Le Pays de Galles envisage d’interdire les boissons énergisantes aux moins de 16 ans pour lutter contre l’obésité

L’interdiction de la vente de boissons énergisantes aux moins de 16 ans et la limitation des plats chauds à emporter à proximité des écoles font partie des idées lancées par le gouvernement gallois pour réduire l’obésité croissante au Pays de Galles. Le pays compte actuellement environ 1,5 million d’adultes en surpoids, dont 600 000 sont considérés comme obèses, soit un peu moins de la moitié de la population totale.

Un enfant sur quatre est également en surpoids ou obèse lorsqu’il entre à l’école primaire. Le coût de l’obésité est estimé à 6,1 milliards de livres par an pour le service de santé au Royaume-Uni.

La dernière enquête nationale sur l’alimentation et la nutrition a montré que les jeunes âgés de 11 à 18 ans consomment jusqu’à trois fois la quantité maximale de sucre recommandée. Certaines boissons énergisantes contiennent 21 cuillères à café de sucre et la même quantité de caféine que trois tasses de café. Des recherches ont montré que les enfants qui boivent au moins une boisson énergisante par semaine sont plus susceptibles de signaler des symptômes tels que des maux de tête, des troubles du sommeil et des problèmes d’estomac, ainsi qu’une mauvaise humeur et de l’irritabilité.

Il est également prouvé que la consommation régulière de boissons énergisantes est liée à un faible engagement éducatif et que ces boissons à forte teneur en caféine ont un impact sur l’apprentissage des élèves. La ministre adjointe à la santé mentale, Lynne Neagle, a déclaré : « Nous voulons entendre le point de vue des gens : « Nous voulons connaître l’opinion des gens sur la façon dont nous pouvons aider la nation à être plus saine et à réduire le nombre de personnes obèses ou en surpoids. Souvent, les aliments sucrés, riches en graisses ou en sel sont plus facilement disponibles et font l’objet d’une promotion, ce qui rend plus difficile pour les gens de faire un choix sain. Nous savons qu’il s’agit d’une période difficile pour les gens, la crise croissante du coût de la vie exerçant une pression financière énorme sur les gens. Cependant, nous savons également que si la tendance actuelle à l’obésité se poursuit, davantage de personnes au Pays de Galles mourront prématurément de cancer, de maladies cardiaques, de maladies du foie et de diabète de type 2. Nous avons besoin d’une conversation ouverte et franche sur la façon dont nous pouvons changer radicalement nos choix et nos comportements. Nous parlons d’inverser des problèmes importants qui se sont accumulés au fil des générations dans notre environnement alimentaire. »

Interdiction auto-imposée

Une consultation lancée par le gouvernement gallois jeudi dernier et qui se poursuivra jusqu’au 1er septembre demandera aux gens de donner leur avis sur l’interdiction de la vente de boissons énergisantes aux jeunes de moins de 16 ans. La consultation portera également sur la restriction de la promotion des aliments riches en graisses, en sucre ou en sel, la fin des recharges gratuites de boissons sucrées et l’extension de la publication des calories sur les menus.

Il s’agira également de déterminer si la planification de nouveaux établissements de restauration rapide à emporter doit tenir compte de la proximité des écoles et des collèges, en veillant à ce que des facteurs tels que la saturation existante, les taux d’obésité locaux et la démographie sociale soient pris en considération.

Lynne Neagle a ajouté : « Il est clair que les enfants et les adultes du Pays de Galles ne mangent pas de manière équilibrée, nous sommes tombés dans un modèle où les aliments riches en graisses, en sucre ou en sel sont facilement accessibles. Les comportements alimentaires adoptés pendant l’enfance ont une influence considérable sur ce que nous mangeons et buvons plus tard. La consultation est axée sur les enfants et les jeunes et sur la manière dont l’environnement proche de leur école et de leur collège peut avoir un impact considérable sur leur alimentation. J’ai eu le plaisir de rencontrer les jeunes de Whitchurch High pour entendre directement leurs points de vue et leurs opinions, ce qui a été très instructif. Les propositions présentées dans cette consultation contribueraient à la santé et au bien-être à long terme de notre nation. Si nous continuons ainsi, malheureusement, davantage de vies seront affectées par la mauvaise santé, tant physique que mentale. »

Le gouvernement britannique a également annoncé son intention d’interdire la vente de boissons énergisantes aux enfants en 2019, mais il ne l’a toujours pas inscrite dans la législation. Entre-temps, plusieurs supermarchés, dont Tesco et Adsa, se sont joints à une interdiction volontaire des ventes ; cependant, des rapports ont depuis affirmé que les détaillants ne font pas respecter l’interdiction qu’ils se sont imposée.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !