Trégor : mais qui en veut aux éclairages publics ?

Après Saint-Agathon, Pabu ! Décidemment, le Trégor compte des adversaires acharnés des éclairages urbains ! Dans la nuit du samedi 15 au dimanche 16 octobre dernier, les lampadaires du terrain de foot ont été ouverts au niveau de la trappe d’accès aux branchements et les fils sectionnés. Les élus et techniciens locaux parlant même d’un véritable « acte de sabotage » ! Sabotage qui se traduit par 15 000€ de dégâts pour la communauté tout de même !

Mais ce n’est pas la première fois que le pays de Guingamp est touché par une vague d’incivilités. En janvier 2019 à Pabu déjà, de nombreux actes semblables avaient été commis dans un temps très court, ce qui avait d’ailleurs entraîné la mise en place d’un système de vidéo-surveillance, à l’époque condamné par l’opposition de gauche à Pierre Saliou, le maire de Pabu !

En septembre, c’était le terrain de football de Saint-Agathon, une commune voisine, qui subissait la rage des vandales : 350m de câble entre les cinq pylônes de l’éclairage du terrain de sport avaient été dérobés !

Activistes environnementalistes anti-éclairage public ? Simples voyous ? Supporters d’une équipe concurrente ? Les gendarmes sont à pied d’oeuvre pour savoir qui en veut aux câbles des terrains de foot trégorrois…

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

  1. S’agit-il de vols de cuivre ou d’incivilités ? Quoi qu’il en soit, dans le Trégor, ce n’est pas l’arrivée à Callac de dizaines, voire de centaines de migrants qui va améliorer la situation et il n’y a pas le moindre doute à ce sujet !

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS