Bataille culturelle. Le Slip Français, un cas d’école d’une soumission « woke » qui ne paie pas… [Vidéo]

Le Slip français

Pour son 10e anniversaire, la marque de vêtements Le Slip Français a changé de logo. Exit donc la cocarde tricolore, devenue trop « franchouillarde » pour une entreprise courant après l’approbation des tenants du « wokisme ». Mais ce changement a été très peu apprécié par la clientèle habituelle. Et la main qui donne est toujours au-dessus de celle qui reçoit…

Le Slip Français, du « made in France » au « made for woke » ?

Dans un monde où les peuples européens auraient enfin retrouvé le chemin du bon sens, la marque de vêtements Le Slip Français pourrait faire l’objet d’une étude de cas lors d’un cours de stratégie commerciale, représentant ainsi « le modèle à ne pas suivre ».

Une étude de cas que nous avons déjà effectué à plusieurs reprises sur Breizh-info. Car l’entreprise française initialement spécialisée dans la distribution de sous-vêtements n’a pas manqué de tendre le bâton pour se faire battre ces dernières années. De la propagande pro-migrants en passant par la communication désastreuse suite aux polémiques sur l’absence de diversité au sein de son personnel, Le Slip Français a coché toutes les cases. Pouvant aussi compter sur l’humour « grinçant » de deux de ses employés s’étant adonnés au Black Face.

Tentant depuis lors de gommer une image devenu trop « franchouillarde » au vu des évolutions sociétales, la dernière parade en date du Slip Français a consisté à changer son logo. Ce dernier, représenté par un slip blanc sur fond de cocarde Bleu-Blanc-Rouge, s’il avait tout pour séduire les bobos au début des années 2010 (la marque fut créée en 2011), vouant alors un culte au vintage et au « made in France », n’est plus du tout tendance dans l’Hexagone version 2022. Arnaud Montebourg en marinière, c’est désormais la Préhistoire…

Le Slip français
Ancien logo du Slip Français

Des clients qui en voient de toutes les couleurs…

À l’occasion de son 10e anniversaire, la marque a ainsi fait savoir en ce début d’année 2022 qu’elle adoptait un nouveau logo. Guillaume Gibaud, fondateur de l’entreprise, a indiqué vouloir « tout changer, sauf l’essentiel » avec ce passage de cap, présentant Le Slip Français comme étant « avant tout le chef de file d’un nouvel entrepreneuriat français à impact positif ».

Aussi, sur ce nouveau logo, « les détails tricolores se font plus discrets, pour laisser place à une dégaine plus épurée, sans effort ni fioritures, mais toujours stylée », souligne la marque sur son site. Jugez-en plutôt :

le-slip-francais-nouveau-logo

Outre le choix d’une nouvelle trichromie bleu-rouge-vert à l’aspect esthétique douteux, de surcroît pour une marque de textile, l’abandon des couleurs du drapeau français n’est pas anodine pour l’entreprise qui, si elle a « gardé ce rouge et ce bleu adorés », lui a adjoint « un vert, plus doux », « symbole de [son] engagement dans les filières et matières responsables », selon les propres mots de la communication du Slip Français.

Quant aux formes, le nouveau logo représente un cœur et un triangle cerclés d’un rond. Certains y verront notamment une allusion plus marquée aux attributs féminins (puis encore un peu plus l’image du « mâle blanc » des débuts) à travers le cœur bleu, présenté comme un symbole de « l’amour du local » et de « la démarche collaborative » vantée par l’entreprise. La caution environnementale avec la représentation d’une fleur est également avancée.

Des changements qui ont été cependant peu appréciés par les amateurs de la marque, comme en témoignent les nombreux commentaires négatifs sur la page Facebook du Slip Français sous la vidéo annonçant le nouveau logo :

Pour conclure, terminons sur un commentaire de Martial Bild, Directeur général de TVLibertés :

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

5 réponses

  1. A choisir, je préfère encore un slip chinois, au moins il n’ est ni woke ni antifrançais !!!! Mdr ….

  2. Il y a environ un an, j’ai écrit au Slip Français pour leur dire que je ne pense pas que se coucher lamentablement et à plusieurs reprises devant les chantages des Sleeping Giants qui le trouvait trop français et avec des publicités ne montrant que des hommes blancs ne soit pas à son honneur et lui soit profitable.
    J’ai eu une réponse très sèche de la direction me disant qu’elle n’a pas les mêmes valeurs que moi et qu’elle va mettre de la diversité dans ses publicités.
    D’après cet article, il semble que les conséquences de cette veulerie arrivent cette année.

  3. Après leur dérive woke, c’est avec une certaine satisfaction que je vois leurs pertes s’accroître d’année en année. Le ‘fake’ français ne paie pas
    à bon entendeur ! et prochain ‘bon débarras’

  4. A vomir et ce directeur parle de « valeurs, » mot refuge des décérébrés, des lâches et des impuissants. C’est dit, si on est obligé de se payer de tels fournisseurs je passe au kilt ! Heureusement, nous restent les Chinois qui produisent d’excellents slips et n’ont rien à foutre des « valeurs » et des pâleurs et autres bouffées de chaleur des dhimis et autres wokistes mal placés !

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS