Apprenez le breton en 6 ou 9 mois et ouvrez-vous des débouchés professionnels

Apprendre le breton en 6 ou 9 mois et devenir professionnel bilingue des métiers de la médiation-jeunesse : voici une nouvelle aide – sur fonds publics – destinée aux stagiaires des formations intensives d’apprentissage du breton.

Une nouvelle aide destinée aux stagiaires des formations intensives d’apprentissage du breton.

Se réapproprier la langue bretonne en 6 ou 9 mois est possible grâce aux formations dispensées par 5 organismes agréés par la Région Bretagne. Il existe des sites de formation un peu partout en Bretagne (Brest, Carhaix, Guingamp, Landerneau, Lannion, Lorient, Nantes, Quimper, Rennes Saint-Brieuc, Vannes…) et les sessions commencent chaque année en septembre et en janvier.

Les formations peuvent être prises en charge par la Région pour les demandeurs d’emploi sous certaines conditions. Les salariés peuvent quant à eux faire valoir leur droit à la formation professionnelle ou à la reconversion professionnelle pour obtenir des financements. Il existe également des aides supplémentaires pour les personnes qui se destinent aux métiers de l’enseignement bilingue (DESK Enseignement) et de la Petite enfance (Desk Petite enfance). La Région Bretagne vient de mettre en place une nouvelle aide Desk.

Desk médiation-jeunesse, un nouveau dispositif d’aide pour les personnes qui de destinent aux métiers bilingues de la médiation jeunesse.

La Région propose l’aide Desk médiation-jeunesse aux stagiaires qui veulent s’orienter vers les métiers de ce secteur. Ce dispositif concerne en priorité les personnels monolingues de la médiation-jeunesse déjà en fonction, ayant obtenu un congé de formation de leur employeur pour devenir personnels bilingues de la médiation-jeunesse mais également les personnes déjà titulaires d’un concours, diplôme, certificat ou brevet ouvrant à un des métiers de la médiation-jeunesse et qui souhaitent apprendre la langue bretonne préalablement à leur recherche d’emploi.

Pour pouvoir bénéficier de ce dispositif, il est impératif d’avoir le projet professionnel d’exercer en langue bretonne un des métiers de la médiation-jeunesse dans une structure accueillant les jeunes sur le temps péri- ou extrascolaire : professeur de musique, de danse, d’arts-plastiques, animateur sportif, médiateur scientifique (liste non exhaustive).

Cette aide est de 2 500 € pour les stages de 6 mois et de 1 500 € pour les stages de 3 mois.

Des formations intensives et complètes

Les durées de formation proposées sont de 6 ou 9 mois, ce qui peut sembler court. En réalité, cela correspond à un volume horaire important : 6 mois et 9 mois intensifs représentent respectivement 840 heures et 1 260 heures d’enseignement. C’est considérable si l’on compare avec les 720 heures d’enseignement de langue vivante 1 réparties sur 7 années du collège au lycée !

S’inscrire à une formation intensive

Pour trouver la formation intensive la plus proche de chez vous, vous pouvez consulter la page bretagne.bzh/formation.breton

En savoir plus sur Desk médiation-jeunesse

Vous trouverez tous les renseignements utiles sur le nouveau dispositif Desk médiation-jeunesse sur le site de la Région Bretagne : https://www.bretagne.bzh/aides/fiches/langue-bretonne-desk-mediation-jeunesse-hanterin-yaouankiz/

Attention ! La date limite de dépôt des demandes d’aide Desk médiation-jeunesse est le 10 septembre pour les formations de 6 mois de septembre à mars et 31 janvier pour les formations de 6 mois de janvier à juin.

Pour tout renseignement complémentaire vous pouvez contacter le Service des langues de Bretagne :

[email protected]  –  02 99 27 43 65

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

2 réponses

  1. et bien tous les jours on me sanne pour savoir si j’ai un crédit de formation mais on me répond vite quand je dis que je suis à la retraite et bien je m’en fou !!! je suis BRETONNE ne sachant pas un mot de cette langue mais l’essentiel est d’avoir le CARACTERE BRETON A NE PAS SE LAISSER FAIRE !!!
    donc a vous de savoir ce qu evous voulez
    une chose que je n’ai pas comprise cela fait 50 ans que je porte un nom polonais celui de mon mari et je crois que ce cher SAINT JEAN PAUL II veille sur moi
    AMITIES

Les commentaires sont fermés.

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS