Le discours de Soros à Davos : feu vert pour la troisième guerre mondiale ?

soros-1

A Davos, les discussions sur le conflit ukrainien s’emparent des discours de certains des plus grands noms du monde occidental. D’un côté, les réalistes tels que Kissinger proposent des moyens pragmatiques pour parvenir à la paix et rechercher la stabilité dans les relations internationales. De l’autre, les représentants des élites mondialistes semblent obsédés par la « nécessité de vaincre la Russie ». C’est le cas de l’investisseur et philanthrope George Soros, fondateur de l’Open Society Foundation.

Dans une déclaration du mardi 24 mai, Soros a affirmé que les actions de la Russie en Ukraine pourraient déclencher la « troisième guerre mondiale » et que la civilisation occidentale, pour « survivre », doit vaincre Moscou le plus rapidement possible. Compte tenu de son influence au niveau mondial, de tels propos sonnent comme une véritable menace pour la paix mondiale, car ils peuvent être pertinents dans le processus de décision des dirigeants politiques occidentaux.

Voici quelques-uns de ses propos sur le conflit actuel : « La Russie a envahi l’Ukraine. Cela a secoué l’Europe au plus profond d’elle-même (…) L’Union européenne a été créée pour empêcher qu’une telle chose se produise. Même lorsque les combats cesseront, comme ils finiront par le faire, la situation ne reviendra jamais au statu quo ante. En effet, l’invasion russe pourrait s’avérer être le début de la troisième guerre mondiale, et notre civilisation pourrait ne pas y survivre. (…) Nous devons mobiliser toutes nos ressources pour mettre fin rapidement à cette guerre. Le meilleur et peut-être le seul moyen de préserver notre civilisation est de vaincre [le président russe Vladimir] Poutine. C’est l’essentiel ».

Les propos de M. Soros semblent viser spécifiquement M. Kissinger, qui, un jour plus tôt, avait défendu la nécessité pour l’Occident d’œuvrer pour retrouver le « statu quo ante » ukrainien. Soros utilise les mêmes mots pour dire que cela est impossible et que désormais seule la confrontation peut empêcher la civilisation occidentale de mourir. Il y a une nette opposition de perspectives dans ce débat, avec Kissinger dans le champ de l’analyse réaliste et Soros visiblement engagé au niveau idéologique dans la « nécessité de vaincre » les ennemis de son projet de « société ouverte mondiale ».

Pour le milliardaire, la Russie n’est pas le seul ennemi. Tous les régimes politiques qui s’opposent à un certain agenda du mondialisme devraient être vaincus. Dans sa thèse, Soros estime que le monde se dirigeait vers un modèle global de « société ouverte » après l’effondrement soviétique, vers l’universalisation du modèle occidental de démocratie. Mais cela aurait commencé à changer après les événements de 2001 et la montée du terrorisme, qui aurait donné un coup de pouce au totalitarisme en tant que phénomène international. Pour lui, la Russie et la Chine sont actuellement les plus grands régimes totalitaires de la planète et, par conséquent, les grands ennemis des sociétés ouvertes – et qui « doivent être vaincus ».

« Après les attaques terroristes du 11 septembre 2001, le vent a commencé à tourner contre les sociétés ouvertes. Les régimes répressifs ont désormais le vent en poupe et les sociétés ouvertes sont assiégées. Aujourd’hui, la Chine et la Russie représentent les plus grandes menaces pour les sociétés ouvertes », a-t-il déclaré.

Ce n’est pas un hasard s’il a également parlé à Davos de la nécessité de confronter la Chine qui, selon lui, promeut actuellement une politique « non durable » de lutte contre le COVID-19, qui viole les principes d’une société ouverte et menace l’approvisionnement mondial, contribuant à une « grande dépression » qui touchera bientôt l’Occident. Soros ne s’est pas exprimé en termes clairs mais a laissé entendre que le président chinois a perdu son soutien interne et son influence, ce qui pourrait être utilisé par l’Occident afin de neutraliser la « menace » chinoise. Compte tenu des actions antérieures de Soros dans le financement d’opérations de changement de régime – du processus d’effondrement du communisme en Europe aux révolutions de couleur contemporaines -, il est possible d’interpréter ses propos comme un signal qu’il utilisera son pouvoir pour tenter des actions de ce type en Chine.

« Qu’en est-il de la Chine ? Xi a de nombreux ennemis. Personne n’ose l’attaquer directement car il contrôle tous les instruments de surveillance et de répression. Mais il est bien connu qu’au sein du Parti communiste, les dissensions sont devenues si vives qu’elles ont trouvé leur expression dans des articles que les gens ordinaires peuvent lire. Contrairement aux attentes, Xi pourrait ne pas obtenir le troisième mandat tant convoité en raison des erreurs qu’il a commises. Mais même s’il y parvient, le Politburo ne lui laissera peut-être pas le champ libre pour choisir les membres du prochain Politburo. Cela réduirait considérablement son pouvoir et son influence et rendrait moins probable qu’il devienne dirigeant à vie ».

Il est vraiment impossible d’analyser les propos de Soros et de ne pas s’inquiéter de l’avenir de la paix mondiale. En pratique, il appelle la société occidentale à affronter militairement la Russie avec toute sa force et à provoquer des dissensions internes pro-régime dans la Chine de Xi. Soros parle comme si, avec de telles attitudes, il était censé empêcher la troisième guerre mondiale et la mort de la civilisation occidentale, mais tout analyste réaliste sait ce que ses idées signifient réellement. Affronter la Russie et la Chine signifiera exactement le début d’un conflit mondial, dont l’éventuelle escalade nucléaire entraînerait la mort de la planète entière, et pas seulement de la civilisation occidentale.

Lucas Leiroz (Infobrics, traduction breizh-info)

Crédit photo : DR
[cc] BREIZH-INFO.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !