Projet Horizon et accueil massif de réfugiés. Lettre ouverte à Jean-Yves Rolland, maire de Callac

callac

Suite à l’annonce du projet horizon, consistant en l’installation, massive et durables, de migrants dans la commune de Callac dans les années à venir, nous avons reçu énormément de réactions et de courriels, notamment d’habitants du Centre-Bretagne, scandalisés par le projet, et le fait que la population ne soit même pas consultée. Parmi ces mails, celui de Fanch B, de Carhaix, ville située à quelques kilomètres de Callac et qui a tenu à écrire une lettre ouverte à Jean-Yves Rolland, maire de Callac, sur le sujet. La voici ci-dessous.

M. Rolland, M. Le Maire de Callac,

Quelle ne fût pas ma surprise d’apprendre la semaine dernière, par voie de presse, le funeste projet que vous préparez pour l’avenir de Callac, projet porté par une richissime famille parisienne qui ne devait pas savoir situer Callac sur une carte il y a encore quelques mois.

Ainsi donc, vous annoncez, tout sourire, à la population, que des millions d’euros vont être pris aux contribuables (vous avez évoqué un projet financé à 70% par les collectivités), pour, en quelque sorte, donner les clés de la commune à de nouvelles populations, à des familles de migrants venues du monde entier.

Car il faudrait tout de même avoir l’honnêteté, vous, l’homme de gauche, de dire à la population ce qu’il en sera, dans les prochaines années : en accueillant, 50,60, 100 migrants venus d’Afrique ou d’Asie (et non pas d’Ukraine, comme vous le laissez faussement entendre, car les Ukrainiens aspirent à rentrer chez eux) c’est la vie de la commune que vous allez changer. C’est le fameux « vivre ensemble » que vous allez totalement chambouler, sacrifier au nom de délires idéologiques de cerveaux perturbés, qui pensent que l’on peut faire d’une petite bourgade de Centre-Bretagne un laboratoire. Car si votre projet se fait, ce que je n’espère pas, Callac va devenir un laboratoire. Un laboratoire dans lequel on obligera des personnes à cohabiter de force. Je ne peux que penser à ces personnes, nouvellement installées dans le secteur, qui ont quitté Paris et sa banlieue notamment, avec une modeste retraite et la recherche d’une fin paisible, loin des maux inhérents à ces banlieues…et à qui vous allez offrir la Seine St Denis à la campagne.

Car oui, que vous le vouliez ou non, Callac va devenir un petit bout de Seine St Denis, brassant des nationalités, des cultures, des religions bien trop différentes pour vivre de manière apaisée. Ne voyez-vous pas, M. Rolland, partout autour de vous, dans le pays, ces pans entiers du territoires qui se communautarisent ? N’entendez vous pas la colère des locaux, en Bretagne comme dans le reste de la France, colère qui s’exprime par des votes radicaux, ou par l’abstention massive ? Mais quel est le but recherché en faisant venir massivement à Callac des Afghans, des Africains, des Asiatiques, et en les imposant à nos anciens, à nos femmes, à nos enfants que l’on pensait encore, ici, en Centre-Bretagne, pouvoir préserver des maux qui rongent la société française ? Les quelques familles de migrants qui logent actuellement dans les HLM de la commune, en partie aux frais du contribuable donc –  ne vous suffisent-elles pas ? Les problèmes déjà rencontré au niveau scolaire du fait d’un nombre important (pour la taille des classes) d’élèves allophones ne sont-ils pas suffisants ?

Vous évoquez les emplois vacants dans le secteur, qui seront attribués à ces familles. Mais de qui se moque-t-on ? N’avez-vous donc aucune estime pour votre propre population, au point de vouloir offrir des emplois à d’autres alors que nous avons 18% de chômage dans le secteur ? Vous parlez de rénovation de logements, mais là encore, qu’attendez vous pour faire financer la rénovation de tous ces logements insalubres du Centre ville de Callac, par et pour les Callacois ? Qu’attendez-vous pour distribuer l’argent public aux habitants du Canton, pour qu’ils puissent rénover leurs maisons ? Qu’attendez vous pour offrir aux associations des locaux dignes de ce nom ? Pour attirer des entreprises dans la commune ? Pour rendre effective votre priorité donner à la lutte contre la précarité ? Pour y maintenir une jeunesse trop tentée par l’exil ? Pensez-vous réellement que votre projet Horizon va satisfaire les habitants, lorqu’ils devront composer, demain, avec une ribambelle de nationalités, de moeurs, de comportements qui n’ont rien à voir avec notre façon de faire quotidienne ?

M. Rolland, en validant ce projet Horizon, vous sacrifiez Callac. Vous sacrifiez ses habitants (et vous porterez la lourde responsabilité du comportement futur de vos nouveaux protégés). Vous allez provoquer un changement dans cette commune dont vous n’avez même pas idée, prisonnier que vous semblez être de votre idéologie, et possiblement manipulé par le député macroniste Kerlogot qui nous ramène le projet de la famille Cohen dans ses valises, alors que l’on aimerait comprendre les intérêts des uns et des autres, y compris financiers, dans cette affaire.

Avant même d’avoir posé la première pierre de ce projet, vous avez déjà contribué à diviser, à désunir, et à semer le trouble au sein d’une petite ville bretonne jusqu’ici bien tranquille comme en témoignent les questions restées sans réponse lors de la réunion de jeudi dernier, mais aussi la pétition en ligne qui a été lancée et qui recueille déjà 200 signatures.

Il est encore temps de faire marche arrière, M. le maire, pour que Callac reste Callac, et que se maintienne la quiétude qui caractérise la vie locale.

Cdlmt.

Fanch B.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

6 réponses

  1. y’en a marre des serviteurs serviles le doigt sur la couture devant l’hégémonisme de Maron ! c’est aux habitants de décider ! c’est leur environnement et la valeur de leur bien qui est en jeu !! mais comme la majorité des gens se laissent faire, ils auront ce qu’ils méritent !!

  2. Ce sinistre Rolland n’ est pas devenu maire par l’opération du St Esprit, ce sont les callacois qui l’ont élu !! La mosquée est certainement déjà prévue ! Pauvre Bretagne, Glenmor doit se retrourné dans sa tombe !!!

  3. Je ne comprends pas cette réaction, il faut vivre ensemble, ne reniez pas cette Bretagne fière de ses valeurs de gauche

  4. J’espère que le Maire de Callac ne se laissera pas influencer par l’idéologie mortifère des lumières dont le but n’a pas changé depuis 1789 qui consiste à détruire la France et son peuple. Macron vend le patrimoine aux étrangers, divise les Français et n’hésite pas à tuer nos aînés en leur administrant du Rivotril et en les isolant dans des maisons de retraite. Macron, pantin du Deep State, ira jusqu’au bout pour nous détruire. Il appartient aux Français de s’y opposer, en premier lieu en empêchant les « immigrants » de s’installer chez nous. Que les ONG financées par Soros, pour nous envahir, les renvoient chez eux.

  5. Callac n’appartient pas à la famille Cohen !
    Ne laissez surtout pas faire un projet aussi dangereux pour vous et vos enfants !

Les commentaires sont fermés.

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS