Marie Madeleine amante de Jésus ? Curieuse façon de fêter Pâques sur France culture…

Pour cette fin du carême, de la semaine sainte et de la fête de Pâques, qui célèbre la résurrection de Jésus Christ, l’émission  » Une histoire particulière  » de la radio dite de service public France culture, dont le slogan  orwellien est  » France culture, l’esprit d’ouverture  » a programmé  » le mystère Marie Madeleine  » en deux épisodes

Le premier était programmé samedi. Intitulée Une sainte devenue prostituée,  avec la présentation suivante :

Depuis 20 siècles, Marie-Madeleine interroge. Pour certains, c’est une prostituée repentie qui a assisté à la mort du Christ et à sa résurrection. D’autres la considèrent comme l’amante du Christ…

Autant de récits qui se croisent et se contredisent, tissant l’image complexe de l’un des personnages féminins les plus importants du Nouveau Testament.

Dans cette première partie, nous partirons sur les traces de Marie-Madeleine en France, en nous rendant au Sanctuaire de La Sainte-Baume, une grotte dans laquelle Marie-Madeleine aurait vécu trente ans en ermite. Car, d’après La Légende Dorée de Jacques de Voragine (1260), Marie-Madeleine aurait quitté la Palestine après la mort du Christ pour se réfugier en Provence.
Tout en montant vers la grotte située à flanc de falaise, et haut lieu de pèlerinage de l’Europe chrétienne, nous tenterons de comprendre qui était vraiment Marie-Madeleine. Car depuis 1965, l’Eglise catholique a remis en question le passé de prostituée de la sainte. Nous chercherons à savoir pourquoi.

Les invités étaient :

  • Florence Humbert, guide-conférencière de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume (83470)
  • Régis Burnet, professeur de Nouveau Testament à l’université catholique de Louvain et auteur de Marie-Madeleine. De la pécheresse repentie à l’épouse de Jésus (Le Cerf, 2004)
  • Sylvaine Landrivon, docteure en théologie et autrice de Marie-Madeleine, la fin de la nuit de (Le Cerf, 2017) et Les leçons de Béthanie. De la théorie à la pratique (Le Cerf, 2022), membre de l’association Toutes Apôtres et du Comité de la Jupe

Le second diffusé dimanche est intitulé La compagne de Jésus, Il est ainsi présenté :

Parmi ces écrits, se trouvent des évangiles écartés par l’Église, dont celui dit « de Philippe » qui contient un petit paragraphe qui va embraser les imaginations : on y lit que Marie-Madeleine était la « compagne » de Jésus et qu’il « l’embrassait souvent sur la bouche ».
Tiendrait-on là la preuve que Marie-Madeleine était l’amante voire l’épouse du Christ ? Un pas que franchissent allégrement la comédie musicale Jesus Christ Superstar (1971), le film La Dernière Tentation du Christ de Martin Scorsese (1988) tiré du roman éponyme de Nikos Kazantzakis (1955) et bien sûr Le Da Vinci Code de Dan Brown (2003), lui-même largement inspiré de L’Énigme sacrée (The Holy Blood and the Holy Grail, Jonathan Cape, 1982). Écrit par trois journalistes britanniques, cet essai très controversé avance que le Christ a eu un enfant avec Marie-Madeleine. Nous chercherons à comprendre pourquoi la figure de Marie-Madeleine, épouse du Christ, est si attrayante pour nos contemporains.

Les intervenants seront :

  • Madeleine Scopello, historienne des religions de la fin de l’Antiquité, correspondant de l’Institut de France, directeur de recherche émérite au CNRS et professeur émérite à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes
  • Père Florian Racine, recteur de la basilique Sainte-Marie-Madeleine à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume (Var) et auteur de L’adoration. À l’école de Marie-Madeleine (Emmanuel, 2020)
  • Florence Humbert, guide-conférencière de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume (Var)
  • Régis Burnet, professeur de Nouveau Testament à l’université catholique de Louvain et auteur de Marie-Madeleine. De la pécheresse repentie à l’épouse de Jésus (éd. du Cerf, 2004)
  • Sylvaine Landrivon, docteure en théologie et autrice de Marie-Madeleine, la fin de la nuit de (Le Cerf, 2017) et Les leçons de Béthanie. De la théorie à la pratique (Le Cerf, 2022), membre de l’association Toutes Apôtres et du Comité de la Jupe

L’émission remercie France Schott-Billmann, auteur de : Le Féminin et l’amour de l’autre · Marie-Madeleine, avatar d’un mythe ancestral · Odile Jacob, 2006.

Ainsi, France culture en ce jour essentiel pour les chrétiens au fondement de leur foi s’intéresse à un sujet polémique marginal.

Pour  l’Aïd el-Kebir, cette émission programmera t-elle : les compagnes de Mahomet ?

JFL

Crédit photo :
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

ARTICLES LIÉS

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

12 réponses

  1. « Sujet polémique marginal » ? Considérer comme « marginale » la vie privée de Jésus serait nier l’importance de cet homme dans l’histoire de l’humanité. Puisqu’on s’intéresse à Cléopatre, Diane de Poitiers ou Eva Braun, maîtresses d’hommes finalement moins illustres, il n’y a pas de raisons d’ignorer Marie-Madeleine.

  2. Pour Mahomet, va y’ avoir du boulot, il avait 10 épouse (dont Aîcha 9 ans) une quarantaine d’ esclaves concubines et sans doute bien des passades. Marie Madeleine était l’ épouse du Christ comme le sont toutes les religieuses du monde et comme l’est l’ Église : un épouse purement spirituelle donc forcément dans la chasteté ; ce que les détracteurs, ennemis du Christianisme refusent de comprendre car la religion est moins leur domaine de prédilection que le sexe et les dérives LGBT;

    1. Mr Dernoeden, ce que vous dites est très juste. Bonnes Pâques, que Dieu vous bénisse et vous protège

  3. Que Jésus ait goûté aux joies du fruit défendu, n’était-il pas un homme ? Pourquoi en aurait-il été privé ?????
    Il est grand temps qu’on supprime cette moisissure de l’interdiction des prêtres de se marier ! Les fidèles souhaitent qu’on leur donne les mêmes droits qu’aux autres hommes.
    Et que de jolies pénitentes y auraient trouvé leur compte !
    Vous vous effarouchez comme de jeunes vierges ! L’êtes vous ?
    Allez, mes bons tontons, courage !

    LOUIS MELENNEC

  4. Quand on ne croit pas ou plus dans l’existence d’un Dieu quel qu’il soit et que donc que l’on considère Jésus seulement comme un homme qui a cependant porté un important message d’amour universel qui vaut d’être écouté et suivi, quelle importance qu’il ait eu une vie d’homme normale et en particulier qu’il ait aimé une femme et ait été aimé par elle ?

  5. Vous ne croyez pas en Dieu? Pourquoi voulez changer les Evangiles, donnés par des témoins (directs: saint Mathieu, saint Jean, et indirects: saint Marc, disciple de saint Pierre, saint Luc, disciple de saint Paul) et qui expliquent que Jésus de Nazareth est le Messie annoncé par les prophètes de l’Ancien Testament et qu’il est aussi vrai Dieu et vrai homme, mais un homme qui n’a jamais péché.

  6. Si on veut connaître une étude sérieuse, savante même, sur l’unité de la personne de sainte Marie-Madeleine, il faut lire « Monuments inédits sur l’apostolat de sainte Marie-Madeleine en Provence », 1848, 2 fort volumes in quarto.

  7. L’important et l’urgence, c’est de spiritualiser la sexualité, pas de sexualiser la spiritualité !

Les commentaires sont fermés.

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !