Valérie Pécresse : « L’argent de nos impôts n’est pas bien dépensé » [Interview]

L’association Contribuables Associés recevait Valérie Pécresse, candidate à l’élection présidentielle.

Parmi les thèmes abordés : le redressement de la dette publique, mécanismes de contrôle, pouvoir d’achat et taxes sur les énergies, suppression des droits de succession, millefeuille territorial, gel des embauches de fonctionnaires et fonction publique, retraite, IFI, fraude sociale, éoliennes…

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

  1. Propositions intéressantes, mais l’essentiel n’est pas abordé : celui du Grand Remplacement qui conditionne aussi le succès de tous ces plans comptables.
    Dans une interview Marine LE PEN a déclaré l’Islam compatible avec la République, tout en avouant ne jamais avoir lu le Coran. Comment peut-on être pour (ou contre) ce que l’on ne connait pas ? Valérie PECRESSE quant à elle déclarait en 2006 au journal Le Monde : « La France est une Société métissée qui ne se voit pas comme telle. Il faut pourtant le savoir : les habitants des ghettos et ceux des beaux quartiers finiront par se mélanger ». Du Mélenchon avant l’heure. Et encore en 2015, au Blanc Mesnil, au Diner du Ramadan organisé par l’Union des Associations Musulmanes du 93, proche des Frères Musulmans, elle déclarait « avoir des valeurs communes avec l’Islam », « vouloir faciliter la construction de mosquées », « ne pas s’opposer au port du voile ». Aujourd’hui, dans un document de 16 pages distribué dans les boîtes aux lettres et présentant son programme présidentiel on peut lire un titre accrocheur « PAS DE CONCESSION SUR LE VOILE » mais précise « je refuse le port du voile forcé, et j’interdirai le port du voile pour les fillettes. De même le port du voile sera interdit pour les accompagnatrices de sorties scolaires, les licenciées d’associations sportives, les membres de bureau de vote et les auxiliaires de justice ». Autrement dit Mme PECRESSE autorise le port du voile dans la rue pour toutes les femmes … Le « pas de concession » est en fait une grossière « concession » à l’Islam qui se cache derrière une antiphrase trompeuse de politicien. Reconnaissons que les Hommes présidentiables sont plus clairs et honnêtes dans leur discours, tel MELENCHON qui veut la créolisation ou ZEMMOUR l’arrêt de l’immigration.
    Un programme est un tout dont il ne faut pas exclure les sujets qui fâchent.

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS