Bretagne administrative. Les naissances en hausse pour la première fois depuis dix ans

maternité_bretagne

Au 1 janvier 2022, la population bretonne est estimée à 3 403 000 habitants. La hausse est de 0,5 % en un an (+ 16 500 habitants) et est supérieure à l’évolution nationale (+ 0,3 %). En 2021, le solde naturel se creuse encore avec 5 000 décès de plus que de naissances, alors que le solde migratoire (différence entre le nombre d’arrivants et de partants de la région) reste positif. Le nombre d’habitants augmente dans les quatre départements bretons, à des rythmes différents. La hausse est plus forte en Ille-et-Vilaine, seul département affichant à la fois un solde migratoire et naturel positifs.

Plus de naissances mais aussi plus de décès

En 2021, 32 100 bébés sont nés en Bretagne. Pour la première fois depuis dix ans, les naissances sont en hausse (+ 3,5 %). Ce rebond de la natalité est supérieur à celui observé en France (+ 0,5 %). Il concerne davantage les communes rurales que celles urbaines et est particulièrement marqué dans les Côtes-d’Armor. En 2021, 37 100 personnes sont décédées en Bretagne. Cette augmentation de 3,8 % est la plus forte enregistrée dans la région depuis 2015. Elle va à l’encontre de la baisse observée au niveau national. Toutefois, sur l’ensemble des deux années 2020 et 2021, la hausse de la mortalité se révèle moins élevée en Bretagne (+ 2,5 %) qu’en France métropolitaine (+ 3,7 %). En 2021, les décès ont fortement augmenté en Ille-et-Vilaine et dans le Morbihan, alors que leur hausse est plus contenue dans les Côtes-d’Armor et dans le Finistère.

Une population bretonne plus âgée

En 2021, l’âge moyen de la population bretonne est de 43,2 ans, soit un an et demi de plus qu’en France métropolitaine. Le département d’Ille-et-Vilaine est le plus jeune de la région (40,1 ans). En 2021, 376 000 Bretons sont âgés de 75 ans ou plus (11,1 % de la population régionale). Leur nombre augmente de 4,2 % en un an du fait de l’arrivée à ces âges de la première cohorte des générations nombreuses du babyboom.

Les statistiques ethniques étant toujours interdites en France, impossible de savoir dans quelle mesure l’immigration extra-européenne influe progressivement en Bretagne sur le nombre de naissances.

Pour voir toute l’étude, c’est ici

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

  1. que de blablabla de chiffres un bébé c’est la VIE donc se mobiliser pour qu’elle soit positive est l’essentiel
    on peut comprendre cette fuite de l’avenir avec toutes les mauvaises nouvelles clamées !!!
    amitiés

Les commentaires sont fermés.

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS