Lannion. Lynchage filmé d’une adolescente, nourrisson menacé de mort… : trois racailles interpellées après une dizaine d’agressions

A LA UNE

Un trio composé de deux mineurs et d’une fille de 18 ans a été interpellé à Lannion après de multiples agressions, parfois filmées et sous leurs éclats de rire. L’ensauvagement de la Bretagne est une réalité et le Trégor n’y échappe pas.

Lannion : trois racailles accusées d’une dizaine d’agressions ultra-violentes

Lannion, sous-préfecture des Côtes d’Armor, goûte elle aussi de plus en plus souvent aux « joies » de la culture racaille, que nombre de Bretons ont longtemps cru cantonnée aux banlieues franciliennes ou marseillaises. Mais, dans une République française qui a placé l’égalité au cœur de sa devise, il n’y avait pas de raison que les coins les plus reculés de l’Hexagone en soient privés…

Pas plus tard que le 11 novembre dernier, un trio de « jeunes » composé de deux filles et d’un garçon, les trois étant âgés de 14 à 18 ans, a été interpellé par des policiers à Lannion après avoir commis une dizaine d’agressions dans cette ville d’à peine 20 000 habitants.

Point d’orgue de leur sauvagerie comparée par une source policière citée par la presse locale avec « des scènes dignes du film Orange mécanique », ces trois racailles sont même allées jusqu’à filmer l’une de leurs exactions, à savoir le tabassage d’une jeune fille de 17 ans. Des faits survenus le 8 novembre dernier dans le hall d’immeuble de la cité des Fontaines où résidait la victime.

Lannion
Cité des Fontaines, Lannion. Source : Le Trégor

Un nourrisson menacé de mort…

Sur la vidéo diffusée par la suite sur les réseaux sociaux, on entend distinctement les rires des trois agresseurs tandis qu’ils rouent de coups de pieds et de coups de poings l’adolescente tombée au sol. Leur cruauté les conduit même à tenter de brûler les cheveux de la victime. Ils finissent par lui en arracher une poignée. La jeune fille de 17 ans portera plainte le lendemain auprès des policiers lannionnais.

Mais n’ayant visiblement guère de limite dans l’abjection, les trois larrons, déjà connus des services de police par ailleurs, ont également menacé un couple avec un bébé de trois mois le 10 novembre au soir, toujours dans la cité des Fontaines. L’une des filles promet même à la mère de revenir tuer son enfant, tout en jetant à ses pieds un marteau.

Nouvel épisode de violence dans la nuit du 10 au 11 novembre, les forces de l’ordre sont appelées par un couple ayant subi une pluie de coups dans le centre-ville de Lannion. Le profil des agresseurs décrit par les victimes ? Trois « jeunes » hilares durant leurs exactions. De quoi mettre les policiers sur la piste du trio, qui sera interpellé une demi-heure plus tard.

Les trois mis en causes ont été déférés au parquet de Saint-Brieuc le 12 novembre. La fille de 18 ans a écopé d’une peine de 18 mois de prison dont un an ferme. Quant aux deux autres, mineurs, ils ont été placés en centre éducatif fermé en attendant leur procès. La police de Lannion a d’ores et déjà enregistré quatre plaintes concernant ces agressions violentes et la liste pourrait s’allonger.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Immigration. Les élus de la majorité à la Région Bretagne prennent 30 000€ dans la poche des Bretons pour financer SOS Méditerranée

Les élus de la majorité à la Région Bretagne viennent de décider de prendre 30 000€ dans la poche...

PSIG, interpellation à haut risque

Au petit matin, cette unité spéciale de la gendarmerie est sur le pied de guerre... Le PSIG s'apprête à...

3 Commentaires

  1. Et les parents? On en parle? Pendant que leur progéniture sera nourrie et logée par la société, ils continueront à toucher les allocs en tous genres……

  2. Le plus gros problème que nous pose la société, à nous autres civilisés, est:
    comment éradiquer efficacement toutes ces dérives, sans devenir haineux, sans devenir violent, sans devenir injuste à notre tour ?
    C’est peut-être pour cette raison, que les choses trainent en longueur…

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés