Afrique-du-sud : vers la création d’un syndicat raciste anti-blanc ?

L’Economic Freedom Fighters de Julius Malema a déclaré, à l’occasion du premier mai, son souhait de créer un syndicat portant les valeurs de l’EFF.

Le chef de l’EFF, Julius Malema, s’est adressé dimanche à un rassemblement du 1er mai à Middelburg dans la province de Mpumalanga.

Malema a déclaré, lors de son discours, que le bureau en charge du travail dans le parti était souvent contesté lorsqu’il intervenait auprès des employeurs car il ne s’agissait pas d’un syndicat. Ajouté par la suite que l’EFF avait un bureau du travail parce qu’il préparait de longue date la constitution d’un syndicat.

« Ce syndicat ne se vendra jamais. Ce syndicat sera toujours du côté des travailleurs », a déclaré Malema.

« Nous nous préparons à faire un syndicat, et non un syndicat Mickey Mouse, qui serait de mèche avec l’employeur et qui partagerait son lit ».

Peu de temps après le discours de Malema à Mpumalanga, le président Cyril Ramaphosa a dû abandonner le stade Royal Bafokeng à Phokeng, dans le Nord-Ouest, alors que les grévistes de la mine Sibanye Stillwater prenaient d’assaut la scène.

Lors de son discours Malema a d’ailleurs redit son opposition ferme à toute fermeture de mine pour des prétextes environnementalistes.

« Le jour où vous fermez les mines de charbon du Mpumalanga, vous devez fermer le Mpumalanga. »

Avant d’ajouter que si des mines de charbon étaient fermées, l’EFF « les ouvrirait par la force ».

Mais le mélange des genres n’effraie pas le leader africaniste car l’EFF et le bienfaiteur personnel de Malema, le baron du tabac Adriano Mazzotti, sont copropriétaires d’une société minière, Dithabeng Mining, ceci explique cela.

Julius Malema et son organisation l’EFF est un raciste anti-blanc notoire, appelant régulièrement au meurtre des Boers, les fermiers afrikaners blancs. Menaces largement mises à exécution par les séides inspirés par Malema d’ailleurs. Partant, l’irruption d’un tel syndicat dans des entreprises souvent encore tenues par les Blancs (faute d’entrepreneurs noirs compétents) causera inévitablement des conflits sur des bases raciales, voire racialistes.

Pour ceux qui ne connaissent pas l’ambiance très particulière des meetings politiques des organisations noires d’Afrique-du-Sud, l’EFF a mis en ligne l’intégralité du meeting du 1er mai. Entre concerts de rap, de zouk locale, de danses lascives et de femmes court-vêtues, cela a tout de même un autre allure que les tristes rassemblement de FO ou de la CGT !

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

Une réponse

  1. il y a onze ans, je faisais du tourisme en afrique du sud, j’y ai rencontré un zimbabwéen, ce qu’il me disait sur son pays se retrouve en A du S aujourd’hui, le rappeur nick conrad a du s’inspirer de maléma pour écrire sa chanson sur les bébés blancs, qui à l’époque, en tant que jeune du parti, disait la même chose

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS