Nantes et Carquefou : deux fusillades en quatre jours, un mort, deux blessés

Le nombre des fusillades s’est nettement accru ces derniers jours, avec deux fusillades depuis le 19 février qui ont causé deux blessés et un mort. Ce sont les 6e et 7e fusillades de l’année. La précédente datait de la nuit du 9 au 10 février dernier.

Le 19 février dernier, un homme de 39 ans, SDF, était avec sa compagne rue de Guatemala à la Petite Sensive, dans les quartiers nord, dits « sensibles ». La balle n’a fait que ricocher au niveau de l’oreille, mais il s’en est fallu de peu.

Lors d’une première audition au CHU, la victime explique avoir vu le tireur. Une enquête a été ouverte pour tentative de meurtre – bien que c’est l’hypothèse d’un tir accidentel qui serait privilégiée. Un étui de 9 mm a été retrouvé sur place lors des investigations de la police.

Par ailleurs dans la nuit du 22 au 23 février, deux personnes ont été visées par plusieurs tireurs équipés d’armes automatiques et de poing, sur le parking de l’hôtel Golden Tulip de Carquefou. L’un d’eux, la trentaine, de type nord-africain, était mort, l’autre, un russe, blessé à un pied. Les victimes seraient issues de la région parisienne et à Nantes depuis quelques semaines – elles ont logé dans divers hôtels.

Par ailleurs aux Dervallières une Kalachnikov a été saisie dans une chaufferie rue Nicolas Poussin, dans le quartier très « sensible » des Dervallières.

Louis Moulin

Crédit photo :

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS