’autres groupes sociaux ou religieux réputés « discriminés ».

Pour causer de tout cela, un premier groupe de parole « transgenre » sera organisé le 16 janvier prochain sous l’égide de la…. Ligue des Droits de l’Homme (!) dans la salle municipale Denise Larzul, près de l’école de commerce.

Mais le « C’est Tes Fesses » ne compte pas s’arrêter là puisque prochainement des groupes de parole « en non-mixité trans » seront également organisés dans le centre de la ville. En clair, les personnes non-transexuelles en seront exclues.

La Ligue des Droits de L’Homme parrainera-t-elle également ces réunions non-mixtes ?

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

6 réponses

  1. Du coup on peut organiser des réunions pour les NON TRANS, les non Diversité, les NON LGBT…! L’apartheid fait des petits..

  2. les non trans bannis ! ils sont tant que ça ? est ce que les trans mâles ont été admis par ces trans femelles ?

  3. Vous pourriez un peu mieux cacher votre transphobie, ç’en est gerbant. Pour info, toute forme d’homophobie et de transphobie est punie par la loi. Cela vaut pour votre rédaction mais aussi au niveau personnel.

    (Si vous êtes aussi offusqués par leur décision de se réunir en non-mixité, peut-être devriez vous reconnaître que vos réactions ne donnent pas envie de se mêler à vous.)

  4. Qu’est-ce que ça peut bien vous faire que des personnes trans se retrouvent en non-mixité pour éviter de se retrouver mélés a des fachos de pacotille comme vous ? Remettez-vous en question un peu !
    Cdlt,
    ClaudE

  5. l’extreme droite française est stupide quand meme : elle exclut les personnes trans de la société, leur interdit la mixité en privé et en public, et quand les trans decident de se reunir alors entre eux, les fachos français se plaignent d’en etre exclus, se faisant passer pour des bichettes victimaires. ce qui montre que leur objectif est juste de faire chier des autres, ils n’ont aucun programme a part la violence.

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS