Après le succès de la Marche pour la vie. Vivien Hoch : « Une nouvelle génération se lève afin de défendre le droit des plus faibles » [Entretien]

Nous avons rendu compte mercredi 19 janvier du succès de la Marche pour la vie du dimanche 16 janvier, marche qui a vu défiler des milliers de Français en opposition à l’avortement et à ses extensions récentes et notamment le rallongement du délai de l’IVG porté de 12 à 14 semaines par le député Albane Gaillot.

Alors qu’Emmanuel Macron entend diviser les Européens en inscrivant le droit à l’avortement dans la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne, nous avons fait le point avec Vivien Hoch, directeur communication de la Marche pour la vie, suite au succès de la marche.

Breizh-info.com : Tout d’abord, quel était le thème principal de la Marche pour la vie en cette année 2022 ?

Vivien Hoch (La Marche pour la vie) : Cette année le thème principal de la Marche pour la Vie était de faire du respect de la vie une grande priorité nationale. C’est pour cela que cette manifestation revendique la mise en œuvre de tous les moyens possibles afin que la vie soit partout respectée et défendue depuis la conception jusqu’à la mort. Le but est qu’une politique familiale soit mise en place afin de combattre la précarité et de faire en sorte que l’IVG ne soit pas réalisée pour des raisons économiques. Le but de cette manifestation est également de lutter pour que la proposition de loi Gaillot qui doit passer en seconde lecture à l’Assemblée le mercredi 19 janvier ne soit pas adoptée. Cette proposition de loi prévoit notamment l’extension de la durée légale de l’avortement à 14 semaines, ce qui est d’ailleurs un très grand danger pour les femmes ainsi que la suppression du délai de réflexion avant un avortement. La vie doit être protégée à son début mais également à sa fin, c’est la raison pour laquelle cette manifestation demande également le rejet de toute légalisation du suicide assisté et de l’euthanasie. Le but est de déployer un plan actif afin que tous les français qui en auraient besoin puissent avoir accès aux soins palliatifs.

Breizh-info.com : Quel bilan tirez-vous de cette marche à Paris ?

Vivien Hoch (La Marche pour la vie) : C’est un bilan très positif qui se dégage de cette mobilisation nationale du 16 janvier dernier. Cette Marche a pu se dérouler dans les meilleures conditions possibles et c’était un grand moment que de pouvoir reprendre une manifestation en marche et non pas statique comme l’année précédente. Les milliers de manifestants et de bénévoles ont été au rendez-vous dimanche dernier afin de montrer au gouvernement français que le maintien du respect de la vie est très important dans un pays qui se revendique des « droits de l’homme ». Le bilan de cette Marche fut surtout très positif pour les milliers de jeunes rassemblée lors de cette manifestation. En effet, un grand nombre de jeunes manifestent leur désir de s’engager à l’année et de préparer déjà la nouvelle Marche du 15 janvier 2023. L’action de la Marche pour la vie ne se résume pas à une mobilisation par an, mais bien à un travail de fond d’information et de sensibilisation de la population sur les sujets fondamentaux qui touchent le bien le plus précieux : la Vie.

Breizh-info.com : La presse mainstream tire, chaque année, à boulets rouges contre votre évènement. Comment parvenez-vous néanmoins à mobiliser ?

Vivien Hoch (La Marche pour la vie) : Le fait que la presse mainstream tire à « boulet rouge » contre notre événement est un point positif pour nous car cela fait parler de la Marche. En effet, le grand défi de cette manifestation est de relayer l’information et de prévenir tout de monde de l’existence de cette Marche. La grande partie du travail de mobilisation se fait principalement grâce aux réseaux sociaux. La campagne d’information se prépare presque un an à l’avance et se fait notamment par l’intermédiaire de jeunes bénévoles qui sont dans chaque ville et responsables d’informer leur secteur de l’existence de la Marche qui a lieu chaque année le troisième dimanche de janvier. La mobilisation est d’autant plus facile que la Marche pour la vie s’organise de façon à permettre à tous de se joindre à la marche, par exemple à travers l’organisation de cars qui viennent de toute la France.

Breizh-info.com : Peut-on imaginer une Marche pour la vie ailleurs qu’à Paris dans les années à venir pour fédérer d’autres types de public ?

Vivien Hoch (La Marche pour la vie) : Il y a déjà des Marches pour la vie qui se situent ailleurs qu’à Paris. A Lyon notamment, une Marche a lieu tous les ans, et cette année elle sera le dimanche 27 mars. Il est possible d’imaginer des manifestations de ce type dans d’autres villes. Toutefois cela n’exclut pas cette Marche nationale qui se trouve à Paris chaque année et qui est très importante afin de montrer que la France est capable de se mobiliser tant à l’échelle régionale par des petites actions qu’à l’échelle nationale pour revendiquer le respect de la vie.

Breizh-info.com : Globalement, le combat pour la famille a été sacrément malmené durant le quinquennat Macron. Quelles sont vos attentes en matière électorale pour les mois à venir ? Comment comptez-vous sensibiliser le futur président et les futurs candidats à la députation ?

Vivien Hoch (La Marche pour la vie) : En effet le quinquennat de Macron se résume à l’épidémie durant laquelle le peuple français était préoccupé par la situation sanitaire. C’était le moment propice pour l’élaboration de nouvelles lois qui ont détruit la famille et le respect de la vie. Pour les mois à venir, nous attendons que les candidats à l’élection se prononcent sur le sujet de la vie. En effet toutes les questions qui touchent à la vie sont fondamentales, et en tant que citoyens nous voulons être informé des positions du futur président sur ces questions vitales. Le futur président et les futurs candidats à la députation pourront, par exemple, être sensibilisés par une campagne de communication qui a déjà commencé ces derniers jours. Il s’agit de reprendre la photo des candidats ainsi que leur slogan en les axant vers le combat pro-vie afin de leur montrer l’importance de ces sujets qui touchent la dignité intrinsèque de la personne humaine. Sur des thématiques si importantes, un futur candidat à l’élection ne peut pas rester silencieux.

Breizh-info.com : Le mot de la fin

Vivien Hoch (La Marche pour la vie) : C’est un message plein d’espoir qui se dégage de cette mobilisation de dimanche dernier. En effet, des milliers de de jeunes enthousiastes étaient présents à cette manifestation nationale. Cela souligne le fait qu’une nouvelle génération se lève afin de défendre le droit des plus faibles. Tout le travail des organisateurs de la Marche pour la Vie porte du fruit car il permet à une jeunesse de prendre conscience de l’urgence de lutter pour que les droits fondamentaux de l’homme soient respectés dans toutes les étapes de son existence.

Propos recueillis YV

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

ARTICLES LIÉS

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

Une réponse

  1. chut !
    de plus l »assemblée nationale a bien voté l’ivg de confort psychologique jusqu’à 9 mois de grossesse ! c’est à dire l’assassinat d’un bébé viable

Les commentaires sont fermés.

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !