La majorité des électeurs en l’Irlande du Nord seraient favorables au Protocole selon un sondage

Selon un nouveau sondage d’opinion, le soutien au protocole en Irlande du Nord est en hausse, une nette majorité des électeurs le considérant comme approprié pour gérer l’impact du Brexit dans le nord de l’île. Quelques 55 % des personnes interrogées estiment que le protocole est un arrangement approprié – soit une augmentation de 8 % par rapport à l’année dernière – et 38 % ne sont pas d’accord.

Les trois quarts des personnes interrogées souhaitent un règlement négocié entre le Royaume-Uni et l’Union européenne sur les questions en suspens concernant le protocole, 57 % estimant que le gouvernement britannique n’a pas de raison de prendre des mesures unilatérales pour en supprimer certaines parties. Le sondage LucidTalk pour l’Université Queen’s de Belfast montre que 55% des électeurs pensent que Bruxelles devrait prendre des mesures de rétorsion si Londres agissait unilatéralement.

Quelques 55 % des personnes interrogées pensent que le protocole a un impact positif sur l’économie de l’Irlande du Nord et 65 % estiment qu’il offre des opportunités uniques.  Si les avis les plus positifs portent sur les avantages économiques du protocole, les plus grandes inquiétudes concernent ses implications politiques – 59% des électeurs pensent qu’il a un impact négatif sur la stabilité politique ici et sur les relations entre le Royaume-Uni et la République d’Irlande.

Près de six personnes sur dix ne pensent pas que le Brexit soit « une bonne chose » pour le Royaume-Uni. La moitié des électeurs considère que le protocole est positif pour l’accord du Vendredi Saint, tandis que 38 % estiment qu’il a un impact négatif sur l’accord de paix historique.

Quelques 46 % des électeurs pensent que le protocole nuit à la place constitutionnelle de l’Irlande du Nord au sein du Royaume-Uni. Un peu plus d’un tiers (36%) n’a aucune inquiétude quant à la portée et à l’impact opérationnel du protocole.

Les déclarations de douane pour les colis sont le sujet le plus préoccupant (55%), suivi par les restrictions sur les plantes, les graines et les viandes réfrigérées importées en Irlande du Nord depuis la Grande-Bretagne et les exigences relatives à l’importation d’animaux domestiques. Le sujet le moins préoccupant est l’alignement de l’Irlande du Nord sur les normes de Bruxelles en matière de production de biens, suivi par l’application des règles de l’UE sur le contrôle des subventions et des aides d’État.

Un peu plus d’un tiers (35 %) des personnes a déclaré que les produits alimentaires britanniques qu’elles avaient l’habitude d’acheter ne sont plus disponibles là où elles font habituellement leurs courses, mais 41 % ont déclaré qu’ils l’étaient. Un peu plus d’un quart des personnes (26 %) a déclaré que leur identité nationale – britannique ou irlandaise – se reflète dans les produits alimentaires qu’elles choisissent d’acheter, alors que 54 % ont déclaré le contraire.

Seule une personne sur dix a déclaré qu’elle préférait payer plus cher pour un produit britannique plutôt que d’acheter un produit fabriqué ailleurs, mais près des trois quarts (72%) n’étaient pas d’accord. Huit personnes sur dix ont déclaré que, toutes choses égales par ailleurs, elles préféreraient acheter un produit fabriqué en Irlande du Nord plutôt qu’un produit fabriqué ailleurs.

Le sondage a été réalisé du 3 au 6 juin avec la participation de 1 497 personnes. Il a été pondéré scientifiquement pour refléter l’électorat. Il s’agit du cinquième sondage réalisé pour Queen’s dans le cadre d’un projet de recherche de trois ans (2021-2023) financé par l’Economic and Social Research Council.

Il a montré que le protocole continue de diviser profondément l’opinion, seule une faible proportion des personnes interrogées n’ayant pas d’opinion à ce sujet. Le gouvernement, dirigé par Boris Johnson, est de loin celui qui inspire le moins confiance parmi tous les acteurs clés de la controverse actuelle.

Quelque 84 % des personnes interrogées ne lui font pas confiance, et seulement 5 % disent avoir confiance en Londres. Les électeurs sont légèrement plus enclins à faire confiance (47%) qu’à se méfier (43%) de la Commission européenne/de l’UE. Ils sont également légèrement plus enclins à faire confiance (45%) qu’à se méfier (42%) du gouvernement irlandais.

La confiance dans l’exécutif pour gérer les intérêts de l’Irlande du Nord en ce qui concerne le protocole est étonnamment faible (19%). Le parti politique local le plus digne de confiance est l’Alliance (50%), suivi du SDLP (43%). Les niveaux de méfiance étaient les plus élevés pour le DUP (68%) et le Sinn Fein (50%).

Le protocole a compté pour la plupart des électeurs lors de l’élection de l’Assemblée en mai, bien qu’un quart d’entre eux aient déclaré que la position d’un candidat n’avait pas influencé leur choix. Quelque 52 % des personnes interrogées sont favorables à ce que les députés votent en faveur de l’application continue du protocole, tandis que 40 % souhaitent que les représentants de Stormont s’y opposent.

Le professeur David Phinnemore, chercheur principal du projet de l’université Queen’s, a déclaré : « De nombreux électeurs d’Irlande du Nord continuent clairement à voter pour le maintien du protocole : Il est clair que de nombreux électeurs d’Irlande du Nord continuent d’avoir de réelles inquiétudes quant aux conséquences de l’application intégrale du protocole. Pourtant, ce dernier sondage montre également que le soutien au protocole est en hausse et que près des deux tiers des personnes interrogées y voient des opportunités économiques. Il est également clair que les électeurs préfèrent de loin que les questions en suspens entre le Royaume-Uni et l’UE soient résolues par un accord et non par une action unilatérale du gouvernement britannique. »

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !