Manquement à la neutralité. À Nantes, la présidente de l’université appelle les étudiants à « faire barrage à l’extrême droite »

Une présidente d’université qui prend publiquement une position politique, contre toute neutralité, doit-elle être immédiatement mise à pied ? La question se pose alors que les étudiants de l’Université de Nantes ont reçu, ce 13 avril 2022, un mail de la présidente Carine Bernault, appelant à « faire barrage à l’extrême droite ».

Nous vous laissons en prendre connaissance ci-dessous.

 

Une déclaration qui pourrait porter atteinte au principe constitutionnel de neutralité du service public. En l’espèce, c’est au juge administratif de trancher, s’il y a recours et, éventuellement, « d‘obtenir la suppression de l’e-mail, ou un droit de réponse par le même moyen de service public ».

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022 dépêche libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

6 réponses

  1. Elle ferait mieux de faire le travail pour ce quoi elle est payée, j’espère que la justEsse va se prononcer, tous ces gens qui comme pour la covid, veulent que les autres fassent comme eux, y’en a marre !! qu’ils fassent leur boulot ! ce que font les autres ne les regardent pas !! bordel de ……

  2. OUI Oui , le juge administratif va très certainement s’obliger … à traîter cela en urgence …!!! quand on sait que McRon a fait de même au 1er tour en envoyant un message aux enseignants sans que ça n’offusque personne .

  3. comme sandrine rousseau, universitaire mais inculte, qui accuse proudhon d’être machiste et donc anti-femme ! ces gentes dames feraient mieux de lire , de s’informer et surtout de respecter la loi (de neutralité) et leurs concitoyens qui ne sont pas des enfants et qui peuvent réfléchir par eux mêmes

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS