Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le Faouët (56). Exposition sur « le portrait dans la peinture en Bretagne » au Musée jusqu’en octobre [Vidéo]

Jusqu’au 9 octobre 2022, une exposition dédiée au portrait dans la peinture en Bretagne aux XIXe et XXe siècles est à visiter au Musée du Faouët. Plus de 130 œuvres y sont à découvrir.

Le portrait dans la peinture en Bretagne au Musée du Faouët

Cet été encore, les Bretons et les touristes amateurs d’art ont une bonne occasion d’aller se promener du côté du Faouët. Dont le Musée propose jusqu’au 9 octobre prochain une exposition intitulée « Le Portrait dans la peinture en Bretagne aux 19e et 20e siècles ».

Sur place, ce sont plus de 130 peintures et dessins que les visiteurs peuvent découvrir afin de se plonger dans ce qui fut une période charnière de l’histoire de l’art en France. Ces portraits, de peintres, d’hommes, de femmes et d’enfants, célèbres ou non, mis en scène sur fond neutre ou décoratif, ou avec pour arrière-plan un intérieur ou un paysage, révèlent, au-delà de la recherche esthétique de l’œuvre, l’analyse psychologique du modèle.

Parmi les œuvres proposées, certaines produites par des peintres réputés (Pierre Dupuis, Alfred Guillou, Charles Cottet, Henri Guinier, Élisabeth Sonrel, Edgard Maxence ou encore Jeanne-Marie Barbey) et notamment issus de l’école de Pont-Aven (Émile Bernard, Paul Sérusier, Henri Delavallée, Émile Jourdan) côtoient des portraits réalisés par des anonymes, au pinceau ou au crayon.

Portrait et appartenance sociale…

Sur place, différents accompagnements sont proposés aux visiteurs pour découvrir l’exposition. Visites commentées, conférence, visites flash, visites ateliers familles, visites ados, etc. Il y en a pour tous les publics. De plus, un ouvrage de 128 pages édité par Coop Breizh accompagne également l’exposition.

Faouët

Alphonse Birck (1859-1942) Portrait de jeune Bretonne, 1893. Photo : Bernard Galéron. Source : musée du Faouët

Depuis sa renaissance au 15e siècle, le portrait est considéré comme un genre, mais restera un art secondaire par rapport à la peinture d’histoire en France. De nombreux artistes l’ont pourtant pratiqué et pas seulement des portraitistes. Après son essor aux XIVe et XVIIe siècles dans le portrait de cour et son âge d’or au XVIIIe siècle dans les milieux bourgeois, le portrait comme figuration de l’individu se développe tout au long du XIXe siècle et trouve écho aussi bien chez les néoclassiques que chez les romantiques, puis chez les réalistes et les naturalistes. Mais la démocratisation de l’usage de la photographie à la fin de ce siècle sonne son déclin, tout comme les nouvelles recherches esthétiques en peinture.

Les premiers portraits sont exécutés de profil et c’est seulement vers 1500, que le visage commence à se tourner vers le spectateur. Le cadrage, orienté sur la tête, s’élargit au profit du portrait en buste dans lequel les mains deviennent porteuses de sens. Au-delà de la ressemblance du visage ou de son idéalisation, le corps parle. Les portraits en pied donnent un sentiment de puissance ; ils valorisent les vêtements et les attributs de la personne. Le portraitiste s’applique désormais à retranscrire fidèlement les traits du modèle. Certains peintres comme Rembrandt se représentent eux-mêmes grâce au miroir.

Le portrait révèle une analyse psychologique du modèle représenté mais aussi son appartenance sociale. Le costume porté par ces modèles anonymes permet de les identifier en situant le territoire géographique en référence à la mode vestimentaire.

Informations pratiques :

Musée du Faouët
1 A rue de Quimper
56320 Le Faouët
02 97 23 15 27
[email protected]

Le Musée est ouvert jusqu’au 9 octobre. Et tous les jours de 10 h à 18 h 30 au mois d’août. Entrée : 5 € plein tarif, 3 € tarif réduit.

Crédit photo : Musée du Faouët (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Culture & Patrimoine, Patrimoine

Images pieuses, cartes, posters…et si vous offriez une création d’Anne Floc’h pour Noël ?

Découvrir l'article

Culture, Evenements à venir en Bretagne, Le Mag', Patrimoine

Le Faouët (56). « Un collectionneur sur les traces des peintres en Bretagne », dernière exposition à découvrir avant la fermeture du musée [Vidéo]

Découvrir l'article

BREST, Culture, Le Mag', Sociétal

Brest. Avec l’exposition « Plumes de peintres », le Musée des Beaux-arts fait parler les artistes de l’École de Pont-Aven jusqu’au 31 décembre

Découvrir l'article

BREST, Culture, Culture & Patrimoine

Pont Aven et les écoles bretonnes : très belle vente de tableaux à Brest le 23 juillet

Découvrir l'article

Sociétal

Première relaxe en appel pour un décrocheur de portrait de Macron

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine

Edith Piaf : le portrait

Découvrir l'article

Environnement, NANTES

Loire-Atlantique : une nouvelle peinture pour économiser l’énergie

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine

Une belle vente de tableaux anciens, modernes et contemporains à Nantes

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine

Dans l’Antre de l’Atelier du peintre breton Pierre Delcourt

Découvrir l'article

Sociétal

Pour le tribunal d’Auch, décrocher le portrait d’Emmanuel Macron relèverait de la liberté d’expression

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍