Royaume-Uni : un migrant viole un jeune garçon : libéré sous caution, il est de nouveau logé dans un hôtel qui héberge des enfants

brest

Les autorités britanniques mettent autant la vie de leurs citoyens en danger que les autorités françaises, et agissent au quotidien contre leur propre population. Nouvel exemple ci-dessous.

Un migrant demandeur d’asile soupçonné d’avoir violé un adolescent a été retrouvé dans un hôtel pour migrants financé par le ministère de l’Intérieur et hébergeant des enfants, à la suite d’une grave erreur administrative. Le suspect a été initialement arrêté après avoir prétendument violé l’adolescent à Waltham Forest le 5 octobre. L’homme a été libéré sous caution après avoir été interrogé et transféré dans un autre logement.

On a d’abord craint que l’homme n’ait disparu, mais il a ensuite été découvert dans un hôtel.

Le scandale a émergé lors d’un débat à la Chambre des Communes, où le député Greg Smith a déclaré : « Le Conseil de Buckinghamshire a appris de troisième main d’un arrondissement de Londres, ce matin même, qu’un demandeur d’asile faisant l’objet d’une enquête pour un délit très grave a été transféré à l’hôtel pour demandeurs d’asile de Buckingham. Il n’a pas été escorté à l’intérieur des locaux et a depuis été porté disparu ».

La police a fini par retrouver l’homme à l’hôtel, bien qu’en raison de l’enquête criminelle dont il fait l’objet, la politique du ministère de l’Intérieur stipule qu’il aurait dû être envoyé dans des centres de renvoi ou de détention pour immigrés.

Une source locale a déclaré au Daily Telegraph : « C’est un énorme problème de sécurité.  Il y a des personnes dans l’hôtel qui ont des enfants. Il y a également deux écoles à proximité. C’est un désordre total. Il devrait être dans un établissement sécurisé »

Un porte-parole du ministère de l’Intérieur a déclaré : « Si une personne demandant l’asile commet une infraction pénale, les conditions de sa libération sous caution seront fixées par la police de la manière habituelle. Ses déplacements ultérieurs dépendront des conditions fixées et de son respect de celles-ci. Le ministère de l’Intérieur n’a pas le pouvoir de détenir des personnes sous caution policière. Si un demandeur d’asile s’enfuit avant qu’une décision ne soit prise sur sa demande d’asile, ou s’il ne se conforme pas à nos procédures, nous disposons d’une équipe nationale spécialisée dans la recherche des fuyards pour les retrouver et les remettre en contact avec le ministère de l’intérieur. Des contrôles de sécurité complets sont effectués avant que toute personne n’entre dans le système d’asile ».

Visiblement, pour les autorités anglaises, il est plus impératif de mettre des moyens colossaux pour retrouver un écrivain révisionniste confidentiel comme Vincent Reynouard, que pour faire le ménage au sein de sa population immigrée qu’elle accueille, non sans conséquences, depuis plusieurs décennies sur son sol.

Immigration : Enoch Powell, le prophète diabolisé

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS