Général Soubelet : « Être fort aves les faibles et faible avec les forts, c’est trop facile ! »

Le général (2s) Bertrand Soubelet a passé 35 ans dans l’armée et la gendarmerie nationale où il a exercé les plus hautes responsabilités.

Il a notamment été directeur des opérations et de l’emploi à la Direction générale de la Gendarmerie nationale (DGGN). I

l est également l’auteur de deux livres Tout ce qu’il ne faut pas dire (Plon, 2016) et Sans autorité, quelle liberté ? (Éditions de l’Observatoire, 2017).

Quelques mois après son audition dans le cadre d’une mission d’information parlementaire sur la lutte contre l’insécurité fin 2013 lors de laquelle il avait émis des réserves sur la politique pénale de l’État, le général Soubelet est muté et prend le commandement de la gendarmerie Outre-Mer. Si la sortie de son premier livre en 2016 lui vaudra d’être définitivement écarté de la gendarmerie, sa liberté de ton et son franc-parler lui feront gagner le surnom de « Général courage » de la part des forces de l’ordre.

Depuis 2017, Bertrand Soubelet est vice-président du parti politique Objectif France dirigé par Rafik Smati. En 2022, il assume les fonctions de directeur de campagne de Rafik Smati, candidat à l’élection présidentielle.

La chaine Epoch Times a rencontré le général Soubelet pour évoquer la campagne de M. Smati, le projet qu’il porte pour le pays avec le mouvement Objectif France ainsi que les grands enjeux des élections à venir.

Pourquoi le général Soubelet a-t-il décidé de s’engager en politique après avoir quitté le service actif de la gendarmerie ? Quels seront les principaux défis auxquels le prochain chef de l’État sera confronté dès le début de son mandat ? Quels sont les principaux piliers sur lesquels s’appuie le projet porté par Rafik Smati et le mouvement Objectif France ? Quelles sont les valeurs qu’il faudrait promouvoir pour refaire société, réenchanter notre roman national et fédérer les Français ? Quel regard porte le général Soubelet sur les cinq années qui viennent de s’écouler et sur le bilan du chef de l’État ? Comment expliquer la frilosité des maires au moment d’accorder leur parrainage ? Le dispositif des parrainages doit-il être modifié ? Un candidat à l’élection présidentielle a-t-il une chance de faire entendre sa voix et de présenter son projet aux Français sans l’appui des médias de masse ? Le général Soubelet envisage-t-il de briguer à nouveau un mandat de député cette année ? Dans combien de circonscriptions le mouvement Objectif France sera-t-il en mesure de présenter des candidats ? Retrouvez le témoignage du général Bertrand Soubelet ci-dessous :

Crédit photo : DR
[cc] BREIZH-INFO.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

4 réponses

  1. Quel sont les seuls politiques ayant une chance aux élections présidentielles prêts à agir en ce sens ?

  2. Il faut rétablir l’ordre  »algérienne ‘???!!, en France … Ben qu’est connery ! N’est ca pas sean ! COLLABO !!

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !