Nantes : un adolescent avec un Colt dans un centre commercial

Depuis le « barbecue » au parc de la Bégraisière – un homme retrouvé partiellement carbonisé, une balle dans le front – les armes se sont (provisoirement ?) tues à Nantes. Mais elles continuent d’être portées. Ce 3 octobre, à Beaulieu, les vigiles du centre commercial reconnaissent un adolescent de 17 ans qu’ils ont déjà vu commettre un vol à l’étalage il y a deux mois. Il semble avoir recommencé, et deux vigiles montent sur lui pour l’intercepter.

Ce dernier gifle un vigile avant de faire mine de sortir une arme – il est plaqué au sol, et un Colt 1911 s’échapppe de sa sacoche, chargée de trois cartouches. Sur lui, il y a ausssi 3160 euros en liquide, un portable volé, des articles de marque et sept pochons de cocaïne ; il est remis à la police qui l’interpelle à 16h30. Selon une source proche de l’enquête, l’arme retrouvée aurait été reliée à une fusillade qui a eu lieu à Nantes ces derniers mois.

L’individu interpellé est en garde à vue pour violences volontaires, blanchiment d’argent, détention de stupéfiants, recel et port d’arme prohibé.

Louis Moulin

Crédit photo : wikipedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

7 réponses

  1. Bah, pourquoi s’en faire, les récidivistes sont relâchés rapidement, ne sont pas punis car les prisons sont pleines, alors, ils recommencent fièrement, et durant ce temps le gouvernement va peut-être demander aux policiers d’aller voir dans les maisons si la température est bien à 19° !
    Il est temps que ce gouvernement soit mis dehors où donne sa démission !

  2. La France est connu pour être « open bar « , un régal pour les racailles de l’est et d’Afrique en + des nôtres.
    Tout est de la faute des politiques depuis de nombreuses années élus principalement par la génération gâtée soixante huitardes de gauche de type « paix/amour/liberté/fleurs »..

  3. Au point où en est cette ville, il faudrait la mettre sous tutelle militaire :
    – un colonel à la mairie
    – un général à la préfecture
    – la légion dans les rues

  4. Merci à madame la mairesse de Nantes pour les piste cyclables.
    A Nantes nous avons plus de chance de mourir d’une balle perdue que d’un accident à vélo.

  5. ben c’est normal, ce gamin est perturbé par les mouches, qu’il écarte avec son colt ! les violences policières vont le lui enlever ! quelle cruauté

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS