Viol collectif à Nantes : deux réfugiés soudanais devant la justice

justice

Le 24 septembre peu avant 6 heures du matin, trois soudanais ont accosté une femme de 40 ans près des Machines de l’Ile, lui ont volé son téléphone, l’ont frappée, mise à terre et ont commencé à la dénuder avant de la violer en réunion, à deux reprises car elle a tenté de s’échapper. Après que des passants ont fait fuir les voleurs, et appelé la police, trois hommes alcoolisés ont été interpellés, tous de nationalité soudanaise, réfugiés, en situation régulière.

Celui qui s’est rebellé au moment de son interpellation, un soudanais âgé de 27 ans qui cuvait sur un banc et n’a pas participé au viol – il a aussi frappé un policier avec une pierre – a déjà été jugé et condamné à quatre mois sous bracelet électronique.

Les deux autres, âgés de 17 et 27 ans, ont le statut de réfugié politique – l’un d’eux vit chez ses parents, l’autre, arrivé en France en 2018, est formé à l’AFPA ; les deux n’ont pas d’antécédents judiciaires. Le fameux statut que vante le maire de Callac, Jean-Yves Rolland, pour justifier de l’accueil à venir de migrants dans sa commune. Le plus jeune a accusé le plus âgé d’avoir voulu commettre un viol, tandis que l’autre conteste la totalité des faits. Néanmoins des éléments probants – dont des vidéos – mettent clairement en cause les deux prévenus.

Ils ont été mis en examen pour viol aggravé (en réunion et en état d’ivresse), agression sexuelle aggravée (idem), vol en réunion avec violences, violences aggravées et encourent 20 ans de réclusion criminelle – si toutefois ils sont jugés aux assises, ce genre d’acte criminel est régulièrement correctionnalisé, en accord avec les victimes, pour qu’ils soient jugés et condamnés dans des délais plus rapides.

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

6 réponses

  1. On n’entend pas Sandrine Rousseau et Autain au sujet de ces nombreux viols commis sur des  »Blanches » par des musulmans!…Pourquoi?…

  2. Il faut changer aussi notre Justice qui ne rend plus la justice. Elle remet en liberté les délinquants, à quoi sert elle ? A encourager les criminels à réitérer leurs divers crimes.

  3. Fief historique de la gauche et soutien électoral de Macron……hélas, on ne peut rien pour vous….5 années, c’est vite passées !

  4. La justice est lente ?
    Que l’on mette les smagistrates une par une dans la même pièce que des 3 soudanais.
    Ou alors qu’elles les condamnent à 20 ans de prison avec interdiction déffinitif de sol français.
    Elles ont le choix.

  5. les vrais responsables sont l’état français et les maires qui laissent ces étrangers nous pourrir la vie
    A chaque agression il faut porter plainte contre l’état et le maire de la ville incriminée : ils sont responsables des migrants qu’ils laissent rentrer sur notre territoire ; nous payons des impots c’est aussi pour garantir notre sécurité
    il y a non assistance à personne en dange

  6. ben il faut comprendre ces djeunes qui ne reçoivent pas assez de subventions et d’allocations pour pouvoir séduire une jeune femme blanche ou même une prostituée et dont le taux de testostérone est au maximum

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS