Rennes et Nantes dans le top 10 des villes d’Europe de l’Ouest les moins sûres et à l’indice de criminalité le plus élevé sur le site Numbeo

Rennes et Nantes, métropoles où il fait bon vivre ? C’est en tout cas ce qui est martelé à longueur d’année via des sondages commandés par des agences de communication ou des boites immobilières qui cherchent à appâter les fortunes. Néanmoins, d’autres études ne vont pas dans ce sens, loin de là. Ainsi, selon une étude portant sur l’indice de criminalité et de sécurité, et diffusée sur Internet, Nantes serait en tête des villes d’Europe de l’Ouest les moins sûres, à l’indice de criminalité le plus élevé, et de sécurité le moins élevé.

Pour information, Numbéo, qui publie l’étude, est site Internet participatif qui réunit une foule d’informations statistiques sur les pays du monde entier, comprenant différentes thématiques : crime, santé, pollution, prix de l’immobilier, qualité de vie, trafic routier. Les chiffres sont régulièrement mis à jour et illustrés par des graphiques et des cartes très didactiques.

Les statisticiens professionnels et autres « chercheurs au CNRS », journalistes militants ou sociologues de télévision pourront toujours contester la validité de ces analyses. Les habitants des villes concernées, et ceux qui y voyagent régulièrement, savent que le climat y change, et qu’il est évidemment plus dangereux de se balader à certaines heures dans le centre-ville de Nantes que dans celui de Budapest ou de Varsovie, ou encore de Riga. Les fusillades quotidiennes à Nantes ne sont pas non plus un fantasme. Ce qui devrait interroger sur les causes, jamais évoquées, de ce basculement des villes d’Europe de l’Ouest…

Nantes, ville au taux de criminalité le plus haut en Europe de l’Ouest ?

Les statistiques sont publiées par le site Numbeo qui explique comment il aboutit à ces indices :

Cette section est basée sur les sondages des visiteurs de ce site web. Les questions pour ces enquêtes sont similaires à de nombreuses enquêtes scientifiques et gouvernementales. Chaque entrée de l’enquête est enregistrée en tant que le nombre dans l’intervalle [-2, 2], avec -2 ayant un sens très négatif et 2 un sens très positif. Nous filtrons les enquêtes pour éliminer les spams potentiels, comme les personnes qui entrent une grande quantité de données qui se différencient de la valeur médiane. Pour présenter le résultat de l’enquête, nous utilisons l’échelle [0, 100] pour les valeurs, car elle est plus facile à lire pour les utilisateurs.

Pour générer un index actuel (qui est toujours mis à jour), nous utilisons des données datant de 36 mois. Nous n’incluons que les villes pour lesquelles il existe au moins un certain nombre de contributeurs. Notre index semestriel est refait deux fois par an en amenant l’index actuel dans cette vue historique.

L’Indice de Criminalité est une estimation du niveau global de criminalité dans une ville ou un pays donné.     

Nous considérons les niveaux de criminalité inférieurs à 20 comme très bas, les niveaux de criminalité entre 20 et 40 comme étant faibles, les niveaux de criminalité entre 40 et 60 comme modérés, les niveaux de criminalité entre 60 et 80 comme étant élevés et enfin les niveaux de criminalité supérieurs à 80 très élevés. L’Indice de Sécurité est, au contraire, l’opposé de l’indice de criminalité. Si la ville a un indice de sécurité élevé, elle est considérée comme très sûre.

Est-ce beaucoup moins précis que les statistiques gouvernementales? Dans certains pays, les gouvernements disposent de statistiques détaillées basées sur un certain nombre de crimes déclarés par habitant. Ces enquêtes sont particulièrement utiles pour comparer la criminalité entre deux villes d’un même pays, mais ne sont pas aussi précises pour la comparaison entre pays pour les raisons suivantes:

  • les gens dans certains pays sont beaucoup plus susceptibles de signaler un crime que dans d’autres pays
  • les données pourraient être falsifiées par les institutions gouvernementales
  • les données ne sont pas disponibles dans la plupart des pays

Les formules réelles pour calculer les indices peuvent changer et, à ce moment-là, des formules empiriques assez complexes sont utilisées.

Dans ce classement, Nantes arrive tristement en tête devant Marseille, Nice, Paris et Liège en Belgique.  Le top 10 d’Europe de l’Ouest est d’ailleurs composé de 8 villes françaises, dont Rennes, 8ème.

Si on englobe toute l’Europe, Nantes se classe troisième derrière Bradford et Coventry, en Angleterre, devant Birmingham, Catane, Marseille, Minsk, Naples, Nice et Malmö.

6 réponses

  1. Vu du Finistère, cela me trouble toujours quand votre site fait cohabiter faits divers désespérants et récurrents sur Nantes et sa proximité, statistiques peu flatteuses et volontés de rattacher la Loire Atlantique à la Bretagne. Que veut -on cumuler ?

    1. Vu du Finistère également, Nantes et la Loire Atlantique en Bretagne comme elles l’ont toujours été ou du moins depuis bien longtemps est une revendication tout à fait légitime pour ceux qui aiment la Bretagne, ses traditions, sa langue celtique plus ancienne que le français et connaissent son histoire. Mais, rassurez-vous, une vaste entreprise de débretonnisation de la Loire Atlantique est en cours actuellement, orchestrée par une majorité des élus, plus préoccupés de conserver leurs positions et avantages acquis que de défendre l’intégrité territoriale de la Bretagne historique.

  2. Quant à Brest, pour revenir au thème de l’insécurité de cet article de Breizh-Info, si cela continue, cette ville n’aura bientôt plus rien à envier à Rennes ou à Nantes en matière d’insécurité. Pour vous en convaincre, il suffit d’aller se promener dans la soirée ou au début de la nuit au bas de la rue Jean Jaurès, dans le centre-ville, aux abords de la place de la Liberté et devant l’Hôtel de ville.

  3. Le burkini est autorisé dans les piscines municipales de Rennes depuis 2018!Cette ville veut avoir les votes des musulmans…tant pis pour la sécurité et l’hygiène des  »vrais » Français! Se baigner avec un burkini n’est pas hygiénique! J’étais en  »Algérie française » et je n’ai jamais vu de musulmanes se baigner avec un burkini…mais, ici, en  »Métropole » les musulmans demandent de plus en plus de choses..et plus  »on » leur en donne, plus ils en demandent… car les musulmans ont la  »nationalité française » donc le  »droit de vote »..et les gauchos-islamos-collabos tiennent beaucoup à eux car, sans le vote des musulmans, ils n’existeraient plus!

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !