Étiquette : belfast

Cinéma. A propos du film Belfast

Belfast, un film anglais de Kenneth Branagh, avec Jude Hill (Buddy), Jamie Dornan, Caitrona Balfe, Ciaran Hinds et Judie Dench (respectivement ses père, mère, grand-père et grand-mère). Kenneth Branagh, né en 1960 à Belfast, nous raconte l’histoire d’une famille « modeste » protestante et d’un petit garçon de 9 ans qui lui ressemble – il parle d’ « auto-fiction » – dans un quartier populaire

The Batman, Belfast, Là-haut perchés, Kombinat, Girl Bird : la sélection cinéma de la semaine

The Batman, Belfast, Là-haut perchés, Kombinat, Girl Bird : voici la sélection cinéma de la semaine. The Batman Lorsqu’un tueur s’en prend à l’élite de Gotham par une série de machinations sadiques, une piste d’indices cryptiques envoie Bruce Wayne alias Batman sur une enquête dans la pègre, où il rencontre des personnages tels que Selina Kyle, alias Catwoman, Oswald Cobblepot,

Irlande du Nord. Une guerre de 100 ans au coeur de l’Europe [Reportage]

Dimanche 13 février, Bernard de la Villardière proposait sur M6 un nouvel inédit du magazine “Enquête Exclusive” : « Irlande du Nord : une guerre de 100 ans au cœur de l’Europe ». Pour voir le replay en intégralité c’est ici Un reportage intéressant, présenté ainsi par la chaine :  Depuis cent ans, l’Irlande est divisée en deux. Au sud,

Norzh-Iwerzhon : hanter-kant vloaz zo ar skol gentañ en iwerzhoneg

E 1971 e voe krouet « Bunscoil Phobal Feirste », da lavaret eo ar skol gentañ eus Norzh-Iwerzhon e gouezeleg dre soubidigezh. E kornôg Belfast e oa hi ha da gentañ ne oa ket ‘met un dornad a vugale. Bremañ ez eus muioc’h evit 400 skoliad enni ! D’ar mare-se e oa bet savet ur seurt gaeltacht kêr e kreizig-kreiz kornôg Belfast,

Irlande du Nord. Il y a 20 ans, « The Holy Cross Dispute » traumatisait le pays et fracturait les communautés

Le conflit de l’école Holy Cross « The Holy Cross dispute » s’est déroulé entre 2001 et 2002 en Irlande du Nord, dans le quartier d’Ardoyne au nord de Belfast. Ardoyne est une circonscription électorale homogène composée de catholiques. Le quartier protestant où est situé Holy Cross est inclus dans la circonscription électorale de Cliftonville et désigné dans la presse par le

Irlande du Nord. A Portadown, des centaines de loyalistes défilent contre le protocole et la frontière en Mer d’Irlande

Des centaines de loyalistes ont pris part à une manifestation contre le protocole d’Irlande du Nord à Portadown, samedi 5 juin. Une manifestation d’ampleur, qui fait figure de première démonstration de force à quelques semaines des célébrations autour du 12 juillet (The Twelth) qui pourraient être tendues, notamment à Belfast. Les loyalistes entendaient par ailleurs dénoncer la justice à deux

Ar skol-vamm gentañ en iwerzhoneg e reter-Belfast

E miz gwengolo, ar skol-vamm gentañ en iwerzhoneg dre soubidigezh eus ar C’hwech Kontelezh a vo digoret e reter-Belfast, da lavaret eo e kreizig-kreiz ar protestandva. « Naíscoil na Seolta » eo hec’h anv, da lavaret eo « Magouri ar Gouelioù ». £ 73 000 a zo bet lakaet er raktres gant Foras Na Gaeilge, an ensavadur a gas war-raok ar yezh e Bro-Iwerzhon

Irlande du Nord. La contestation unioniste reprend, quelques incidents lundi soir

Une forte présence policière a été observée lundi soir dans toute l’Irlande du Nord à l’occasion d’une reprise des manifestations loyalistes contre la frontière en mer d’Irlande, après une semaine de deuil et de respect en hommage au Prince Philip et à la famille royale. Des marches et défilés ont eu lieu à travers North Down et Antrim, après avoir

Irlande du Nord. Les loyalistes planifient des parades en signe de désobéissance civile

Les loyalistes prévoient de vastes actes de « désobéissance civile » dans toute l’Irlande du Nord au cours de la semaine prochaine. Les protestations devraient prendre la forme de défilés de bandes non notifiés, qui auront lieu dans les villes et villages d’Irlande du Nord à l’insu de la police ou de la commission des défilés. On s’attend également à ce que

Irlande du Nord. Des habitants admettent vivre dans la peur après les violences

En Irlande du Nord, Allison Morris, journaliste au Belfast Telegraph, a discuté avec des personnes vivant de part et d’autre du mur de la paix à la suite des violences de ces derniers jours. Beaucoup affirment vivre dans la peur, comme en témoignent les propos rapportés ci-dessous. Après un week-end tendu, hier après-midi, alors que les barrières de sécurité étaient

Irlande du Nord. Quand les enfants perdus d’Ulster sombrent dans la violence

Nous vous proposons ci-dessous la traduction d’un article en langue anglaise signé JENNY MCCARTNEY au sujet des tensions et des violences en Irlande du Nord à l’heure actuelle. Une analyse pertinente (sans doute la meilleure à l’heure actuelle qui ait été publiée par une journaliste au fait de la situation) qui résume parfaitement la situation de ces derniers jours, à

Belfast. De nouvelles émeutes hier en Irlande du Nord

Cela fait bientôt 10 jours que chaque soir, un ou plusieurs quartiers d’Irlande du Nord s’embrasent et connaissent des violences, entre loyalistes et policiers (mais aussi, avant-hier, entre républicains et policiers). A nouveau, hier soir, alors que les principaux groupes loyalistes avaient appelé à respecter le calme ce week-end après le décès du Prince Philip, en hommage à la couronne

Irlande du Nord. Nouveaux incidents cette nuit en zone catholique et républicaine

Un groupe important d’émeutiers a été chassé par la police avec un canon à eau après être descendu dans les rues de Belfast Ouest, pour la deuxième nuit consécutive. Cette fois-ci, les incidents ont été à l’initiative de jeunes catholiques et républicains qui ont jeté des pierres et des bouteilles sur la police, du côté de Springfield Road, à proximité

belfast_loyals

Irlande du Nord. Les loyalistes prévoient des marches non déclarées en signe de désobéissance civile : l’été sera chaud.

Les loyalistes d’Irlande du Nord devraient organiser un certain nombre de parades non déclarées à travers l’Irlande du Nord ce week-end, dans un acte de « désobéissance civile » visant à surmobiliser la police dans un maximum de coins du pays. Un défilé a eu lieu à Portadown en début de semaine, avec des hommes cagoulés accompagnant un groupe loyaliste. Un défilé

John, loyaliste de Belfast : « Ces émeutes sont le cri de rage d’une jeunesse qui a peur pour son avenir et pour son identité »

Les violences se poursuivent en Irlande du Nord depuis plusieurs jours maintenant. Bastion loyaliste après bastion loyaliste, à chaque fois, on retrouve des dizaines de jeunes et de moins jeunes qui attaquent, dans leurs quartiers, les forces de police de la PSNI. Si l’affaire des funérailles d’une ancien militant de l’IRA (présence de membres du Sinn Féin en période de

Irlande du Nord. Nuit d’émeutes loyalistes dans le sud de Belfast

Des scènes violentes se sont déroulées vendredi soir sur la place Shaftesbury à Belfast, à proximité du bastion loyaliste de Sandy Row, où une foule de jeunes loyalistes s’est confrontée à la police. 8 policiers ont été blessés. Des cocktails molotovs et des briques ont été lancées sur les policiers par une foule d’environ 200 personnes impliquées dans les troubles

leo_varadkar

Belfast. Les adresses de Leo Varadkar et Simon Coveney écrites sur un tag dans un quartier loyaliste

La police enquête en Irlande du Nord après l’apparition, à l’est de Belfast, d’un tag comprenant les adresses complètes de Leo Varadkar, ancien Premier ministre d’Irlande et du ministre irlandais des Affaires étrangères Simon Coveney. Les adresses ont été peintes sur un mur du côté de Newtownards, bastion loyaliste de l’East Belfast. Le nom et l’adresse de M. Varadkar ont

Des scènes de liesse à Belfast et à Glasgow pour célébrer le titre des Rangers

Des milliers de fans des Glasgow Rangers se sont rassemblés, bravant les mesures de tyrannie sanitaire, dans les rues de Glasgow, mais aussi de certains quartiers de Belfast (Shankill notamment) pour célébrer le titre de champion d’Ecosse des Glasgow Rangers, une première depuis dix ans. Sous la houlette de Steven Gerrard, les rivaux du Celtic ne peuvent en effet plus

Belfast (Irlande du Nord). Règlement de compte entre dissidents républicains : un homme assassiné

Un homme a été abattu lors d’une attaque à l’arme à feu dans le nord de Belfast (du côté de Cliftonville, bastion catholique et républicain) mardi soir. Il s’agit d’un ancien membre du mouvement armé Óglaigh na hÉireann, mouvement dissident de l’IRA. Il semblerait que le fait que la victime, Danny McClean, la cinquantaine, ait intégré pendant 5 ans l’armée

Irlande du Nord. Les groupes paramilitaires loyalistes compteraient encore 12500 membres

Les groupes paramilitaires loyalistes compteraient encore 12500 membres en Irlande du Nord et inquiètent toujours les autorités britanniques. C’est en tout cas le chiffre qu’il ressort d’une enquête de la police nord irlandaise, PSNI, et de l’agence de renseignement MI5, chiffre révélé à l’occasion d’un reportage de Spotlight diffusée courant décembre à la télévision britannique. Le chiffre se diviserait entre

Cinéma. A propos du film Belfast

Belfast, un film anglais de Kenneth Branagh, avec Jude Hill (Buddy), Jamie Dornan, Caitrona Balfe, Ciaran Hinds et Judie Dench (respectivement ses père, mère, grand-père et grand-mère). Kenneth Branagh, né en 1960 à Belfast, nous raconte l’histoire d’une famille « modeste » protestante et d’un petit garçon de 9 ans qui lui ressemble – il parle d’ « auto-fiction » – dans un quartier populaire

The Batman, Belfast, Là-haut perchés, Kombinat, Girl Bird : la sélection cinéma de la semaine

The Batman, Belfast, Là-haut perchés, Kombinat, Girl Bird : voici la sélection cinéma de la semaine. The Batman Lorsqu’un tueur s’en prend à l’élite de Gotham par une série de machinations sadiques, une piste d’indices cryptiques envoie Bruce Wayne alias Batman sur une enquête dans la pègre, où il rencontre des personnages tels que Selina Kyle, alias Catwoman, Oswald Cobblepot,

Irlande du Nord. Une guerre de 100 ans au coeur de l’Europe [Reportage]

Dimanche 13 février, Bernard de la Villardière proposait sur M6 un nouvel inédit du magazine “Enquête Exclusive” : « Irlande du Nord : une guerre de 100 ans au cœur de l’Europe ». Pour voir le replay en intégralité c’est ici Un reportage intéressant, présenté ainsi par la chaine :  Depuis cent ans, l’Irlande est divisée en deux. Au sud,

Norzh-Iwerzhon : hanter-kant vloaz zo ar skol gentañ en iwerzhoneg

E 1971 e voe krouet « Bunscoil Phobal Feirste », da lavaret eo ar skol gentañ eus Norzh-Iwerzhon e gouezeleg dre soubidigezh. E kornôg Belfast e oa hi ha da gentañ ne oa ket ‘met un dornad a vugale. Bremañ ez eus muioc’h evit 400 skoliad enni ! D’ar mare-se e oa bet savet ur seurt gaeltacht kêr e kreizig-kreiz kornôg Belfast,

Irlande du Nord. Il y a 20 ans, « The Holy Cross Dispute » traumatisait le pays et fracturait les communautés

Le conflit de l’école Holy Cross « The Holy Cross dispute » s’est déroulé entre 2001 et 2002 en Irlande du Nord, dans le quartier d’Ardoyne au nord de Belfast. Ardoyne est une circonscription électorale homogène composée de catholiques. Le quartier protestant où est situé Holy Cross est inclus dans la circonscription électorale de Cliftonville et désigné dans la presse par le

Irlande du Nord. A Portadown, des centaines de loyalistes défilent contre le protocole et la frontière en Mer d’Irlande

Des centaines de loyalistes ont pris part à une manifestation contre le protocole d’Irlande du Nord à Portadown, samedi 5 juin. Une manifestation d’ampleur, qui fait figure de première démonstration de force à quelques semaines des célébrations autour du 12 juillet (The Twelth) qui pourraient être tendues, notamment à Belfast. Les loyalistes entendaient par ailleurs dénoncer la justice à deux

Ar skol-vamm gentañ en iwerzhoneg e reter-Belfast

E miz gwengolo, ar skol-vamm gentañ en iwerzhoneg dre soubidigezh eus ar C’hwech Kontelezh a vo digoret e reter-Belfast, da lavaret eo e kreizig-kreiz ar protestandva. « Naíscoil na Seolta » eo hec’h anv, da lavaret eo « Magouri ar Gouelioù ». £ 73 000 a zo bet lakaet er raktres gant Foras Na Gaeilge, an ensavadur a gas war-raok ar yezh e Bro-Iwerzhon

Irlande du Nord. La contestation unioniste reprend, quelques incidents lundi soir

Une forte présence policière a été observée lundi soir dans toute l’Irlande du Nord à l’occasion d’une reprise des manifestations loyalistes contre la frontière en mer d’Irlande, après une semaine de deuil et de respect en hommage au Prince Philip et à la famille royale. Des marches et défilés ont eu lieu à travers North Down et Antrim, après avoir

Irlande du Nord. Les loyalistes planifient des parades en signe de désobéissance civile

Les loyalistes prévoient de vastes actes de « désobéissance civile » dans toute l’Irlande du Nord au cours de la semaine prochaine. Les protestations devraient prendre la forme de défilés de bandes non notifiés, qui auront lieu dans les villes et villages d’Irlande du Nord à l’insu de la police ou de la commission des défilés. On s’attend également à ce que

Irlande du Nord. Des habitants admettent vivre dans la peur après les violences

En Irlande du Nord, Allison Morris, journaliste au Belfast Telegraph, a discuté avec des personnes vivant de part et d’autre du mur de la paix à la suite des violences de ces derniers jours. Beaucoup affirment vivre dans la peur, comme en témoignent les propos rapportés ci-dessous. Après un week-end tendu, hier après-midi, alors que les barrières de sécurité étaient

Irlande du Nord. Quand les enfants perdus d’Ulster sombrent dans la violence

Nous vous proposons ci-dessous la traduction d’un article en langue anglaise signé JENNY MCCARTNEY au sujet des tensions et des violences en Irlande du Nord à l’heure actuelle. Une analyse pertinente (sans doute la meilleure à l’heure actuelle qui ait été publiée par une journaliste au fait de la situation) qui résume parfaitement la situation de ces derniers jours, à

Belfast. De nouvelles émeutes hier en Irlande du Nord

Cela fait bientôt 10 jours que chaque soir, un ou plusieurs quartiers d’Irlande du Nord s’embrasent et connaissent des violences, entre loyalistes et policiers (mais aussi, avant-hier, entre républicains et policiers). A nouveau, hier soir, alors que les principaux groupes loyalistes avaient appelé à respecter le calme ce week-end après le décès du Prince Philip, en hommage à la couronne

Irlande du Nord. Nouveaux incidents cette nuit en zone catholique et républicaine

Un groupe important d’émeutiers a été chassé par la police avec un canon à eau après être descendu dans les rues de Belfast Ouest, pour la deuxième nuit consécutive. Cette fois-ci, les incidents ont été à l’initiative de jeunes catholiques et républicains qui ont jeté des pierres et des bouteilles sur la police, du côté de Springfield Road, à proximité

belfast_loyals

Irlande du Nord. Les loyalistes prévoient des marches non déclarées en signe de désobéissance civile : l’été sera chaud.

Les loyalistes d’Irlande du Nord devraient organiser un certain nombre de parades non déclarées à travers l’Irlande du Nord ce week-end, dans un acte de « désobéissance civile » visant à surmobiliser la police dans un maximum de coins du pays. Un défilé a eu lieu à Portadown en début de semaine, avec des hommes cagoulés accompagnant un groupe loyaliste. Un défilé

John, loyaliste de Belfast : « Ces émeutes sont le cri de rage d’une jeunesse qui a peur pour son avenir et pour son identité »

Les violences se poursuivent en Irlande du Nord depuis plusieurs jours maintenant. Bastion loyaliste après bastion loyaliste, à chaque fois, on retrouve des dizaines de jeunes et de moins jeunes qui attaquent, dans leurs quartiers, les forces de police de la PSNI. Si l’affaire des funérailles d’une ancien militant de l’IRA (présence de membres du Sinn Féin en période de

Irlande du Nord. Nuit d’émeutes loyalistes dans le sud de Belfast

Des scènes violentes se sont déroulées vendredi soir sur la place Shaftesbury à Belfast, à proximité du bastion loyaliste de Sandy Row, où une foule de jeunes loyalistes s’est confrontée à la police. 8 policiers ont été blessés. Des cocktails molotovs et des briques ont été lancées sur les policiers par une foule d’environ 200 personnes impliquées dans les troubles

leo_varadkar

Belfast. Les adresses de Leo Varadkar et Simon Coveney écrites sur un tag dans un quartier loyaliste

La police enquête en Irlande du Nord après l’apparition, à l’est de Belfast, d’un tag comprenant les adresses complètes de Leo Varadkar, ancien Premier ministre d’Irlande et du ministre irlandais des Affaires étrangères Simon Coveney. Les adresses ont été peintes sur un mur du côté de Newtownards, bastion loyaliste de l’East Belfast. Le nom et l’adresse de M. Varadkar ont

Des scènes de liesse à Belfast et à Glasgow pour célébrer le titre des Rangers

Des milliers de fans des Glasgow Rangers se sont rassemblés, bravant les mesures de tyrannie sanitaire, dans les rues de Glasgow, mais aussi de certains quartiers de Belfast (Shankill notamment) pour célébrer le titre de champion d’Ecosse des Glasgow Rangers, une première depuis dix ans. Sous la houlette de Steven Gerrard, les rivaux du Celtic ne peuvent en effet plus

Belfast (Irlande du Nord). Règlement de compte entre dissidents républicains : un homme assassiné

Un homme a été abattu lors d’une attaque à l’arme à feu dans le nord de Belfast (du côté de Cliftonville, bastion catholique et républicain) mardi soir. Il s’agit d’un ancien membre du mouvement armé Óglaigh na hÉireann, mouvement dissident de l’IRA. Il semblerait que le fait que la victime, Danny McClean, la cinquantaine, ait intégré pendant 5 ans l’armée

Irlande du Nord. Les groupes paramilitaires loyalistes compteraient encore 12500 membres

Les groupes paramilitaires loyalistes compteraient encore 12500 membres en Irlande du Nord et inquiètent toujours les autorités britanniques. C’est en tout cas le chiffre qu’il ressort d’une enquête de la police nord irlandaise, PSNI, et de l’agence de renseignement MI5, chiffre révélé à l’occasion d’un reportage de Spotlight diffusée courant décembre à la télévision britannique. Le chiffre se diviserait entre

À LA UNE

Redadeg : kit da redek gant ar feministed !
Violences conjugales : Scène de vie à Brest...
Ur gouel "enepspesadour" e Plourae (56)
Pourquoi la Hongrie est-elle encore menacée de sanctions par l'UE ?

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !