Nantes. Stups tous azimuts…

Guingamp

Les jours passent, et malgré le brouillard et les renforts policiers, les délinquants continuent de s’activer, notamment en vendant des stupéfiants un peu partout, en roulant vite ou en s’appropriant le bien d’autrui. Et parfois un combo des trois.

Le 19 janvier, le gagnant du jour grille un feu rouge sous les yeux de la police, vers 1h15 du matin, quartier Pirmil, et trouvent dans sa voiture une mallette avec 45 grammes de cocaïne, 460 grammes d’héroïne, 594 grammes de résine de cannabis, 16 grammes d’herbe, et 6000 € en liquide. Dans deux des logements censés abriter cet homme de 35 ans, déjà défavorablement connu pour infraction à la législation sur les stupéfiants, rien d’autre n’a été trouvé.

Toujours le 19 janvier, un homme vers 17h45 est reconnu par une femme auprès de quelle il se frotte, profitant de l’heure de pointe. Pas de chance pour l’indélicat, c’est la compagne d’un gendarme, qui n’est pas en service mais appréhende un quart d’heure plus tard le suspect à l’arrêt Plaisance, ligne 3 et le remet à la police municipale. Ce serait la seconde agression sexuelle commise par le suspect sur la même victime en moins d’un mois.

Le 20 janvier, suite à une opération anti-drogue avec la brigade canine, 300 grammes de cannabis ont été trouvés dans une cave, rue du Honduras, dans les quartiers Nord. Les policiers remontent à l’appartement dont dépend la cave, et trouvent 885 € dans la chambre d’un homme, absent. Ce dernier s’est ensuite livré à la police, mais n’a donné aucune explication aux enquêteurs.

Ce 24 janvier, lors d’une autre opération anti-drogue, au Port-Boyer cette fois, où le trafic a encore repris, un dealer est interpellé avec 5 grammes d’herbe, 123 grammes de résine de cannabis, 7 gramme de cocaïne et 190 € en liquide.

Louis Moulin

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

ARTICLES LIÉS

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

Une réponse

  1. en revanche quand quelqu’un ne porte pas de masque en extérieur ou qu’il a oublié son autorisation de déplacement à 5 minutes du couvre feu (à l’ile de la réunion) c’est une prune de 135€ immédiate
    état faible quand il le décide mais fort avec les citoyens qui ne peuvent pas répliquer

Les commentaires sont fermés.

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !