Avis aux écoles et aux collèges. L’Institut Culturel de Bretagne réédite sa carte de Bretagne en breton et français

L’Institut culturel de Bretagne vient de créer une nouvelle carte de Bretagne (en cours d’impression), à destination notamment des collèges (une autre, plus ancienne, plus simplifiée aussi, sert actuellement déjà dans de nombreuses écoles bretonnes). Une carte en breton et en français, qui sort après une première édition en 2014, puis en 2015 et 2017, en tenant compte des changements démographiques.

Il s’agit d’une carte de Bretagne à 5 départements, pour faire respecter l’intégrité de la Bretagne auprès des écoliers (cela a été validé par le préfet de région et le rectorat). Distribuée gratuitement depuis 10 ans dans toutes les écoles primaires et les collèges bretons intéressés, elle sera tirée à 1 000 exemplaires pour les premiers et à 4 000 exemplaires pour les seconds. La carte est entièrement réalisée en Bretagne, de la conception à l’impression.

Pour tout renseignement : Catherine Latour – vice-présidente ICB – 02 97 68 31 10 ou [email protected]

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

ARTICLES LIÉS

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

Une réponse

  1. Espérons que cette carte sera bien diffusée dans tous les établissements de Bretagne (y compris la Loire Atlantique), car j’ai remarqué que l’on apprenait aux élèves et aux collégiens, notamment dans l’enseignement public à Landerneau (ce n’est qu’un exemple où j’ai pu le vérifier), que la Bretagne ne comportait que les 4 départements de la Bretagne administrative en omettant systématiquement le Loire Atlantique.
    Comment s’en étonner quand le quotidien le plus diffusé dans le Finistère : Le Télégramme, montre presque toujours des cartes de Bretagne à 4 départements. Il en est de même pour les pages sportives de ce même journal, où les équipes de foot de la Bretagne Administrative sont en lettres capitales tandis que celles de Loire Atlantique sont en minuscules. Pour le Télégramme, Nantes c’est comme Angers et St Nazaire comme Laval ou Le Mans. On peut le regretter mais il s’agit, pour ce journal, de rester dans le politiquement correct.

Les commentaires sont fermés.

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !