L’UE va imposer un embargo sur le pétrole russe mais « pas avant le second tour des élections françaises », afin de s’assurer que « la hausse du prix à la pompe ne booste pas Marine Le Pen »

Les responsables européens préparent une interdiction progressive des importations de produits pétroliers russes, mais la mesure ne sera lancée qu’après le second tour des élections françaises au plus tôt, tout cela pour ne pas favoriser Marine Le Pen. C’est ce que l’on apprend en lisant le New York Times, et en se rendant compte du caractère mafieux de certaines institutions, prêtes à tout visiblement;

Les responsables européens élaborent des plans pour un embargo sur les produits pétroliers russes, la mesure la plus contestée à ce jour pour punir la Russie pour son invasion de l’Ukraine et une décision longtemps retardée en raison de ses coûts élevés pour l’Allemagne et de son potentiel de perturber la politique dans la région et augmenter les prix de l’énergie.

Après avoir interdit le charbon russe pour la première fois plus tôt ce mois-ci – avec une période de transition de quatre mois pour mettre fin aux commandes en cours – l’Union européenne est maintenant susceptible d’adopter une interdiction similaire du pétrole russe, ont déclaré des responsables et des diplomates de l’UE. L’approche est conçue pour donner à l’Allemagne, en particulier, le temps de trouver des fournisseurs alternatifs.

Les discussions interviennent juste au moment où le président russe Vladimir V. Poutine a reconnu jeudi que les sanctions occidentales déjà en place avaient nui au secteur énergétique vital de son pays.

L’embargo proposé par l’UE ne sera mis en négociation au plus tôt qu’après le dernier tour des élections françaises, le 24 avril, pour s’assurer que l’impact sur les prix à la pompe n’alimente pas la candidate populiste Marine Le Pen et blesse les chances de réélection d’Emmanuel Macron, ont indiqué des responsables.

Une information qui pourrait bien décider les indécis à aller voter, pour faire barrage à Emmanuel Macron dimanche prochain.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

3 réponses

  1. sauf que ! l’agence Reuters indique que l’Allemagne s’oppose « catégoriquement » (en tout cas pour l’instant) à un embargo sur le gaz et le pétrole russe dont elle dépend à 55 % car cela amputerait son économie de…..240 milliards d’euros.
    En revanche, elle refuse de payer l’énergie en roubles.
    attendons de voir quelle sera la réaction de notre président.

  2. Nous vivons dans le monde du cynisme.
    Ce n’est pas moi qui le dit c’est Pr Raoult et je suis d’accord avec lui.

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !