« Féministe à la télé, pro-voile dans les cités » : Le collectif Némésis s’invite au meeting de Valérie Pécresse

Les militantes du collectif féministe Nemesis se sont rendues au meeting de campagne de Valérie Pécresse pour déployer une banderole sur laquelle on pouvait lire : « Féministe à la télé, pro-voile dans les cités »

Sur leur compte twitter, les jeunes femmes expliquent : « électeurs ne vous laissez pas berner: elle ne sera ni l’alliée des femmes ni garante de la sécurité des Français. Voter Pécresse, c’est voter Macron une seconde fois »

La banderole a ensuite été arrachée par le service d’ordre, de manière plutôt virile face à ces jeunes femmes.

Crédit photo : DR
[cc] BREIZH-INFO.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

3 réponses

  1. Les questions « sociétales » ont une grande importance, mais qui interpellera les candidats sur les sujets suivants, qui sont fondamentaux pour nous ? à savoir :
    – voulez-vous faire disparaître les Communautés de communes, qui enferment les maires dans un carcan politicien au détriment de la vie communale ?
    – voulez-vous réduire fortement les taxes d’Etat sur l’essence, dont le coût pénalise toute la population ? Ou saupoudrerez-vous les campagnes de subventions pour masquer le poids des taxes ?
    – quelle part de l’impôt sera dévolue aux régions ?
    – Entreprendrez-vous une réforme de la carte administrative de la France allant dans le sens de régions historiques et d’une refonte des départements et d’une promotion des pays ?
    – Que ferez-vous contre l’expansion démentielle des mégapoles dites régionales et le rééquilibrages des « territoires » ?
    Si ces questions ne sont pas posées au fond, la France restera telle qu’elle est, jusqu’à épuisement total. La Bretagne avec.
    On me dira que ce n’était pas le propos du collectif Nemesis. Ce devrait être celui de tout intervenant encore un peu enraciné.

  2. Voter Pécresse, c’est voter Macron une seconde fois ? Quelque part c’est vrai mais Pécresse se serait elle conduite comme Macron à Saint Martin ? Aurait elle dit vouloir emmerder des Français qui ne sont quand même pas des délinquants ? Mettrait elle «On a très envie de vous» sur ses affiches ? Elle n’est proche ni de Cohn-Bendit, ni d’Attali.

  3. elles auraient mieux fait de manifester dehors ! les médias en aurait parlé, aucune allusion dans les chaines d’infos

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !