Législatives 2022. Les résultats complets en France et en Bretagne

L’abstention, vainqueur par KO. Tel est le principal enseignement de l’élection législatives du 12 juin 2022, une élection qui, pour la deuxième fois consécutive, aura mobilisé moins de la moitié des Français (sans compter les millions non inscrits sur les listes électorales et pourtant en âge de voter).

Pour le reste, voici les résultats qui, sans surprise, donne au premier tour une gauche extrême plutôt bien placée (car unie), au coude à coude avec le parti présidentiel. Le Rassemblement National, qui n’a quasiment pas fait campagne est à 18,68% tandis que Les Républicains remontent à 10,42%. Le parti d’Eric Zemmour, Reconquête, s’effondre à 4,24%

Tous les résultats par circonscription sont disponibles ici

La gauche et l’extrême gauche en force en Bretagne

Pour la Loire-Atlantique, les 8 circonscriptions verront un duel entre le parti LREM (Ensemble) et NUPES, la gauche extrême, avec plusieurs circonscriptions favorables à cette dernière.

Dans les 4 autres départements bretons, c’est LREM qui arrive partout en tête, à chaque fois devant le NUPES. Le Rassemblement national arrive troisième dans chaque département, devant Les Républicains. Sur la Bretagne administrative, cela donne LREM à 31,4% devant NUPES à 29%, puis RN à 13,6%, LR à 10,8%, et les listes régionalistes cumulées à 4%, devant Reconquête, 3,1%.

Dans le Finistère, LREM est en tête dans toutes les circonscriptions hormis la troisième, où NUPES termine en tête (Cadalen).  On notera 47,3% d’abstention dans le département.

44% de taux d’abstention dans les Côtes d’Armor, mais l’extrême gauche arrive en tête (NUPES) dans deux circonscriptions (1ère et 4 ème) tandis que LREM remporte la 5 et la 2, et que la droite est en tête dans la 4.

Dans le Morbihan, le régionaliste Paul Molac est en tête dans la 4ème, NUPES dans la 5ème, et toutes les autres sont dominées par LREM. 47% d’abstention.

Enfin, en Ille et Vilaine, la gauche extrême est en tête dans la moitié du département (1-3-4-8) et LREM dans l’autre moitié (7-6-2-5) avec là encore 47% d’abstention.

Le second tour, dimanche prochain, pourrait mobiliser encore moins d’électeurs. Et rendre encore moins légitime cette élection. Avec 53% d’abstention au niveau national, et une Assemblée élue une nouvelle fois par une minorité d’électeurs, ne serait-il pas temps pour le Président de la République d’annoncer la fin de la Vème ?

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

9 réponses

  1.  » La fin de la Vème république » ????? Pour nous vendre peut-être une VIème république ? Et ensuite, une 7éme république ??? Mais ce délire va continuer, combien de temps encore ??? C’est d’un Etat national dont les Français autochtones ont besoin. Et un Etat National Breton pour les Bretons qui entendent le rester pleinement.

      1. Vous n’en savez rien « Ubersender ». L’histoire est pleine de retournements imprévus !
        Marcel Texier

  2. il faudrait qu’à moins de 80% de votants, l’élection soit tout bonnement annulée ! ou rendre le vote obligatoire, sous peine de sanctions pécuniaires par exemple. Vous touchez les allocs ? votez ! sinon plus de pognon !

    1. Bonjour annaig29,
      pardonnez-moi de l’écrire de façon aussi abrupte mais votre remarque est nulle et non avenue.

      Car voter n’a de sens que lorsque le vote représente REELLEMENT les citoyens !

      Quand tous les candidats qui voudraient se présenter ne le peuvent pas parce que notre « administration » leur met des bâtons dans les roues, c’est déjà un problème.
      Ça devient de la trahison quand elle fait pression et exerce du chantage sur ceux qui voudraient soutenir certains candidats et les empêche là encore de se présenter. On l’a vu comme le nez au milieu de la figure lors des dernières présidentielles – en particulier dans le cas de la candidature de F. Asselineau.

      Ensuite quand un système REFUSE de prendre en compte à sa juste valeur un vote blanc, de QUELLE démocratie parlons-nous ?
      Le message envoyé par le vote blanc est pourtant limpide : « mon enveloppe vide vous dit que parmi toutes les propositions de vote que j’ai à disposition, AUCUNE ne répond à mes attentes. »
      A cela il y a toujours des crétins qui rétorquent : « Ben si ça te plait pas, t’as qu’à te présenter ! » Je les renvoie donc à mon point précédent.

      De plus, je fais partie de ceux qui refusent cet Etat actuellement au stade de l’obésité morbide.
      Un Etat, plus il est gros, plus il devient autoritaire voire totalitaire. C’est du bon sens.
      Et tout le pouvoir qu’il prend, toutes les libertés qu’il retire, il ne les rend JAMAIS !
      A ce titre, il est effrayant de constater que nous avons encore dans notre pays 18 millions 800 mille cloches qui ne l’ont toujours pas compris ! (cf votes Macron au 2d tour des présidentielles de cette année)

      Tout Etat quelle que soit sa taille, devrait s’en tenir aux missions régaliennes de base qui sont :
      1) garantir la sécurité extérieure par la diplomatie et la défense de son territoire par son armée ;
      2) garantir la sécurité intérieure par sa police, et rendre justice ;
      3) garantir la souveraineté monétaire en battant sa propre monnaie.
      Et ça s’arrête là !

      Comment des déficient mentaux, corrompus, vicelards et dégénérés s’arrogent-ils le droit de définir à ma place ce qui est bon pour moi, pour ma santé, pour mes enfants, pour ma maison, pour mon entreprise ???

      Et dernière petite couche pour cibler particulièrement les législatives : le jour où le mode de scrutin représentera EQUITABLEMENT les citoyens, votre remarque pourra être reconsidérée, au moins en partie.
      La distorsion entre le nombre de votes et le nombre de sièges obtenu est insupportable et anti-démocratique au possible !
      Je rappelle qu’en 2017, LREM a obtenu 55% des sièges alors que ce parti n’avait QUE 28% des voix au premier tour du scrutin (ce qui représente en réalité encore moins de voix si on prend en compte l’abstention et les votes nuls et blancs). Elle est où votre démocratie là-dedans ???

      Il faudrait peut-être enfin REFLECHIR à la REALITE d’un système avant de jeter l’opprobre ou l’anathème sur les autres…

      1. Et les non-inscrits, Annaig29 ? Il y a autour de quatre millions de personnes qui ne sont pas inscrites. Difficile d’infliger une amende à ces non-existants !
        Il resterait la solution de les traquer, de les démasquer et de les obliger à s’inscrire. Cette méthode soviétique, que M. Mélenchon trouverait certainement fort intéressante, présente l’inconvénient d’exhaler des relents totalitaires de mauvais aloi…

    2. Bonjour,

      Je ne touche pas les allocs, mais, grâce à la suppression de l’ISF qui, sous prétexte de favoriser la création d’entreprise, m’exonère de toute taxation sur les plus-values purement spéculatives réalisées en bourse (+ de 200 000 € l’an dernier), serais-je, dans votre système, obligé d’aller voter ?

  3. On n’a aucune information sur le « célèbre » parti animaliste ? Il est vrai qu’il y aura suffisamment d’ânes, de requins, de chacals et de vipères au sein des autres partis. La tradition sera respectée…

  4. l’union fait la force, nupes l’a fait, ils gagnent!
    la droite reste le plus bête du monde et clame victoires

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !