La startup Bretonne Viabeez lance une plateforme visant à lutter contre les déserts médicaux

Les déserts médicaux, la Bretagne connait par coeur. Alors lorsqu’on apprend que la startup Bretonne Viabeez lance une plateforme visant à lutter contre les déserts médicaux, on ne peut que s’y intéresser. Cela se passe essentiellement dans le monde de l’entreprise, mais pourra bénéficier aux salariés. On vous fait découvrir le projet ci-dessous.

En France, 6 à 8 millions de personnes vivent dans un désert médical. La pénurie de praticiens progresse et induit des conséquences préoccupantes en accentuant les inégalités sociales de santé. Les délais d’attente pour obtenir un rendez-vous varient de plusieurs jours à plusieurs mois selon les spécialistes, à tel point que plus de 67% des Français finissent par renoncer à prendre rendez-vous.

Convaincus que c’est en plaçant les démarches de santé au cœur de leur stratégie que les entreprises amélioreront leurs performances sociales, Jean Thomas, Edouard Mourot et Bertrand Macabeo fondent Viabeez en 2020. Après deux années exclusivement consacrées à la recherche et au développement , leur plateforme voit le jour. L’objectif ? Éradiquer les déserts médicaux géographiques et temporels via une plateforme qui met en relation des praticiens libéraux et des entreprises.

En devenant plateforme dédiée à l’accès à la santé via l’entreprise, Viabeez aspire à apporter une solution concrète aux salariés habituellement contraints de renoncer aux soins, en leur permettant de concilier leurs emplois du temps personnel et professionnel.

Pour cela, la startup a constitué une communauté de plusieurs milliers professionnels de santé qualifiés et mobiles (auxiliaires de santé, audioprothésistes, opticiens, optométristes, ostéopathes, nutritionnistes, infirmiers libéraux, sophrologues, etc.) disponibles pour se rendre en entreprise dans toute la France. Via la plateforme, chaque collaborateur peut ainsi obtenir un rendez-vous de santé et faire sa consultation directement sur son lieu de travail ou en téléconsultation.

La mise en place du dispositif nécessite de sonder anonymement les collaborateurs en amont afin d’identifier leurs besoins, puis de créer des “journées de santé” durant lesquelles ils pourront effectuer leurs consultations sans avoir à pâtir des retards, déplacements ou attentes inhérents aux rendez-vous médicaux classiques en cabinet. Cette plateforme tripartite veille à apporter de meilleurs services de santé : pour l’entreprise, aucune démarche chronophage à gérer, les collaborateurs peuvent organiser leurs rendez-vous en toute autonomie. Pour le salarié, un outil pragmatique et intuitif pour prendre rendez-vous à sa convenance et soulager sa charge mentale quotidienne. Pour les praticiens, un flux d’opportunités constant pour développer sa patientèle.

« Le plus difficile pour un salarié n’est pas de prendre la décision de consulter mais de trouver une disponibilité pour un rendez-vous. Vous devez en permanence arbitrer entre votre emploi du temps et celui du praticien de santé. Les espaces santé que nous créons participent à faire de l’entreprise un nouveau territoire de santé, ayant un rôle dans la lutte contre le renoncement aux soins, et où il est possible de privilégier sa santé dans de bonnes conditions avec la venue d’auxiliaires de santé. » confie Jean Thomas – CEO et co-fondateur de Viabeez

Il est question également de bien être au travail à travers cette démarche.

“Nous avons fait appel à Viabeez pour offrir la possibilité à nos employés de consulter un ophtalmologue et un ostéopathe sur leur lieu de travail pendant leur temps de travail ! C’est une démarche simple pour obtenir des rendez-vous avec des praticiens. Depuis la mise en place, nous avons beaucoup de retours positifs de nos collaborateurs. Cela leur permet d’organiser leur rendez-vous santé en toute simplicité et confidentialité”. confie Marlène François – Responsable Groupe Santé & Sécurité des Personnes et des Biens chez Lactalis.

Une initiative à suivre dans son évolution donc.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

  1. L’ initiative n’entend pas lutter contre les déserts médicaux mais en profiter ( cf. la vidéo ) !

    Les médecins qui installeront leur cabinet dans une ( grande ) entreprise seront autant de médecins qui déserteront les déserts médicaux. D’autres iront de petites entreprises en petites entreprises : des médecins nomades. D’autres iront ils au domicile des employés qui travaillent en télétraitement ? mdr.

    Bye bye le médecin de famille avec ces « startupers » avides de fric qui créent un futur qui marche sur la tête.

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !