Naïveté confondante : le bal queer folk de la Harpe à Rennes [L’Agora]

Que ces messieurs-dames dansent entre eux pour amuser la galerie ne dérange personne. Tout cela nous fait rire mais si ces agapes montrent bien souvent une image finalement peu reluisante de l’homosexualité. Image centrée sur ses aspects les plus folkloriques, où la figure de l’homosexuel se réduit parfois à un être caricatural et extravagant.

Mais que ce « bal queer folk » entend faire danser ensemble des transgenres et des musulmanes voilées ne peut que nous arracher un sourire désolé. Il existe dans ce milieu un aveuglement, un jusqu’au-boutisme dans la négation de la réalité qui est confondant. Confondant de naïveté. Les queers et autres transgenres n’ont qu’à d’essayer de traverser la dalle Kennedy de Villejean la nuit, toutes froufrouteries dehors, pour tester en grandeur réelle leurs belles et naïves théories ! Nous mettons par exemple au défi tout ce petit monde d’aller dans le Blosne à Rennes au milieu des « jeunes des quartiers populaires » (vocabulaire orwellien pour qualifier les personnes issues de l’immigration extra-européenne de moins de 35 ans) afin de tester leur ouverture d’esprit sur les questions de l’intersectionnalité et de la « libération queer ». Correspondent-ils aux doux rêves gauchistes papa-manman ? Je laisse les non-genré-e-s le découvrir…

A l’heure où l’Insoumis François Ruffin semble enfin ouvrir les yeux sur la délinquance en milieu urbain, on ne peut que conseiller aux organisateurs du bal « as Queer as Folk » de Villejean de faire une grosse réunion genre « gauchistes anonymes » et d’enfin s’avouer les choses…

Anne-Sophie Hamon

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

 

Une réponse

  1. Parfaitement d’accord avec les propos de l’article – on sait bien la « tolérance » des croyants musulmans (ou pas croyants d’ailleurs…) aux différences d’attitude quant à l’attirance pour le même genre que soi-même et les personnes dites en « transition »… Il est clair que le cassage de gueule est une réalité si les dites personnes vont se balader dans des lieux… pour le moins intolérants à ces problématiques…. Voir les nombreux gays qui émigrent en Europe du fait de leur sensibilité sexuée, bannis par leur famille et risquant leur vie dans ces sociétés…

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !