Nantes. Femme voilée sur une affiche pour le « Mois de la femme » : le rôle de la Ville interroge [Vidéo]

femme voilée

Une femme voilée sur un affichage représentant le « Mois de la femme » accompagnée d’un logo de la ville de Nantes : la polémique agite la Cité des Ducs depuis quelques jours, contraignant la majorité de Johanna Rolland à se justifier… tant bien que mal.

À Nantes, un Mois de la femme… voilée ?

Tout est parti d’un tweet de Laurence Garnier, sénatrice LR de Loire-Atlantique et conseillère municipale de Nantes, le 17 février. Un message auquel est associée une photo mettant en scène une femme voilée sur une affiche portant le logo de la ville de Nantes. L’affiche en question est censée célébrée le « Mois la femme ».

L’association du voile islamique et de l’emblème municipal a donc été commentée par Laurence Garnier en ces termes : « La ville de Nantes met en avant une femme voilée, puis retire l’affiche en catastrophe. Promouvoir le voile est une faute politique, une atteinte à la laïcité. »

Suite à ce tweet, le « bad buzz » n’a pas tardé et les réactions se sont enchaînées durant la journée du 17 février avec de nombreux messages demandant des explications auprès de la municipalité socialiste nantaise. Une « mauvaise publicité » qui arrive alors que Johanna Rolland connaît déjà un épisode difficile avec sa candidate Anne Hidalgo dont elle est directrice de campagne.

Parmi les voix politiques ayant dénoncé l’affiche, citons notamment celle de Foulques Chombart de Lauwe, conseiller municipal LR de Nantes, qui a également réagi sur Twitter :

« Une erreur interne » selon la mairie de Nantes

Du côté de la Ville de Nantes, il a donc fallu déployer une communication de crise en urgence tandis que les accusations de mener une politique « islamo-gauchiste » se multipliaient sur les réseaux sociaux.

Auprès du quotidien 20 minutes, la mairie s’est ainsi justifiée en évoquant une « erreur interne, d’ordre technique » concernant l’affiche. Cette dernière, selon elle, n’avait pas à être collé sur le panneau en question, celui-ci étend normalement réservé aux projets d’associations subventionnés par la mairie. Sauf cette affiche arborant une femme voilée et un logo de la ville a bien été imprimée et collée par les services municipaux…

Par ailleurs, la mairie a précisé que cet affichage « a été réalisé en dehors des procédures habituelles, il présente d’ailleurs un logo qui ne correspond pas à notre charte visuelle ». Entre-temps, l’affiche polémique a été recouverte.

Quant au projet du « Mois de la femme » et de son exposition « Visages des Nantaises », organisés par l’association « Bien être et solidaire », celui-ci, malgré sa demande de subvention, n’aurait cependant pas été retenu par la ville de Nantes, selon le premier adjoint Bassem Asseh.

Enfin, pour mieux cerner la tonalité de cette exposition « Visages des Nantaises », il n’est pas inutile de visionner la présentation vidéo ci-dessous de l’édition 2021 :

Femmes voilées : le RN de Loire-Atlantique réagit

Suite à cet affichage ayant rapidement suscité une polémique, la Fédération du Rassemblement national (RN) de la Loire-Atlantique, par l’intermédiaire de son délégué départemental Gautier Bouchet, a tenu à réagir et nous a fait parvenir un communiqué. Nous le reproduisons ci-dessous :

« Dans une étrange campagne de communication déployée jeudi dernier sur un panneau public de la Ville de Nantes par l’association Bien-être et solidaire, une femme interpelle le passant autour du thème du Mois de la femme. Or, la femme présente sur cette affiche, sur le thème du « visage des Nantaises », porte ostensiblement… un voile islamique !
En plein cœur de l’espace public, sur un espace financé par la collectivité — et mentionnant le soutien de la Mairie — un islam décomplexé est donc mis en avant. Est-ce donc le visage de la Nantaise du futur, selon la majorité municipale de gauche ? »
Crédit photo : capture Twitter (photo d’illustration)

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

9 réponses

  1. Les gauchistes font leur possible pour que les musulmans votent pour eux car les musulmans ont le  »droit de vote » en France! Les non-musulmans  »nés en Algérie » n’ont pas la  »nationalité algérienne », donc il ne faut pas donner la  »nationalité française » aux musulmans!

    1. Pas sûr qu’il y ait même un tel calcul derrière cette affiche. Son retrait précipité montre que sa pose n’avait pas été vraiment pensée. La mairie de Nantes devient une pétaudière, un bateau ivre dont plus personne ne tient vraiment la barre.

  2. En somme, la ville de Nantes a été victime d’un détournement de son panneau d’affichage ? Chiche que Johanna Rolland porte plainte !

  3. Pour info : connaissant pourtant bien la Tunisie, la seule fois où j’ai vu une gamine de 10 ans voilée, c’était au centre commercial d’Atlantis à Nantes………………………

  4. ne nous dites pas que c’est une bourde,
    le choix a été fait par qui?
    le bon à tirer a été signé par qui?

  5. Lol ! Et bé ! Quels auraient été les commentaires, si pour le « Mois de la femme » était apparue une femme en coiffe de Bigoudenne sur la tête ! !!!! LOL !

    Je vois déjà les commentaires genre : Je remplace « Musulmans par Bigoudens » LOL

    Yvette Prétet – « Les gauchistes font leur possible pour que les Bigoudens votent pour eux car les Bigoudens ont le » droit de vote » en France ! Les non-Bigoudens » nés en France (hors 44) » n’ont pas la » nationalité bretonne », donc il ne faut pas donner la » nationalité bretonne » aux Bigoudens du 44 ! LOL !
    Pschitt -« Pas sûr qu’il y ait même un tel calcul derrière cette affiche. Son retrait précipité montre que sa pose n’avait pas été vraiment pensée. La mairie de Nantes devient une pétaudière, un bateau ivre dont plus personne ne tient vraiment la barre. » Ben ouais, ça fait désordre de voir une coiffe bigoudenne à Nantes ! C’est pas l’identité Nantaise ! LOL
    – Pschitt : En somme, la ville de Nantes a été victime d’un détournement de son panneau d’affichage ? Chiche que Johanna Rolland porte plainte !

    – Aghir : Pour info : connaissant pourtant bien la Bigoudennie, la seule fois où j’ai vu 3 femmes portant la coiffe , c’était à la télévision et pour une pub pour les produits Tipiak d’Atlantis à Nantes………………………

    – patphil – ne nous dites pas que c’est une bourde, le choix a été fait par qui? le bon à tirer a été signé par qui? M’enfin, confondre Nantes et la Bigoudennie, où va la France !

    Gast ! Y a des commentaires qui méritent méditation ! Si les lecteurs Nantais de Breizh Info avaient mis autant d’ardeur à payer des panneaux pour que la ville de Nantes reste Bretonne, ou critiqué l’absence de trilinguisme (breton/français/anglais) peut-être, que vous auriez mis autre chose à vous mettre sous la dent ! Peut-être que l’an prochain, le mois de la femme se sera une femme (ou transgenre) qui portera un crop-top avec la fleur de lys ! Auquel cas, qu’est-ce qui vous choquera le plus ? Le transgenre, le crop-top ou la fleur de lys ???? LOL !

    Messieurs, je suis désolée, je suis une femme indépendante bretonne libre, classique quoi ! Quand je vais à Nantes, je vois une ville ouverte, libre, avec des gens d’origines différentes. J’adore le centre-ville, le marché de Talensac, j’adore cette agglomération cosmopolite. Pour moi, Nantes, c’est la Bretagne.

    Alors effectivement, la mairie de Nantes aurait pu demander à l’association de mettre des femmes de plusieurs origines (mais pour les infographistes de toutes les mairies de Bretagne, de France et de Navarre, c’est tellement difficile de mettre une langue bretonne, à côté de la langue française, alors mettre plusieurs femmes à côté les unes des autres, c’est beaucoup de travail et ça brouille les messages, parait-il !). LOL !

    Pour des gens qui lisent un journal intitulé « Breizh-info », la seule chose qui vous choque c’est le fichu d’une femme souriante pour l’année 2022 ! Pourtant, je trouve cela assez pertinent, quand on voit la montée d’E.Zemmour (alias Frittz Mammour ) pour les élections 2022. Je vous signale tout de même que ce candidat, veut supprimer tous les prénoms qui ne sont pas français (et par conséquent de facto, les prénoms bretons).

    Je ne comprends pas que vous puissiez relayer une information du R.N. sauf si vous êtes un organe de presse du R.N. Autant laissez faire les réseaux sociaux ! Vous êtes un drôle de journal d’informations.

    Quand aux fichus sur la tête, les femmes en portaient à Nantes, jusque dans les années 50, et en 2022, certaines en portent encore le dimanche dans quelques rares églises catholiques. Je le sais, pour avoir entendu un jeune homme blondinet, bien propre sur lui, me reprocher d’être en pantalon (j’aurai pu être sa mère), et cela alors que j’étais venue en moto en vue de visiter une église ! (Ben ouais, j’aime mon patrimoine architectural et y prier à l’occasion). Devant ma stupeur et ma vive réaction ombrageuse, il a finit par céder et accepté que j’entre en pantalon, à condition que je porte le fichu qu’il me tendait pour le mettre sur ma tête pour entrer dans l’église. J’ai grommelé, mais vu que j’entrais dans un endroit sacré, je me suis pliée à cette dernière injonction masculine dont je me serai bien passé ! J’ai connu ma grand-mère en mettre un (une mantille) en dentelle à chaque fois qu’elle entrait dans une église. Mais bon je ne m’attendais pas qu’en 2022, deux jeunes intégristes catholiques m’imposent cela, un prêtre à la rigueur (et encore) mais pas ces jeunes faschos ! Ca va ouais ! Effectivement, la messe était à l’ancienne (comme dans mes souvenirs d’enfance). Furieuse, j’ai finit par m’en amuser ! Quelle mascarade ! Là, et c’était un blondinet gomminé qui me l’imposait. Je ne voyais pas ce qu’il le distinguait d’un islamiste. Il m’imposait quelque chose d’incongru sur ma chevelure blonde, sauvage et rebelle ! Ce fichu sur ma tête m’imposait la soumission ! En tout cas, c’est comme cela que je l’ai ressenti. Mais à croire que ma chevelure rebelle a eu raison du fichu en tergal, car il n’arrêtait pas de glisser ! LOL ! Ah, il est loin le temps, où j’ai entendu un jour une vieille femme entrer dans une église pour se réfugier de la pluie, et y roter de façon tonitruante en admirant un tableau ! J’avoue que cela m’avait autant surprise ! LOL ! La vie est faite de paradoxe !

    Personnellement, je ne comprends pas comment les bonnes soeurs catholiques font pour porter un voile sur la tête durant des années ! C’est pour cela que je ne suis pas bonne soeur ! Je ne comprends pas plus, les femmes qui décident d’en porter, mais c’est LEUR CHOIX (comme le mien de ne pas en porter). Mais vous remarquerez, tout de même, que ces fameux choix sont imposés par : l’église ou religion (tenue par des hommes), par la culture (d’une époque ou d’une communauté mais majoritairement tenus politiquement par des hommes). Si vous ne portez pas un voile, vous vous faîtes agresser car de facto vous êtes susceptible d’être une « pute » (ben ouais, la modération, certains ne connaissent pas) ! Il fut un temps, même encore aujourd’hui, lors des guerre, voilées ou pas, lors des invasions, les femmes sont agressées. Alors foutez-nous la paix ! Foutez la paix aux femmes et respectez nous voilées ou pas !

    Parfois, comme Eistein, je me demande si c’est une moëlle épinière qu’on a greffé à certains hommes au lieu d’un cerveau !

  6. Depuis l’arrivée de rolland et ses sbires pseudos écolos ou plus communément appelé islamo-gauchistes , on a jamais eu autant de migrants et autres pseudos réfugiés et avec de plus en plus de femme voilés (islamistes) et bien sur la montée croissante des agressions , viols, meurtres , vols etc et tout est lier contrairement a ce que prétend la rolland , l’immigration massive a apporter une violence jusqu’alors inconnu a Nantes et tout ça grâce aux gauchistes islamistes ou le national socialiste !!!

  7. Ne faisons pas d’amalgame avec les migrants importés volontairement pour créer du chaos et de la violence chez nous avec un tissu sur les cheveux.

    Pour moi, voilé, c’est avoir un voile devant le visage.
    Tandis que là, la dame porte un tissu sur les cheveux. Dans notre culture, les dames portaient encore récemment un tissu appelé « foulard » ou « fichu » sur leurs cheveux. Il ne faut confondre ce type de « foulard » avec le hijab ou le tchador qui, lui, voile vraiment le visage.

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !