Du gin et du whisky breton à la Distillerie de Saint Malo : un projet signé Malouin’s et Naguelann

Après 3 ans de collaboration, Malouin’s, la marque de Gin Breton, et la distillerie Naguelann créent la première Distillerie de Saint Malo intra-muros, dont l’ouverture est prévue fin octobre. Un projet marqué par la volonté de faire découvrir un savoir-faire artisanal authentique et respectueux de l’environnement.

Un lieu inédit pour consommer local

C’est au coeur d’un immeuble hausmannien, au sein des remparts de la ville, que La Distillerie de Saint Malo ouvrira ses portes à l’automne 2022. Un lieu exclusif qui rassemblera boutique, espace de dégustation et qui dévoilera au plus grand nombre le processus de fabrication des spiritueux, notamment les alambics utilisés dans leur confection.

La Distillerie de Saint Malo a également pour but de prôner une consommation locale. Elle présentera donc des flacons enracinés dans le terroir et l’histoire de la Bretagne telle qu’une vodka à base de blé noir, un rhum distillé à Saint Malo et un gin. Une façon pour les amateurs et les curieux de (re)découvrir des spiritueux célèbres issus de nouveaux terroirs aux saveurs inédites. Pensée comme un laboratoire, La Distillerie de Saint-Malo dévoilera également au fil du temps des spiritueux en édition limitée, créés au gré des envies des fondateurs.

Dans une démarche d’adaptation à sa clientèle, La Distillerie offrira aux professionnels un service personnalisé afin de réaliser sur demande des produits sur-mesure selon leurs propres critères.

Naguelann, les origines

L’eau de Naguelann provient de Plancoët qui jaillit au lieu-dit Sassay, dans le quartier de Nazareth, à Plancoët, et les habitants de la commune peuvent venir s’y servir librement. Les débuts de Naguelann et sa rapide ascension sont à l’origine dus à un Nez, et à une sélection précise des premiers fûts. Aujourd’hui on trouve dans les chais de Naguelann des fûts ex bourbon remodelés en 50 litres, et, sur le même principe, des fûts ex Sherry. Outre quelques petits fûts neufs, et des barriques du Château Malineau Saint-Emilion Grand Cru, on utilise toujours les fameux fûts de cidre dont le premier porte un nom : « Khozh » Le Grand-père.

Pour les affinages : Dans le monde du Whisky en général, ils peuvent durer quelques mois. Ceux de Naguelann demandent toujours un minimum de un an et demi, comme le Grand’Pa, toute première cuvée mise au point par Lénaïck. Parce que dès le début il fallait trouver cette « Signature Naguelann » que les amateurs savent aujourd’hui reconnaître.

Pour la distillation: Pour 1 seul fût de Naguelann Single Malt, il faut en moyenne 700 Kilos d’orge maltée, 3500 litres d’eau, et une distillation très lente. Chaque première passe de 1000 litres dure environ 20 heures, et la « Bonne Chauffe », d’environ 450 litres, dure entre 18 et 20 heures. Le cœur de chauffe est soigneusement isolé par Lénaïck, afin de retrouver un Nez régulier, concentré et fruité, avec la présence de la tourbe, qui s’accentuera peu à peu dans les fûts.

Pour le vieillissement : Chaque année, un ou plusieurs fûts sont sélectionnés afin d’être… Oubliés !

Le Malouin’s, les origines 

En 2019, Charlotte et Thomas Jourdan, couple de restaurateurs parisiens, ont décidé de changer de vie pour créer Malouin’s. Un gin enraciné dans le terroir et l’histoire de la Bretagne. Ils ont raccroché le tablier pour se consacrer à leur amour du gin et de la Côte d’Emeraude. Un désir de retour aux sources, notamment pour Thomas, originaire de St-Malo.

Ils rencontrent Lenaïck Lemaitre, maître distillateur breton. Il s’agit d’un véritable coup de foudre professionnel. Lenaïck produit déjà son propre whisky Naguelann dans sa distillerie, à 10km des côtes, et accepte se lancer dans l’aventure Malouin’s.

Véritable passionné par sa région et par la distillation, Lenaïck est un pur Breton qui travaille avec soin tout en respectant l’environnement. Élaboré à partir de baies de genévrier, de zestes de citron, de yuzu, de coriandre et d’orange, le gin breton  Malouin’s se distingue par l’ajout d’extraits d’algues  tels que le Kombou, le Varech et le Spaghetti de mer.

Ces algues sont récoltées à la main à marée basse le long du littoral breton, sur la côte d’Émeraude.  Par la suite, ces ingrédients sont macérés puis distillés   en alambic à repasse. Le gin Malouin’s est un gin artisanal et local alliant  finesse, simplicité et un doux parfum iodé.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS