Plomelin (29). Le château de Kerbernez accueille une exposition sur la ville de Quimper

Il ne lui suffisait pas d’être poète, écrivain et dramaturge en Quimper et de régner sur sa « Galerie de Bretagne » depuis 30 ans, complétée par celle de son fils «  La Galerie des Montparnos » prés de la gare parisienne des Bretons mais aussi de convaincre , au-delà de ses pièces de théâtre, des mécènes à s’investir dans l’expression artistique en des lieux et sous des dimensions inattendues !

Comme dans l’espace exposition d’Armor-Lux (zone de Kerdroniou à Quimper jusqu’au 20 août) qui héberge deux peintres Ukrainiens délivrant un message de liberté sous des couleurs franches et vives, reflet de ce qu’ils ont vu et donnent à voir de leur propre réalité en l’honneur de leur pays et sans oublier quelques toiles consacrées au nôtre ! Une interprétation originale même si durant quelques semaines « les événements «   ont interrompu leur créativité face au « méchant grand ours russe » .

Une autre rétrospective préparée et proposée toujours par l’original Henry Le Bal, à Plomelin au château de Kerbernez permettant de découvrir de riches toiles consacrées à Quimper par plusieurs artistes passés ou présents et collectées par l’amateur éclairé Stéphane Daireaux ! Ceci ne nous fait pas oublier les ouvrages poétiques de notre artiste comme « In Cathedra » ( Ed. Palantines) , ou la découverte de la cathédrale Saint-Corentin en capitale de la Cornouaille lorsqu’elle fut restaurée en 2014 .

Statues dissimulées sous des linceuls tandis que les échafaudages l’envahissaient… alors qu’ un dernier « ouvrier » venait en nocturne y puiser, en toute intimité, la poésie de la résurrection à venir !

Poésie des mots inspirée par d’autres beautés dans «  Les Masures de l’Ame » ( Ed. Coop Breiz) qui révèlent celles de lieux que l’homme abandonne leur permettant de s’attribuer une autre vie par le retour de la nature sur ceux que nous avons laissés en dormition ! Et peut-être Dominique Venner, disparu il y a presque 10 ans afin de nous contraindre à nous réveiller, serait-il inquiet du péril que représente le « grand remplacement chlorophylien » !

A la manière de l ’écrivain Sylvain Tesson dans « Green Urbex » constatant lui aussi la renaissance de la nature dans des espaces abandonnés par l’homme mais, optimisant, car en retournant à la terre… ils renaissent  !

Ces ouvrages comportent d’ admirables photos ne pouvant que nous porter à apprécier, également, la liberté d’expression sous cette forme où l’art dépasse, comme dans les deux expositions proposées, les barrières conventionnelles et nous réveillent, au moins poétiquement afin de participer au bal créatif !

Claudine Dupont-Tingaud

Ps : Plusieurs artistes de renom sont réunis : Jean Lachaud, René Le Forestier, Henry Cheffer, Hamelin, De Belay, Caveng…Au total, 40 œuvres seront exposées pendant trois mois jusque septembre 2022. Au golf de Kerbernez, au cœur d’un manoir du XIXe siècle. Entrée libre, tous les jours de 9 h à 19 h.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

  1. Bonjour,
    l’exposition reste visible encore tout le mois de septembre 2022 !!
    N’hésitez surtout pas à venir découvrir cette unique exposition en son genre.
    Merci d’avance pour votre visite.

    Amicalement,
    Stéphane

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !