Pleurtuit (35). Partie à la messe, une dame de 90 ans cambriolée par un Albanais

Cambriolage

À Pleurtuit, une dame de 90 ans s’étant absentée pour aller à la messe a vu son domicile cambriolé et tous ses bijoux subtilisés par un voleur albanais. L’individu, déjà incarcéré pour des faits similaires, a été condamné à un an de prison ferme.

Partie à la messe, la maison d’une nonagénaire cambriolée

C’est bien à l’image de la confrontation de deux mondes, l’un finissant et l’autre, beaucoup plus anxiogène, émergeant, que nous renvoie cette affaire de cambriolage commis à Pleurtuit, commune d’Ille-et-Vilaine située à quelques kilomètres de Dinard.

Les faits ont eu lieu le 18 janvier 2020. Tandis qu’une dame alors âgée de 90 ans ne quitte jamais son domicile, elle s’est absentée en ce samedi afin d’assister à la messe.

Une absence d’environ deux heures qui va laisser le temps à un cambrioleur de rentrer par effraction dans la maison de la nonagénaire durant le déplacement de cette dernière à l’église. Pour s’introduire dans les lieux, l’individu brisera une fenêtre après avoir découpé au préalable le plastique de la véranda.

Une fois de retour chez elle, la dame s’apercevra de la disparition de ses bijoux. Bagues en or avec rubis, saphir, gourmettes, pendentifs, pierres semi-précieuses, etc. : presque tous auront été subtilisés !

Le cambrioleur de Pleurtuit est un Albanais

Durant ces basses œuvres, le voleur aura pris le temps de fouiller l’intégralité du domicile de la victime, du rez-de-chaussée jusqu’au grenier.

Mais s’il a pu prendre la poudre d’escampette après avoir ramassé un butin d’une valeur conséquente, le cambrioleur a toutefois laissé une signature qui va lui être fatale. En effet, il est probable qu’il se soit blessé en brisant un carreau puisque du sang a été retrouvé sur une porte de la maison.

De quoi permettre aux enquêteurs de travailler à partir de son ADN. Après identification, il s’agit d’un Albanais. Ce dernier sera interpellé un an plus tard à Amiens pour d’autres faits de vol. Durant sa garde à vue, il reconnaîtrait également le cambriolage commis à Pleurtuit.

Désormais âgé de 36 ans, il comparaissait donc devant le tribunal de Saint-Malo le 12 mai 2022. Un jugement qui a eu lieu en visioconférence depuis la prison d’Amiens où le prévenu est actuellement incarcéré.

Qu’est-ce qui justifiait la présence d’un Albanais en Bretagne ?

Le cambrioleur albanais a en outre indiqué que les bijoux dérobés chez la nonagénaire avaient été revendus contre une somme de 700 €, arguant au passage d’avoir volé « pour survivre ».

Tandis qu’il devait être libéré au mois d’août prochain, le prévenu, condamné à un an de prison ferme avec confusion des peine, est donc finalement maintenu en détention jusqu’en mai 2023. Par ailleurs, la nonagénaire victime du cambriolage n’a demandé aucun dommages et intérêts.

En définitive, la seule question qui mériterait d’être posée est la suivante : qu’est-ce qui justifiait la présence d’un Albanais en Bretagne, prétendument avec de faibles ressources financières de surcroît ? Une interrogation qui, posée en amont, aurait pu éviter à cette dame de vivre un tel calvaire à l’automne de sa vie…

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

2 réponses

  1. On a du dire à cette pauvre dame de laisser tomber , vous savez l’auteur n’est pas responsable , c’est notre société qui les laisse dans la misère et çà changera quoi de réclamer des dommages pour vous , rien à votre âge … !!!!

  2. cette dame a t-elle voté pour les candidats qui prévoyaient de renvoyer chez eux tous les étrangers délinquants ? si oui, je suis désolé pour elle, si non…..

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !