Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Tourisme. Malgré des intentions de départ en vacances en baisse, la Bretagne sereine pour le printemps et l’été 2023

Bien que les touristes français pourraient être un peu moins nombreux qu’en 2022 car disposant de budgets plus limités, la Bretagne demeure parmi les régions favorites pour les vacances de printemps, ponts et autres week-ends à rallonge pavant le calendrier d’ici à la fin du mois de juin. Quant à l’été 2023, les professionnels du tourisme peuvent se montrer sereins selon les premières estimations.

Tourisme en Bretagne : comment s’annonce le printemps ?

À l’approche du début de la saison touristique, jusqu’à présent, seulement 49 % des Français ont planifié un week-end ou des vacances en France ou à l’étranger d’ici fin juin (tandis que 14 % sont indécis). Cela représente une diminution notable par rapport à 2022, où 70% avaient l’intention de partir. Néanmoins, la Bretagne figure encore une fois parmi les trois destinations les plus prisées.

Un constat qui est issu de l’étude réalisée du 27 au 30 mars dernier auprès d’un peu plus de 3 000 Français âgées de 18 ans et plus par Atout France, ADN Tourisme et 11 Comités régionaux de tourisme métropolitains. Parmi lesquels Tourisme Bretagne. Côté breton justement, le Comité Régional du Tourisme commente la situation en rappelant que l’année dernière, « après 2 années de confinements et de restrictions, les Français avaient un grand besoin de vacances et d’évasion ».

Un besoin de prendre l’air qui ne serait plus d’actualité ? Tourisme Bretagne indique que ces intentions de départ en vacances ou en week-end seraient, pour ce début de saison 2023, d’un niveau comparable, « voire légèrement inférieur » aux chiffres observés avant la pandémie de Covid-19.

Par ailleurs, l’inflation, la baisse du pouvoir d’achat et un certain manque de visibilité se sont largement accrus par rapport à 2022, incitant les Français à se montrer un peu plus économes et ainsi à limiter leurs déplacements. En effet, parmi les 51 % de sondés n’envisageant pas de partir au printemps, 38 % d’entre eux indiquent que la principale raison à cela est l’incertitude d’en avoir les moyens financiers nécessaires. Dans le même temps, 23 % estiment ne pas éprouver le besoin de partir en vacances et se sentir bien chez eux.

Tourisme

Source : baromètre OpinionWay des intentions de départ des Français pour le printemps et l’été 2023.

87 % des séjours auront lieu dans l’Hexagone

À noter qu’après le week-end de Pâques, ce sont désormais les vacances de printemps qui concentrent le plus les intentions de villégiature des Hexagonaux, 45 % des interrogés déclarant partir durant cette période.

Quant au choix des destinations au cours de ces mois d’avril, mai et juin 2023, les Français ont une forte tendance à ne pas s’aventurer en dehors des frontières du pays puisque 87 % des séjours auront lieu dans l’Hexagone.

Et, dans ces conditions, la Bretagne administrative (B4) devrait s’en tirer honorablement puisqu’elle arrive dans le top 3 des destinations privilégiées par les Français en totalisant 14 % des intentions de séjour de ces derniers. Quelques nuances sont à relever toutefois entre Armor et Argoat : selon le Comité Régional du Tourisme de Bretagne, le littoral de notre région devrait enregistrer 57 % des séjours, contre seulement 26 % pour la campagne.

Tourisme

Source : baromètre OpinionWay des intentions de départ des Français pour le printemps et l’été 2023.

Par ailleurs, ce sont les séjours courts (d’une durée de 4,2 jours en moyenne) qui devraient être privilégiés. Concernant les types d’hébergement choisis, l’intention de loger dans la famille ou chez des amis de la part des Français envisageant des vacances ou un week-end au printemps arrive en tête des réponses (25 %), à égalité avec les hôtels (25 %). Viennent ensuite les différents types de location (gîte, meublé, location de particulier à particulier) proposés sur le territoire français.

Qu’en sera-t-il de l’été 2023 ?

Enfin, si l’importance de réaliser un bon début de saison est primordiale pour tous les professionnels du tourisme breton, leurs regards se tournent déjà vers la période estivale.

Au sujet de celle-ci, l’enquête d’opinion rapporte des éléments encourageants, bien que les prévisions de départ soient plus faibles que l’année dernière pour l’instant avec 65 % des interrogés affirmant qu’ils envisagent de partir en vacances cet été. Une proportion qui s’élevait à 71 % en mars 2022 lors d’une précédente enquête. Cependant, cette tendance n’est pas définitive puisque 10 % des Français ne savent toujours pas s’ils partiront aux mois de juillet et/ou août prochains.

De plus, si une majorité de français envisagent de rester dans le pays pour leurs vacances estivales, près de 3 sur 10 sont indécis sur leur région de villégiature. Mais, d’ores et déjà, il apparaît que la Bretagne, le littoral Atlantique et la côte méditerranéenne devraient apparaître une nouvelle fois comme les régions les plus attractives. Une Bretagne administrative qui devrait, selon le Comité Régional du Tourisme, « grâce à sa notoriété, attirer au moins 16 % des séjours au cours de l’été ».

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Une réponse à “Tourisme. Malgré des intentions de départ en vacances en baisse, la Bretagne sereine pour le printemps et l’été 2023”

  1. Prétet Yvette dit :

    Samedi 15 avril: ”les feux de la colère”(comme titrent certains journaux)ont éclaté en Bretagne ainsi à Rennes(la capitale bretonne)et à Nantes( la cité des Ducs)ont vu des ”Jeunes” saccager du mobilier urbain, des commerces, des bâtiments,etc..brûler des barricades, enflammer une voiture ….le commissariat de la rue de Penhoët était en flammes ainsi que la porte du couvent des Jacobins…La maire (P.S.) de Nantes, Johanna Roland, et la maire (P.S.) de Rennes, Nathalie Appéré, ont appelé l’Etat à l’aide…Les gauchos et les islamos-racailles ont profité de la contestation sur la réforme de la retraite pour ”tout casser” parce qu’ils ont LA HAINE de la France!…moi, je me demande pourquoi les ”banques islamistes” et les mosquées sont épargnées?…

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Evenements à venir en Bretagne, Histoire, QUIMPER, Sport

Quimper. « Objectif Mer », une plongée dans le patrimoine maritime et les sports nautiques au Musée départemental breton

Découvrir l'article

Tourisme

A la découverte de la Courlande (Kurzeme), région enchanteresse en Lettonie

Découvrir l'article

Tourisme

Tourisme en Estonie. A la découverte du Parc national de Lahemaa

Découvrir l'article

Tourisme

À la découverte de Tallinn, pépite de l’Estonie

Découvrir l'article

Tourisme

À la découverte des Cornouailles britanniques : 10 lieux incontournables à visiter en famille

Découvrir l'article

Tourisme

À la découverte de l’Irlande : 10 lieux incontournables à visiter en famille

Découvrir l'article

Tourisme

À la découverte de l’Île de Man : 10 lieux incontournables à visiter en famille

Découvrir l'article

Tourisme

À la découverte du Pays de Galles : 10 lieux incontournables à visiter en famille

Découvrir l'article

Tourisme

À la découverte de l’Écosse : 10 lieux incontournables à visiter en famille

Découvrir l'article

Economie

Faut-il faire payer l’accès aux villes touristiques de Bretagne ? L’exemple de Jürmala, en Lettonie

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky