Présidentielle 2022. Le « philosophe » Raphaël Enthoven s’étonne que des Français ne votent pas pour Macron [Vidéo]

Enthoven

En refusant d’élire Emmanuel Macron à la majorité absolue dès le premier tour, l’Hexagone a « joué au con » selon Raphaël Enthoven, le philosophe médiatique par ailleurs soutien du président sortant. Qui met en garde les Français pour le 24 avril.

Raphaël Enthoven a aussi un avis sur votre bulletin de vote

Avis aux Français : si vous vous retrouvez à court d’idées sur un sujet, ne paniquez pas ! Dirigez-vous vers le poste de télévision le plus proche, allumez-le et, avec un peu de chance, vous pourrez vous en remettre à l’opinion du philosophe Raphaël Enthoven. Que ce dernier répand généreusement et régulièrement sur les chaînes du service public.

Le 12 avril, 48 heures à peine après l’annonce des résultats du premier tour de l’élection présidentielle, il était l’invité de l’émission « C à vous » sur France 5, animée par Anne-Elisabeth Lemoine.

À cette occasion, Raphaël Enthoven s’est dit consterné par les scores des différents candidats. « Je m’étonne qu’un pays qui est en bonne santé, qui fonctionne, qui a de l’influence, qui est à la pointe de la lutte contre l’islamisme, dont la bouffe est sublime et l’équipe de foot championne du monde, joue au con à ce point avec son bulletin dans l’urne », a-t-il déclaré.

Avec de tels propos, est-il nécessaire de rappeler que le professeur de philosophie, devenu un homme des médias, et qui est par ailleurs l’auteur d’un livre d’entretiens avec le candidat communiste à la présidentielle « Qui connaît Fabien Roussel ? » aux éditions de l’Observatoire, est également un fervent soutien d’Emmanuel Macron ?

« Se libérer d’une dictature en se débarrassant d’Emmanuel Macron » ?

Gesticulant assez nerveusement sur le plateau de France 5, Raphaël Enthoven poursuit son commentaire : « C’est ça qui me fascine, c’est ça qui m’intéresse. J’essaye de comprendre d’où vient cette capacité que l’on a, à nous nuire, quand il n’y a aucune raison à cela ».

Non, aucune raison, vraiment ! Les gilets jaunes et la répression féroce qui s’en est suivie, la gestion désastreuse de la crise sanitaire, les victimes du djihadisme sur le sol français, la folie migratoire ou encore la chasse aux soignants non vaccinés ? Voilà qui passe par pertes et profits pour le philosophe des plateaux TV.

L’ancien compagnon de Carla Bruni (remariée depuis avec Nicolas Sarkozy, devenu entre-temps un soutien, lui aussi, d’Emmanuel Macron) continue son raisonnement, bancal : « On a voulu dire et penser que la France était devenue une dictature, le résultat c’est que certains croient sincèrement se libérer d’une dictature en se débarrassant d’Emmanuel Macron. Ceci me paraît fou, délétère et surtout produire la dictature qu’on prétend abolir ».

En langage décrypté, Raphaël Enthoven conseille donc aux gueux de voter Macron le 24 avril, peu importe ce que ces électeurs réfractaires peuvent penser du bilan du président sortant. Qu’ils fassent comme le philosophe : penser à la coupe du monde de foot et à une entrecôte-frites lorsqu’il s’agira de glisser à nouveau un bulletin dans l’urne la semaine prochaine…

Quand Raphaël Enthoven incitait à aller se battre en Ukraine… tout en restant derrière son clavier :

Guerre Ukraine/Russie. Incitant à l’escalade militaire, Raphaël Enthoven se prétend cependant « plus efficace avec un clavier qu’avec une mitraillette » [Vidéo]

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

10 réponses

  1. c’est bien ce courageux bonhomme qui a conseillé d’aller se battre en ukraine, mais pas lui car il est plus utile devant son clavier ! A VOMIR …………….philosophe ??????

  2. La France est un pays où il y a plus de philosophes que de travailleurs, ce qui explique sa décadence exponentielle !!!!

  3. Ce monsieur doit quitter son  »beau quartier » et vivre, pendant quelques temps, dans des cités françaises où les non-musulmans voient leur voiture brûler par les musulmans, ces musulmans qui vendent de la drogue à leurs enfants,etc..et il comprendra, peut-être pourquoi ces gens-là ne votent pas Macron!

  4. Comme disait Coluche ,  » il philosophe sur tout mais il est surtout philosophe  » rien que çà , c’est ce grand bourgeois confortablement installé dans les quartiers qui ne rencontrent jamais le  » vivre ensemble  » , guerrier aussi en poussant certains illuminés à aller se battre en Ukraine tout en restant dans son fauteuil , c’est cela l’entourage du sortant qu’on voudrait voir disparaître à jamais .

  5. Raphaël est efficace devant un match de foot et dans les lieux nommés dans le lien suivant:

    https://www.lefigaro.fr/sortir-paris/2016/12/06/30004-20161206ARTFIG00021-raphael-enthoven-ses-adresses-a-paris-xive.php

    C’est toujours aussi impressionnant de recevoir depuis le 31 mai 1968 (c’est-à-dire depuis exactement 53 ans ; 10 mois ; 2 semaines et 1 jour), de la part de la si non pareille Génération de 1968, des leçons de vie sur tout : la morale, la pensée, le vote, le bien, le mal, ceux qui sont tout, ceux qui ne sont rien, ce qui s’est vraiment passé dans le passé, ce qui va vraiment se passer dans l’avenir et surtout, ce qui est vraiment en train de se passer présentement.

    On espère, bien sûr, que nous recevrons encore pour longtemps les leçons de « l’école de la République », mais quelque chose me dit que ce sera moins long que les 19 677 jours écoulés depuis le 31 mai 1968.

    472 248 heures à les supporter est peut-être suffisant.

    28 334 880 minutes à les entendre continue à faire beaucoup.

    1 700 092 800 secondes à entendre le bruit du néant, c’est presque interminable.

    La coupe est vraisemblablement pleine…

  6. Je m’étonne que vous soyez aussi peu au fait des réalités quotidiennes que vit la population qui n’a pas la victoire à la coupe du monde comme moyen de régler ses difficultés. Sortez de votre rêve de nanti !

  7. Encore un « bien-pensant » qui vient nous expliquer le politiquement correct.
    Peut-être que son père est bien, mais lui…

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !