Afrique-du-Sud : propos polémiques du président Ramaphosa sur « l’héritage »

Selon le président sud-africain Cyril Ramaphosa : « Wit mense het rykdom geërf en Swart mense het armoede geërf » (« les Blancs ont hérités de la richesse et les Noirs de la pauvreté« ) -nous reproduisons sciemment ses propos en afrikaans alors qu’ils ont été prononcés en anglais-.

Cette affirmation, sensée expliquer la faillite de l’Etat sud-africain depuis qu’il est dirigé par l’ANC, provoquent un tollé dans la communauté blanche, notamment afrikaaner.

Dirk Hermann, président du syndicat afrikaner Solidariteit a répondu à Ramaphosa dans le quotidien en ligne afrikaner Maroela en ces termes :

« Vous avez raison, j’ai hérité de la richesse de mon père. Une richesse de vérités religieuses, de valeurs et d’éthique de travail. (…) Tout héritage financier, même important, s’épuise en une génération. Quel est votre héritage aux jeunes ? Vous dites qu’ils ont hérités de la pauvreté alors que vous leur avez légué une législation raciale. Ils héritent d’un système qu’ils doivent défendre. Vous ne leur donnez pas les outils pour se responsabiliser eux-mêmes. Le système doit prendre ses responsabilités. Votre héritage est une dépendance à vie à un système. On en voit les conséquences. Nous voyons plus de pauvreté, de pillage du système, d’infrastructures qui implosent, d’écoles dysfonctionnelles, de services médicaux en ruine, etc… (…)

Votre principale solution à la crise de votre peuple est un système racial étouffant. C’est un héritage destructeur. Les gens qui attendent qu’un système les sauve restent esclaves et échoueront. » 

En Afrique-du-Sud, les Blancs ont laissé en héritage un pays magnifique et hautement développé. En quelques décennies, l’ANC a détruit cet état, pour des raisons raciales (lois de « discriminations positives ») et idéologiques (marxistes), sur fond d’incapacité à diriger correctement quoi que ce soit. Comme le FLN en Algérie ?

Cette polémique répond d’ailleurs étrangement à celle qui fait rage en France sur la question du « racisme » comme péché suprême…

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

3 réponses

  1. Ramaphosa est bien imprudent ! Il lance un débat racial (qui crée la richesse ? qui en profite ?) qui risque de le mener très vite à des conclusions politiquement incorrectes.
    Cependant, la conclusion avec le FLN algérien n’est pas totalement légitime. L’Algérie s’est comportée depuis son indépendance comme un pays de rente grâce au pétrole et au gaz. L’Afrique du Sud ne peut pas compter autant sur ses exportations de matières premières.

  2. Excellente réponse. Les noirs passent leur temps à se plaindre, tout comme les maghrébins d’ailleurs. C’est toujours la faute aux blancs…Plutôt que de chercher à immigrer en occident, ils feraient mieux de se poser les bonnes questions. Les théories racialistes instrumentalisées par les Obono, les Mélenchon mais aussi par les responsables africains eux-mêmes ne sont qu’une cage à lapins.

  3. comme les algériens, ils se plaignent sans apporter d’autres solutions , c’est pratique d’accuser les autres

Les commentaires sont fermés.

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS