Irlande du nord. Michelle O’Neill, première dirigeante du Sinn Fein à rendre publiquement hommages aux soldats tombés à la bataille de la Somme.

Michelle O’Neill, du Sinn Fein, sera ce vendredi la première présidente du parti à déposer, en tant que Premier ministre, une couronne à Belfast en mémoire des soldats morts à la bataille de la Somme, durant la guerre 14-18.

Mme O’Neill, leader du plus grand parti de l’Assemblée d’Irlande du Nord désormais, a déclaré qu’elle voulait démontrer son engagement à travailler au nom de toutes les sections de la communauté. En juillet dernier, elle et Paul Givan du DUP, alors respectivement premier ministre et vice-premier ministre, ont assisté à une cérémonie commémorative au Mémorial national irlandais de la guerre à Islandbridge, à Dublin. C’était la première fois qu’un politicien du Sinn Fein assistait à une cérémonie de dépôt de gerbe organisée par la Royal British Legion.

Mme O’Neill a annoncé hier soir : « Demain, je me joindrai au maire de Belfast, Tina Black, pour rendre hommage à tous ceux, Irlandais et Britanniques, de notre île qui ont été tués lors de la bataille de la Somme il y a 106 ans. Je crois qu’il est important qu’en tant que premier ministre désigné, je démontre mon engagement à travailler pour tous et à renforcer la coopération et l’amitié entre ceux d’entre nous qui sont dans la vie politique et publique et les personnes que nous représentons. Si nous voulons guérir toutes les blessures du passé et construire un avenir meilleur, nous devons reconnaître la perte de ceux qui ont été tués à la guerre et dans les conflits, telle qu’elle a été vécue, honorée et commémorée par ceux qu’ils ont laissés derrière eux. Nous devons également chercher à nous identifier au chagrin, à la douleur et à la souffrance comme quelque chose que nous partageons tous ; une approche fondée sur une humanité commune. Cela fait partie de notre histoire commune. Je crois cependant que tous les dirigeants politiques doivent s’efforcer de trouver un terrain d’entente, et c’est ce que je m’engage à faire chaque jour. »

En tant que lord-maire de Belfast en 2002, Alex Maskey était devenu le premier politicien du Sinn Fein à déposer une couronne en mémoire des personnes tuées dans la Somme. À l’époque, il avait qualifié cette décision de « difficile » en raison de l’opposition républicaine à l’armée et à l’utilisation des drapeaux et emblèmes britanniques.

La bataille de la Somme dans toutes les mémoires en Ulster

La bataille de la Somme a été l’une des plus importantes et des plus sanglantes de la Première Guerre mondiale. Elle a vu la 36e division d’Ulster et la 16e division irlandaise, représentant les deux principales traditions, se distinguer et en payer le prix fort.

Le 1er juillet 1916, les hommes de la 36ème Division d’Ulster se mettent en marche à 7h30. Le secteur opérationnel s’étend de la lisière du bois de Thiepval jusqu’au village d’Hamel. La division parvient à progresser et à saisir une position clé allemande appelée « la Redoute des Souabes ». Le point le plus au nord de la route de Bapaume est atteint par la division. Mais face à la contre-attaque allemande, la division doit se retirer. C’est la seule unité à avoir atteint son objectif le 1er juillet.

Mais les soldats irlandais sont pris sous le feu du barrage roulant de l’artillerie britannique et sous les mitrailleuses allemandes dont les servants venaient de sortir des abris souterrains de la Redoute des SouabesPlus de 5000 hommes (soit environ 1 homme sur 4) ont été tués, blessés, portés disparus ou faits prisonniers.

Cette bataille est devenue légendaire dans la mémoire des unionistes et des loyalistes, dont les ancêtres composaient la majorité des rangs de la 36ème division d’Ulster. Partout dans les quartiers unionistes de Belfast, des fresques (les Murals) rendent hommage à cette 36ème division largement démolie sur les terres de France. En France, à Thiepval, un mémorial rend hommage à ces soldats tombés dans cette guerre civile et fratricide entre européens.

La 16e division (irlandaise) était une division d’ infanterie de l’ armée britannique , levée pour le service pendant la Première Guerre mondiale . La division était une formation volontaire « Service » de Lord Kitchener « s nouvelles armées , créé en Irlande des » volontaires nationaux »,  d’ abord en Septembre 1914, après le déclenchement de la Grande Guerre . En décembre 1915, la division s’installe en France, rejoignant le British Expeditionary Force (BEF), sous le commandement du major-général irlandais William Hickie , et passe la durée de la guerre au combat sur le Front de l’Ouest . Après d’énormes pertes à la Somme, à Passchendaele et à Ypres, la 16e division (irlandaise) a nécessité un important carénage en Angleterre entre juin et août 1918, ce qui a impliqué l’introduction de nombreux bataillons non irlandais. Un mémorial est érigé pour eux à Noeuds les mines mais aussi à Guillemont,

Illustrations  : Breizh-info.com :
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

2 réponses

  1. Honneur et Respect pour nos frères Irlandais utilisés comme chair à canon par l’envahisseur britannique pour nous libérer de son concurrent teuton.

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS