Délinquance à Rennes. « Certains conducteurs évitent de faire des remarques aux passagers auteurs d’incivilités »

Le Far west, à Rennes. Dans un article en date du 16 juin, le Télégramme a interviewé une conductrice de bus, à Rennes, qui témoigne de conditions de travail de moins en moins supportables, d’une hausse des incivilités, menaces, violences. Cette dernière, qui affirme aller au travail avec la boule au ventre, tous les jours (sans doute que la majorité de gauche et « écologiste » s’en moque totalement), évoque par ailleurs « Certains conducteurs évitent de faire des remarques aux passagers auteurs d’incivilités ».

Qui les blâmera ?  Puisque les conducteurs de bus n’ont absolument aucun droit (comme la plupart des citoyens). Là encore, on se dit que si le port d’armes (et la formation qui va avec) était autorisé, citoyens comme conducteurs de bus pourrait rapidement dissuader la racaille de semer la terreur. Toute est une question de volonté politique, chacun le sait.

Dans les prochains mois, une brigade de la Police nationale spécialisée dans les transports en commun pourrait finalement voir le jour à Rennes, tandis que la direction de Keolis use d’éléments de langage et de communication pour au final…ne rien dire d’intéressant concernant la sécurité de ses salariés, clairement menacée à Rennes du fait de la hausse de la délinquance ces dernières années.

Ces derniers jours, un adolescent de 15 ans a été attaqué à l’arme à feu dans un de ces mêmes bus Keolis. Ambiance.

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

4 réponses

  1. C’est ainsi que ceux qui sont du côté du droit s’auto-censurent face à la violence pour ne pas la subir. Un jour viendra où il faudra qu’un policier ou un fonctionnaire quelconque assermenté et armé accompagne chaque citoyen dans les actes du quotidien pour en assurer la sécurité.
    Et pourtant une solution existe ! L’application PURE et SIMPLE du code pénal ! L’application STRICTE du code pénal et des ministres de l’Intérieur et de la Justice favorables au respect de la Loi. On peut rêver !!!!

    1. Donc on donne des armes au conducteur de bus et à tous les citoyens et on va régler le problème ? C’est tellement simple et en plus ça marche bien aux États-Unis avec 50000 morts par arme à feu par an !
      Dailleurs la conductrice, avec une arme vous lui avez demandé si elle n’aurait plus la boule au ventre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !